Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO: CAD et Abattoirs américains

21 septembre 2016, RJO'Brien

Aujourd’hui le 21 septembre,

· Hier, la Banque du Canada confirme que les taux d’intérêt canadiens resteront bas encore longtemps
· Aujourd’hui, la Réserve Fédérale Américaine maintient les taux en place, mais une hausse serait possible en décembre
· La capacité d’abattage inquiète dans le marché du porc
· La capacité d’abattage américaine devrait augmenter de 7.5 à 9% d’ici deux ans

Rédigé Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis déjà 102 ans, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Hier, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, disait que les taux d’intérêt resteront faibles encore longtemps au Canada. Ce commentaire est fondé sur des perspectives de croissance plus faible qu’anticipée il y a quelques années. Bien que la nouvelle ne surprenne personne en raison des derniers chiffres publiés sur croissance économique, cela n’était pas un élément en faveur d’un dollar canadien fort. Depuis près d’une semaine, le CAD se transigeait légèrement sous la barre du 76.00. Aujourd’hui, c’était au tour des américains de parler de leur taux d’intérêt. En ligne avec les attentes, le taux d’intérêt américain est maintenu en place, mais la FED ouvre la porte à une hausse prochainement. Les probabilités de voir une hausse de taux en décembre sont rendu à 63%, soit 5% de plus qu’hier. La banque centrale assure que les arguments en faveur d’une nouvelle hausse se sont renforcis, mais attend toujours du progrès pour le plein emploi et une inflation à 2%. Le dollar canadien a donc rebondi sur son support pour finir la journée avec un gain 0.6 ¢US à 76.35. 

CAD/USD depuis 12 mois

Ces deux dernières semaines n’ont pas été clémente pour le prix du porc. Il y a deux semaines, un abattoir de 10,000 porcs/jour de Smithfield était la proie des flammes, réduisant la présence d’acheteur sur le marché comptant. Au moins, l’interruption fût d’une courte durée puisque les opérations ont reprises 4 jours après l’incendie. Ensuite, les abattages de la semaine dernière n’étaient qu’à 150,000 porcs de la capacité d’abattage américaine (estimés à 2.50 millions têtes) ce qui laisse un spectre sur le prix de décembre puisque les abattages augmentent durant l’automne pour atteindre son sommet en décembre. 

L’abondance de porcs face à la capacité limitée d’abattage permet aux abattoirs de dégager des marges quasi-records, présentement à 49 $US/tête (64 $CA/tête). Toutefois, comme toute industrie profitable, des investissements ont été faits afin d’accroître la production ce qui fera augmenter la compétition entre les acheteurs dès 2017. Deux abattoirs à surveiller pour l’an prochain : 1) Celui de Seaboard et Triumph Foods, à Sioux City en Iowa,  qui devrait ouvrir à l’été 2017 pour une production journalière de 12,000 porcs; 2) Celui de Clemens Food, à Coldwater au Michigan, qui devrait ouvrir à la fin de 2017 avec une production de 10,000 porcs par jour. Dès l’an prochain, la capacité d’abattage hebdomadaire augmentera de 137,000 porcs versus 2015. En 2018, un abattoir additionnel devrait ouvrir à Wright County en Iowa pour 10,000 porcs par jour. Aussi, une deuxième ligne d’abattage devrait être ajoutée à l’abattoir de Seaboard et Triumph Food ce qui ajoutera 8,000 porcs par jour à la nouvelle usine pour un total de 20,000 porcs/jour. En somme, la capacité d’abattage devrait augmenter de 185,000 à 223,500 porcs/semaine d’ici 2 ans ce qui pourrait faire réduire l’écart entre le prix de la carcasse découpée et celui du porc livré. 

Source: USDA - Estimated Weekly Meat Production under Federal Inspection

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article