Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-lettre RJO: offre abondante au Brésil et Cattle-on-Feed

24 mars 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 24 mars,

· Maïs: le Brésil devrait exporter plus de grains ce qui met un peu de pression sur les prix
· Soya : le prix atteint son plus bas niveau depuis 5 mois
· Intention d’ensemencement aux É.-U. : maïs à 90.9 M acres (-3.1M) et soya à 88.3 M acres (+4.9 M)
· Cattle-on-feed : autant de bœufs en parc que l’an dernier et en ligne avec les estimés
Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Grains

Les prix des grains ont continué leur petite tendance baissière sous la pression de la récolte brésilienne qui commence à sortir du pays. De plus, avec l’industrie des viandes au Brésil qui est banni de plusieurs pays après le scandale sur la viande avariée, le prix des viandes chute là-bas ce qui devrait faire baisser la consommation de moulée à moyen terme, laissant plus de grains à l’exportation. Présentement, les estimés sur les exportations brésiliennes de maïs augmentent et pourraient rejoindre l’année record de 2016/17. L’USDA prévoyait dans son dernier rapport que les exportations brésiliennes allaient s’établir à 31 millions tonnes après une augmentation de 3 millions versus les chiffres de février. Maintenant, on parle d’exportation qui serait entre 34 et 35 millions tonnes à cause de la baisse de consommation. D’ailleurs, le prix du maïs brésilien à l’exportation au port de Paranagua a baissé de près de 3% cette semaine. À Chicago, le prix est rendu à son plus bas niveau depuis 3 mois, à 3.80 $US/boisseau, très près des bas des 6 derniers mois qui représente le support technique. Concernant les intentions d’ensemencement, le sondage fait auprès des 34 firmes de recherche (dont RJO), la moyenne des estimés est à 90.9 millions d’acres ce qui serait 3.1M de moins que l’été dernier.

Prix du maïs sur décembre 2017

La semaine fût d’avantage difficile pour le prix de la fève de soya lequel a terminé la journée à son plus bas niveau depuis octobre (prix prochaine récolte), à 9.77 $US/boisseau. En plus de la production record au Brésil, le prix de la fève subit la pression des intentions d’ensemencement aux États-Unis dont les prévisions s’établissent à 88.3 millions d’acres, comparativement à 83.4 millions l’an dernier. Une grosse récolte est à prévoir aux États-Unis ce qui s’explique par le prix du soya qui est 2.6x le prix du maïs. De plus, l’Argentine a augmentation son estimé pour sa propre récolte de 54.8 à 56.6 millions tonnes.

Prix du soya sur novembre 2017 

Sondage sur les intentions d’ensemencement aux États-Unis

Bœuf

Le rapport Cattle-on-Feed d’aujourd’hui ne démontrait aucune surprise sur le nombre de bœuf en parc en date du 28 février. Il y avait 10.77 millions de bœufs en parc ce qui est pratiquement la même quantité qu’en février 2016 et est en ligne avec les attentes du marché. Il y a 1.69 millions de veaux d’embouche qui ont été placés en parc ce qui est 0.9% moindre que l’an dernier alors que les sorties de bœufs gras étaient de 1.65 millions têtes, représentant 3.6% de plus que l’an dernier. Au final, le rapport est neutre pour les prix.

Lorsqu’on compile les données, on réalise que la « pénurie » de bœufs devrait prendre fin sous peu. Bien qu’à la fin février, il y avait 11% moins de bœufs qui étaient en parc depuis plus de 90 jours comparativement à l’an dernier (indication de l’offre à court terme), ce chiffre a diminué à -8% pour la fin février.  Aussi, il y a 9% plus de bœuf que l’an dernier qui sont en parc depuis moins de 90 jours. Autrement dit, il y a autant de bœuf en parc qu’en février 2016, mais ils sont en moyenne moins vieux. Cela explique l’énorme écart entre les prix d’été et le prix cash actuellement.

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article