Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Élevage, grain & dollar

03 janvier 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 3 janvier,

· Bonne année grand nez, pareillement grande dent.
· Élevage : beaucoup de vendeur pour débuter l’année
· Grain : Le prix du maïs gagne du terrain face à la fève
· Dollar : maintien du taux de change malgré pétrole -3%, gaz nat -11%

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Bon début 2017 à tous, que cette année soit remplie de blé d’inde à 300$ la tonne, de fève à 800$ et de l’élevage tellement profitable qu’on n’ait pas besoin d’ASRA. Bon ce n’est pas le cas, mais peut-être le ti-Jésus va nous entendre. Commençons par des niveaux réalistes et qui ne bousillent pas l’équilibre pour 3-4 ans… 

Bœuf, marché en baisse d’un cents et demi sur les contrats rapprochés malgré que la découpe reste solide et le cash aussi. Techniquement par contre le graphique montre des signes d’essoufflement puisque 1) la semaine dernière après avoir fait un nouveau haut le marché a fermé en nette baisse, soit signe technique bearish, puis 2) je note une divergence négative dans le RSI alors que le prix continuait de monter et enfin 3) la (fulgurante) montée des prix serait possiblement en danger alors que les prix brisent le canal haussier sur un fort volume. Les fonds de spéculation ont retrouvé une position longue intéressante à près de 100 milles contrats, soit des valeurs qu’on n’a pas vu depuis début 2015 quasiment il y a deux ans, il faudra surveiller les prise de profits.

Porc : un peu comme le bœuf gras les contrats rapprochés ont souffert le plus aujourd’hui. Le cash en baisse légèrement mais se maintient aux alentours des 57 cents. Les mouvements violent aujoud’hui nous semble etre fortement liés aux positions spéculatives. Les spéculateurs ont bâti une position de plus de 50,000 contrats, un niveau intéressant mais pas record, par contre en pourcentage de l’open interest c’est important de noter qu’ils détiennent 22% du nombre de contrat en cours. C’est assez imposant de voir une aussi importante position dans un contexte d’abattage record. À titre comparatif, c’est un niveau qui ressemble à 2014 lors de la DEP et que les spéculateurs détenait plus d’un contrat sur quatre… D’ailleurs en regardant l’écart de prix entre février et avril les prix se sont transigé presque au même prix la semaine dernières, une situation très inhabituelle… La forte baisse d’aujourd’hui serait donc fort possiblement liée aux mouvements de capitaux des investisseurs institutionnels.

Dollar canadien a décidé de rester en 2016 alors que les marchés grouillaient passablement. L’indice du dollar américain en solide hausse et repasse au-dessus de 103 avec l’Euro, le Yen, le Peso et la livre anglaise tous en dépréciation aujourd’hui. Le baril de pétrole après avoir transigé au-dessus de 55$ s’est replié de 3% en après-midi pour se négocier à près de 52$. Le gaz naturel quant à lui plongeait de 11% rapidement, mais cela n’a pas empêché le dollar canadien de rester très près de 74.50 $US tout au long de la journée. Lendemain de veille? Trop de dinde? Pas aimé le Bye-Bye? Techniquement le dollar demeure dans son canal baissier, mais des acheteurs supporte bien le taux de change aux alentours de 74 cents US. Trump entre en fonction le 20 janvier, à ce moment il faudra surveiller comment il sera en mesure de déployer ses politiques, ou non. Le dollar canadien risque d’être plus affecté par ce qui se passe aux USA que par les indicateurs économique de par chez-nous. Prudence.

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article