Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: Estimés du rapport USDA offre-demande

11 octobre 2016, RJO'Brien

Aujourd’hui le 11 octobre,

· Rapport mensuel USDA demain midi

· Estimé du rendement du maïs américain: 173.3 boiss./acre (-1.1 versus sept.)

· Estimé du rendement du soya américain: 51.5 boiss./acre (+0.9 versus sept.)

· Le prix du bœuf de décembre chute à son plus bas prix en 6 ans


Rédigé Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** Suite à notre déménagement, assurez-vous de composer le 1-888-701-0071 pour nous rejoindre ***

Demain midi, l’USDA publiera son bilan des marchés agricoles où l’attention sera portée sur le rendement des cultures. Les inventaires du début de l’année commerciale 2016/17 seront actualisés selon les données du rapport du 30 septembre. À cela s’ajoutera la production record de cette année. Il ne devrait pas avoir de changement au niveau des acréages, le seul facteur affectant la production sera donc les rendements qui sont prévus pour augmenter dans le soya et diminuer dans le maïs versus le rapport de septembre.

Maïs

Depuis un mois, la condition de la culture n’a pas tellement changé passant de 74% bon/excellent et 7% mauvais/très mauvais, à 73% bon/excellent et 8% mauvais/très mauvais. Les analystes s’attendent donc à voir une révision à la baisse de 1.1 boiss./acre pour un rendement moyen de 173.3 boisseaux/acre ce qui donnerait une production de 15.06 milliards de boisseaux. Ce rendement est cohérent avec les données sur la condition des cultures.

Du côté de la demande, peu de modifications sont attendues pour l’alimentation animale, l’USDA devrait maintenir leur prévision plutôt optimiste de 5.65 milliards boisseaux, soit 9% de plus que 2015/16. Ce qui pourrait affecter cette catégorie durant l’année, c’est la réduction possible des exportations de drèche (taxation de la Chine) ainsi que la baisse des exportations de sorgo et de son utilisation dans l’éthanol, on pourrait donc trouver plus de sorgho dans la moulée aux États-Unis, sans parler du blé. Pour la consommation de maïs dans l’éthanol, ça devrait rester inchangée versus les chiffres du mois de septembre.

Possiblement que l’USDA pourrait augmenter les exportations de maïs avec un carnet de commande de 811 millions de boisseaux, près du double de l’an dernier. Ces ventes non-exportées représentent 37% de la cible de l’USDA ce qui est le pourcentage le plus élevé en 4 ans. On pourrait donc voir une révision de +50 millions de boisseaux dans la catégorie des exportations de maïs.

Avec ce bilan, on devrait voir des prévisions d’inventaire autour de 2.36 milliards de boisseaux de maïs pour le 1er septembre 2017. Ce serait les inventaires de fin d’année depuis 1987/88 et le ratio inventaire/utilisation serait entre 16% et 17%, le plus élevé depuis 2005/06. Notre équipe à RJO prévoit des inventaires un peu plus élevés pour la fin de l’année en raison d’une plus faible consommation de maïs dans la moulée.

Soya

Présentement, le rendement du soya est largement au-dessus des années record précédentes, nous sommes en territoire inconnu. Les attentes sont à 51.5 boisseaux à l’acre contrairement à 50.6 dans le rapport de septembre, ce serait donc une augmentation de la production de 1.8%. Ces attentes semblent très élevées puisque la condition des cultures est similaire à l’an dernier et déjà le rendement du mois de septembre (50.6) était déjà 3.5 boiss./acre de plus qu’en 2015. Si jamais la moyenne des estimés s’avère juste, on connaîtra une production de 4.3 milliards de boisseaux aux États-Unis.

Du côté de la demande, on constate que les ventes à l’exportation sont plutôt « normales » contrairement à celles du maïs. L’engagement des acheteurs totalisent 1.04 milliard de boisseaux ce qui est 30% de plus que l’an dernier et le 2ème plus élevé historiquement. Cependant, la cible de l’UDSA est déjà élevée, les ventes actuelles représentent seulement 52% de la cible de 1.99 milliard ce qui est en dessous des niveaux de 2011/12 à 2014/15. Pour l’instant, l’USDA ne devrait pas toucher à sa cible, mais si la météo est clémente en Amérique du Sud durant l’hiver, on pourrait voir une révision à la baisse au courant de l’année. Cependant, les exportations de tourteau pourraient diminuer demain étant donné les engagements d’achat qui sont les plus faibles en 5 ans ce qui devrait aussi affecter à la baisse la demande de soya pour la trituration.

Au final, si la production atteint réellement 4.3 milliards de boisseaux, les inventaires devraient également augmenter. La moyenne des estimés est à 414 millions de boisseaux pour le 1er septembre 2017 alors que nous étions à 365 millions dans le rapport du mois dernier. Le marché anticipe déjà une très forte augmentation des inventaires, il serait plus facile de les décevoir que de les surprendre avec de meilleurs chiffres, mais tout reste possible. Les prévisions de RJO sont à 448 millions de boisseaux puisque notre équipe de recherche prévoit une demande moins forte que l’USDA ce qui donnerait un ratio inventaire/utilisation de 11%, le plus élevé depuis 2006/07.

Analyse technique dans le bœuf

Le Bœuf a continué de reculer aujourd’hui atteignant de nouveaux bas de 6 ans pour le contrat de décembre.

Vous trouverez une analyse complète sur notre site internet : Cattle Relapse Defines New S-T Bear Risk

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article