Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: Estimés WASDE et exportations viandes

08 novembre 2016, RJO'Brien

Bonjour,

· Rapport mensuel de l’USDA demain midi: plus de soya, autant de maïs que prévu en octobre
· Rendement attendu : 173.2 et 52.0 boiss./acre pour le maïs et soya respectivement
· Exportations nettes de porc en septembre : 331M lbs, soit 6% de plus que l’an dernier
· Importations nettes de bœuf en septembre : 4.7 M lbs, soit 119 M de moins que l’an dernier
· Résultat des élections américaines ce soir!

Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Les prix des grains ont bondi de 1 à 2% aujourd’hui, à la veille du résultat des élections américaines et du rapport mensuel offre/demande de l’USDA. Le rapport de demain midi sera la dernière mise-à-jour de la production américaine avant les chiffres finaux du 12 janvier puisqu’il n’y a normalement pas de changement en décembre. Les yeux seront tournés sur le rendement du soya : presque la totalité des analystes prévoient une autre augmentation. Le rendement du rapport d’octobre s’établissait à 51.4 boisseaux/acre alors que les prévisions pour demain sont entre 51.3 et 52.8 avec une moyenne à 52.0 boisseaux/acre. L’année record continuerait à surpasser les récoltes précédentes! Conséquemment, les analystes s’attendent à une augmentation de la production de fève aux États-Unis, de 4.27 milliards de boisseaux à 4.314 milliards (+1.1%). Évidemment, une plus grosse production de soya engendre des inventaires de fin d’année plus élevée, la moyenne des estimés s’établit à 420 millions de boisseaux comparativement à 197 millions à la fin de l’année commerciale 2015/16.

Dans le maïs, moins de changement est attendu. La moyenne est estimés du rendement est similaire à celui rapporté le mois dernier, mais on note que l’étendue des estimés est relativement large (de 171.4 à 175.3 boiss./acre). Récemment, la demande pour le maïs s’est avérée très forte, il faudra aussi surveiller si l’USDA augmentera ses prévisions pour l’éthanol ou l’exportation.

Hier, l’USDA publiait les chiffres d’exportation aux États-Unis en septembre. Je le rappelle encore une fois, il est très important de regarder les exportations nettes et pas seulement les exportations de viande. Le meilleur exemple est les ventes de bœuf en septembre qui s’établissaient à 219.3 millions de livres. À priori, la demande internationale semble bonne! Cependant, les américains ont acheté 214.6 M lbs du Canada, de l’Australie et du Mexique notamment. En somme, les exportations sont négatives (importations) de 4.8 millions livres. Il faut donc toujours faire attention lorsqu’on voit un commentaire qui porte seulement sur les exportations sans considérer les entrées de viande en sol américaine. Dans le bœuf, les importations de 4.8 M lbs sont les plus faibles depuis le début de l’année ce qui est un facteur positif pour le prix puisque les consommateurs américains ont seulement accès à la production américaine, contrairement à l’an dernier alors que 123.4 M lbs de bœuf étranger s’ajoutaient sur les tablettes d’épicerie.

Pour le porc, les exportations américaines en septembre totalisaient 415.7 M lbs dont 35% de ce volume s’est dirigé vers le Mexique et 23% vers le Japon. Cependant, il ne faut pas négliger les importations de 84.4 M lbs dont le trois-quart provient du Canada. Au net, il y a eu 331.3 M lbs de porc qui est sorties des États-Unis en septembre ce qui est 6% de plus qu’en septembre 2015. On ne peut pas dire que les exportations sont mauvaises, nous sommes également au-dessus de la moyenne 5 ans (par un maigre 1.6%). La déception provient encore de la demande chinoise qui reste sous la barre du 40 M lbs alors que leur importation de viande porcine a atteint 308.5 M lbs en septembre soit 88% de plus qu’en septembre 2015. La part des américains ne s’élève qu’à un maigre 13% des achats chinois.

Le marché mexicain demeure la destination principale des ventes américaines de porc. On suivra donc de près le résultat des élections américaines de ce soir, ce qui pourrait avoir des répercussions sur le marché du dollar canadien et du porc.

Importations chinoises de porc (en tonnes métriques) 

Bonne soirée, 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article