Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - le matinal extra viande

13 février 2017, RJO'Brien

Bonjour,

Statistiques d’abattage aux États-Unis 

Bœuf

Rien de trop positif à signaler sur le prix des contrats à terme du bœuf gras. Le prix cash reste fort pour l’instant ce qui permet du maintenir le prix du CàT de février, mais le côté technique ainsi que le fondamental nous indiquent toujours que les prochaines semaines pourraient être de neutres à légèrement négatives pour le prix. Sur le mois d’avril, avec l’ouverture de ce matin, un nouveau bas a été enregistré depuis le « gap » du 30 janvier qui avait été créé suite au dernier rapport Cattle-on-Feed. Donc, à l’ouverture ce matin, les prix sont de 116.55¢/lb sur février, 112.975¢/lb sur avril et 104.075¢/lb sur juin. L’ouverture se fait donc à la baisse avec en moyenne, à 9:45AM,  -0.50¢/lb sur chaque mois. Les données de vendredi nous donne des prix de découpe à 187.63¢/lb (-1.08) pour le Choice et 185.65¢/lb (-0.17) pour le Select. En tout, pour la dernière semaine, le prix du Choice a chuté de près de 4.00¢/lb et le Select également. La marge des abattoirs est évaluée à -75.10$ la tête, toujours en baisse avec le prix des découpes qui diminuent. Léger recul de la production la semaine dernière avec un total de 574,000 bêtes abattues versus 593,000 la semaine précédente (-3.2%). On se trouve quand même au-dessus du niveau de l’an dernier avec +5%.

Au niveau des spéculateurs, entre le 31 janvier et le 7 février, un net de 6,486 CàT de bœuf ont été vendus pour porter leur position à 103,588 CàT, représentant 26% des CàT existants (open interest). Première semaine où les spéculateurs ont un net négatif pour l’année 2017. Il y a un risque que les spéculateurs liquident leur position dans les prochaines semaines.

Prix du CàT de boeuf sur avril

Porc

Faible augmentation vendredi sur les prix des contrats à terme alors qu’on a vu en moyenne 0.30¢/lb à la hausse. Le prix du contrat de février, qui vient à expiration demain, a connu une forte augmentation la semaine dernière grâce à la force du prix cash. En tout, c’est plus de 4.00¢/lb entre l’ouverture de lundi à 70.275¢/lb et la fermeture de vendredi à 74.55¢/lb. L’indice du porc à la CME, le prix cash, a gagné plus de 3 points la semaine dernière alors qu’il était évalué à 73.51 vendredi dernier versus 70.30 le vendredi précédent. Les niveaux des autres contrats à terme sont de 71.08¢/lb sur avril et de 79.05¢/lb sur juin. Le prix de la carcasse découpée était également positive vendredi à 85.09¢/lb (+0.36). L’augmentation est pas mal plus faible sur cet indice alors que le vendredi précédant le niveau était de 84.46¢/lb. Grosse semaine de production encore avec plus de 2,364,000 têtes abattues versus 2,327,000 la semaine dernière donc 1.6% d’augmentation. L’augmentation est de près de 3.8% sur l’an dernier.

Au niveau des spéculateurs, entre le 31 janvier et le 7 février, un net de 586 CàT de porcs ont été achetés pour porter leur position à 58,804 CàT, représentant 20% des CàT existants (open interest).

Prix du CàT de porc sur avril

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article