Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: Production de viande 2016/17

13 octobre 2016, RJO'Brien

Aujourd’hui le 13 octobre,

· Le prix des grains rebondit, particulièrement le blé à +5%

· L’USDA prévoit une production de bœuf à 25.95 milliards de livres en 2017, soit 3.8% de plus qu’en 2016

· L’USDA prévoit une production de porc à 25.88 milliards de livres en 2017, soit 3.8% de plus qu’en 2016

· L’USDA prévoit une production de poulet à 41.20 milliards de livres en 2017, soit 2.2% de plus qu’en 2016

· Au total, les américains auront 1.4% plus de viande/habitant à consommer l’an prochain


Rédigé Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** Suite à notre déménagement, assurez-vous de composer le 1-888-701-0071 pour nous rejoindre ***

Gros revirement aujourd’hui dans le prix des grains avec une hausse de +5% pour le blé et +4% pour le maïs de décembre. La demande du blé américain a connu un regain avec des achats du Moyen Orient. À cela s’ajoute un rachat (short covering) des spéculateurs qui détiennent une énorme position short dans le blé d’hiver. De plus, National Weather Service a mis-à-jour ses prévisions sur la Niña qui mentionne que ce serait probable de voir le phénomène météo dès cet automne, les probabilités sont à 70%. La Niña pourrait être perçue comme une menace pour la récolte de l’Amérique du Sud, bien qu’il soit encore trop tôt pour parler de rendement au Brésil et en Argentine.

Hier, en plus de la mise-à-jour du bilan offre-demande du marché des grains, l’USDA a publié ses 1ères prévisions sur la production de viande du 3ème trimestre de 2017. Étonnamment, la production de porc est prévue pour bondir de 5.3% au 3ème trimestre de 2017, heureusement que de nouveaux abattoirs seront en opération pour absorber cette augmentation. Ces chiffres sont basés sur les intentions de mise-bas pour décembre-février du dernier rapport Hogs and Pigs qui sont 1.8% de plus que l’an dernier. Néanmoins, il ne faut pas oublier que ce rapport était en date du 1er septembre et que la profitabilité de l’élevage a drastiquement changé depuis, ce qui pourrait occasionner une révision à la baisse de ce chiffre dans le rapport de décembre. En plus des mises-bas, l’USDA semble très optimiste avec un gain de productivité des maternités et des importations du Canada à +3.5% de ce qu’on a connu cette année. Bref, les prévisions de l’USDA mettent de la pression sur les prix du porc pour l’été 2017 lesquels restent stables à 71 ¢/lb alors que le contrat de décembre aconnu une 3ème journée de hausse consécutive aujourd’hui.

Source : USDA - WASDE

Pour l’année 2017, la production de porc prévue par l’USDA totalise 25.88 milliards de livres ce qui serait un record, largement au-dessus du 24.93 milliards de livres anticipées pour cette année. Comme qu’on peut voir sur le graphique ci-dessous, l’USDA a augmenté ses prévisions pour 2017 de presque 400 millions de plus que le rapport du mois de septembre.

Source: Daily Livestock report, Vol.14, No.203 / 13 Oct. 2016

L’USDA a aussi augmenté ses prévisions pour la production de bœuf pour 2017 à 25.94 milliards de livres ce qui serait équivalent à la production de 2012. À cette époque, le prix du bœuf était de 1.20 $US/lbs, soit 25% de plus que les contrats à terme pour 2017, mais il ne faut pas oublier que les consommateurs américains font face à beaucoup plus de porc et de poulet qu’il y a 4 ans.

Source: Daily Livestock report, Vol.14, No.203 / 13 Oct. 2016

La production de poulet a été revue à la baisse dans le rapport du mois d’octobre, mais ça demeure 2.2% de plus qu’en 2016. Ce qu’il ne faut pas négliger dans la volaille est la perte des parts de marché des États-Unis sur le marché mondial depuis les cas de grippe aviaire en 2015. Alors que la production aura augmenté de 8% entre 2014 et 2017, l’offre de viande en sol américain aura augmenté de 11.6% et la différence représente la perte des exportations américaines. Autrement dit, la production de poulet augmente alors que les ventes à l’international ont diminué depuis 2014, ce qui double l’effet négatif de l’offre de viande blanche sur le prix des protéines animales. Pour la 1ère fois dans l’histoire, les américains devront consommer plus de 90 lbs de poulet par habitant en 2017 pour écouler la production.

Source: Daily Livestock report, Vol.14, No.203 / 13 Oct. 2016

Au final, l’offre de viande par habitant augmentera de de 1.4% en 2017 à 217.5 livres/habitant. Il faut retourner en 2007 pour avoir une offre de protéine supérieure à l’an prochain. Le faible prix des grains durant plusieurs années aura joué en faveur d’une augmentation de la production de viande en Amérique du Nord.

Source : USDA - WASDE

Source : USDA - WASDE

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article