Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: Prix du porc

18 octobre 2016, RJO'Brien

Ce matin le 18 octobre,

· Les abattages de porcs de la semaine dernière étaient de 2.3 M têtes, impactés par l’Ouragan Matthew
· Prix des découpes se maintient à La demande reste forte!
· Prix de décembre : support à 41 ¢/lb à surveiller
· Aux É-.U., la profitabilité de l’élevage de porc à chuter à -18 $US/tête en septembre… quel sera l’impact sur la production de 2017?

Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** Suite à notre déménagement, assurez-vous de composer le 1-888-701-0071 pour nous rejoindre ***

La semaine dernière, les abattages de porc aux États-Unis étaient plus faibles qu’en 2015 par 0.6% à 2.3 millions têtes. Cette baisse de production est principalement expliquée par l’arrêt des opérations de Smithfield Foods en Caroline du Nord en raison de l’ouragan Matthew au début de la semaine dernière. La production s’établit donc à 482 millions lbs, en baisse de 1.7% versus l’an dernier. Il sera intéressant de suivre les abattages de la semaine pour voir s’il les animaux non-abattus de la semaine dernière se retrouveront à l’abattoir de cette semaine. Les abattages d’hier étaient de 441,000 porcs comparativement à 406,000 l’an dernier et 385,000 têtes la semaine dernière.

Malgré la production élevée de porc aux États-Unis, on constate que la valeur du porc découpé est légèrement en hausse depuis une semaine. D’une part, l’offre plus limitée de certaines découpes en raison de l’arrêt des opérations chez Smithfield Foods viennent appuyer une hausse du prix de la carcasse découpée, mais le prix du jambon s’est apprécié de 5% hier ce qui maintient l’augmentation du prix des découpes. Depuis 1 mois, l’indice du prix cash a baissé de -17.4% comparativement à -7.9% pour la carcasse découpée, ce qui a engendré une amélioration des marges opérationnelles des abattoirs qui est présentement à 49 $US/porc. Durant cette période, seulement le prix du jambon (-22.9%), de l’épaule (-22.8%) et des retailles (-20.6%) ont sous-performés l’indice du prix cash.

Même si la profitabilité des abattoirs a explosé depuis 2 ans, l’écart entre le prix des découpes et celui de l’indice du prix cash était en moyenne à 5¢/lb depuis 5 ans et 4¢/lb depuis 10 ans. De la sorte, lorsque les nouveaux abattoirs entreront en opérations aux États-Unis en 2017 et 2018, il serait possible que la marge des abattoirs retourne à un niveau plus près de sa moyenne historique comparativement à l’écart actuel qui est à 21.5 ¢/lb. Cela représenterait un gain pour les éleveurs au détriment des abattoirs d’environ 32 $US ou 42 $CA/tête. Pour l’instant, la force du la valeur de la carcasse découpée à 74 ¢/lb démontrent une bonne demande.

Au niveau technique, le contrat de décembre a vite perdu son petit rebond de la semaine dernière. Actuellement, le CàT de décembre (41.8 ¢/lb) est à moins d’une cent la livre au-dessus des bas de l’année (41¢/lb). Il y a un risque de voir le prix baisser d’avantage si le support à 41 ¢/lb est brisé. Devrait-on vendre si cela arrive ? Il est important de comprendre que cela serait de la pure spéculation puisque nous sommes déjà stabilisés par l’ASRA pour 2016. Pour les 12 prochains mois, la marge est négative à -31 $CA/porc ce qui devrait aussi faire déclencher l’ASRA pour 2017. Les éleveurs porcins n’ont donc pas de risque baissier au niveau actuel qu’en à la baisse du prix du porc, il faut cependant bien prévoir ses liquidités.

Pour plus d’info sur la marge de profit à venir, vous référez à l’article hebdomadaire de Réjean Leblanc (agroéconomiste) et Raphaël Pouliot (agronome) : http://www.grainwiz.com/industrie/partenaires/pouliotleblanc?fromNews=True

CàT du porc de décembre’16

Du côté américain, la profitabilité n’est pas plus au rendez-vous. En septembre, les éleveurs en Iowa perdaient plus de 18$US/tête selon l’Université d’Iowa alors que la moyenne de l’indice du prix cash était à 62.40. En Iowa, le prix de vente du porc est normalement inférieur à celui de l’indice du prix cash qu’on a au Québec. Afin de comparer avec l’indice du prix cash et les prix à la Bourse, le coût de production ajusté en Iowa est de 69 ¢/lb ce qui leur seuil de rentabilité versus les prix à la Bourse CME (équivalent à 185 $CA/100kg au Québec). Les éleveurs en Iowa font donc face à des perspectives de profitabilité très négative à l’exception de l’été 2017 où ils peuvent sécuriser une maigre profitabilité de 1¢/lb…

En théorie, cela devrait limiter l’expansion de la production aux États-Unis pour 2017 et 2018, alors que la capacité des abattoirs aura largement augmenté. On pourrait faire face à une situation où la demande de porc augmente de la part des abattoirs (resserrement de la marge des abattoirs) et une production faiblement plus élevés. À suivre!

Bonne journée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN' M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article