Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Première rencontre Trump-Trudeau

13 février 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 13 février,

· Première rencontre Trump/Trudeau : constat positif pour le Canada
· Trump «Ajustement mineurs sur l’ALÉNA »
· Grains : volatilité en hausse (mais demeure « faible »)
Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

 

Première rencontre entre notre premier ministre Trudeau et le président américain Trump qui s’est bien déroulé selon plusieurs experts. En point de presse les hommes politiques ont affirmé qu’ils privilégieraient des ajustements mineurs au volet canado-américain de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). En fait, Trump se montre très rassurant quant aux relations Canada-USA en disant « Nous apporterons des ajustements qui seront bénéfiques aux deux pays. La situation est beaucoup moins grave que ce qu'on a avec le Mexique. Nous voulons rendre le commerce plus équitable avec le Mexique. La relation que nous avons avec le Canada est remarquable et nous allons continuer de l'améliorer ».

On retient donc un résultat encourageant pour l’économie canadienne avec une volonté de maintenir les relations commerciales et favoriser l’investissement bilatéral. Il a été plutôt question d’investissement dans les projets d’infrastructure dans le secteur de l’énergie (Pipeline Keystone XL par exemple). Le volet agricole n’a pas été abordé.

Le dollar canadien demeure presque inchangé à 76.50 et la bourse canadienne S&P TSX en légère hausse de 0.17%.

Coté grains, le marché semble confortable avec l’état actuel du bilan offre-demande. Les utilisateurs semblent laisser de côté la récolte record et mettent l’emphase sur la forte demande et les risques liés à la prochaine récolte (surface et rendement 2017). La volatilité a bondi la semaine dernière, mais elle demeure relativement faible comme c’est habituellement le cas en février.

SIMON BRIERE


Partager cet article