Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: rendement record aux É.-U.

09 novembre 2016, RJO'Brien

Aujourd’hui le 9 novembre,

· Journée volatile sur les bourses américaines : le S&P500 passe de -5% à +1%
· Maïs : augmentation du rendement à 175.3 boiss./acre, les inventaires de fin augmentent à 2.4 milliards de boisseaux
· Soya : augmentation du rendement à 52.5 boiss./acre, les inventaires de fin explosent de 20% à 0.48 milliard de boisseaux
· Blé : peu de changement, mais le prix suive la chute du complexe des grains
· Mondiale : augmentation des inventaires de fin 2016/17, particulièrement dans le soya

Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Ce fût une journée très mouvementée aujourd’hui avec les marchés financiers en panique cette nuit suite à l’élection de Donald Trump comme 45ème Président des États-Unis. En 12 heures, la bourse américaine est passée de -5% à +1%, tout un renversement!

De retour dans notre monde agricole, l’USDA publiait sa mise-à-jour mensuelle de son bilan offre et demande. Les yeux des producteurs, acheteurs ou utilisateurs de grains étaient tous tournés vers le rendement des cultures de maïs et soya. Dans les deux cas, le rendement publié fût bien au-dessus de la moyenne des prévisions. Pour le maïs, l’USDA rapport un rendement de 175.3 boisseaux/acre, soit 1.9 de plus que dans ses prévisions d’octobre et 6.9 boisseaux/acre de plus que l’an dernier. Conséquemment, la production américaine bondit de 169 millions de boisseaux (+1.1%) ce qui est évidemment une récolte record. En raison des faibles prix, la demande devrait utiliser 85 millions de boisseaux supplémentaires ce qui cause une augmentation des inventaires de fin 2016/17 de seulement 83 millions à 2.4 milliards de boisseaux.

Dans le soya, le rendement rapporté par l’USDA est de 52.5 boisseaux à l’acre, de loin le meilleur rendement que les américains ont connu. Cela représente une augmentation de 1.1 boisseau/acre versus le rapport d’octobre et une augmentation de 4.5 boisseaux/acre comparativement à l’an dernier (+9.4%). De la sorte, la production est maintenant évaluée à 4.36 milliards de boisseaux ce qui est 92 millions de plus qu’en octobre. La demande totale n’a pas été revue à la hausse puisque l’augmentation de 25 M boisseaux dans l’exportation est annulée par une baisse de 20 M boisseaux dans la trituration. Au final, les inventaires de fin 2016/17 sont évalués à 480 millions de boisseaux, soit 22% de plus qu’en octobre et 143% de plus qu’à la fin de cet été.

Dans le blé, il y a très peu à signaler, l’USDA n’a pratiquement rien changer et les inventaires de fin d’année 2016/17 sont prévus d’atteindre 1.14 milliard de boisseaux. Toutefois, les baisses de 13 ¢/boiss. et 18 ¢/boiss. du prix du maïs et fève soya respectivement, ont entrainé le prix du blé aussi dans le rouge, terminant la journée à -8 ¢/boisseau.

Au niveau mondial, la hausse de la production américaine a causé une augmentation des réserves mondiales de grains lesquelles sont déjà plus abondantes que l’an dernier. Les stocks 2016/17 de maïs passent de 216.8 à 218.2 millions de tonnes (+0.6%) et ceux de soya de 77.4 à 81.5 millions de tonnes (+5.3%). Les réserves de blé ont aussi augmenté comparativement aux prévisions d’octobre, de 248.4 à 249.2 millions de tonnes. Il est encore trop tôt pour que les estimés des productions en Amérique du Sud soient modifiées.

Au final, d’un point de vue fondamental, le rapport est légèrement négatif pour le prix du maïs, d’avantage négatif pour le prix du soya et neutre pour le blé.

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article