Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

14 mars 2017, RJO'Brien

Bon matin,

Statistiques d’abattage aux États-Unis 

Bœuf 

La montée du prix du bœuf depuis l’automne rend les traders nerveux sur la possibilité que la demande des consommateurs ralentisse ce printemps au moment où l’offre serait abondante. Le prix des CàT d’avril est toujours bien en dessous des valeurs au comptant dans la prévision que le cash amorce une baisse dans les prochains jours/semaines (chose que les traders anticipent depuis déjà un bon moment sans trop de résultat). La production de bœuf pour le deuxième trimestre de 2017 est prévu être en hausse de 520 millions de livres vs Q1 et en hausse de 252 millions de livres vs la même période l’an dernier. Les futures d’avril ont débuté la semaine avec un discount de 6.40$ sur le cash, ce qui maintient le prix des contrats à terme (vs juin à 108) et pousse les transformateurs à hausser les bids pour sécuriser l’approvisionnement. 

L’abattage à 116,000 têtes hier, en hausse par rapport à 114k la semaine passée et 111k en 2016. La valeur de la découpe en hausse à 220.00$ versus 209$ la semaine passée.

La météo sera un facteur négatif pour la demande sur la côte est avec des tempêtes tandis qu’à l’ouest les conditions sèches favorise le placement dans les pars vu que les conditions des pâturages se détériore. 

Prix du CàT de bœuf sur avril

Porc 

Le marché continu d’afficher son enthousiasme sur la demande Chinoise qui serait d’importateur majeur sur les marchés internationaux. Le CME index atteint 72.51 en baisse comparativement à 73.88 la semaine passée. Coté de la découpe recomposée elle atteint 81.85$ en hausse de 33 cents depuis vendredi. Le marché a transigé à son plus haut niveau depuis le 22 février et on sent bien la nervosité du marché car les futures transigent sous les valeurs au comptant, une situation très inhabituelle à cette période de l’année. La tempête de neige qui bat sur la côte ralentie le mouvement et serait fort probablement un des éléments qui explique la hausse majeure d’hier. Par contre, tout comme le bœuf à cause de la météo il serait important de noter que la demande risque d’être molle. 

Prix du CàT de porc sur avril

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article