Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Porc

20 septembre 2016, RJO'Brien

Ce matin le 20 septembre,

Ci-dessous, vous trouverez la dernière analyse technique du prix du porc provenant de notre équipe à Chicago. Avec la fermeture négative du contrat de décembre, terminant la journée d’hier à son plus bas niveau à 48 ¢/lb, le prix n’a plus aucun support et la tendance reste baissière. La pression baissière est essentiellement sur le prix du porc gras alors que la valeur de la carcasse découpée se maintient au-dessus de 80¢/lb. Pour la journée de vendredi, le prix cash était d’un peu moins que 62 ¢/lb, créant un écart de 18¢/lb entre la carcasse non-découpée et la carcasse découpée, générant une marge de plus de 46 $US/tête pour les abattoirs. Cela vient égaler la marge de l’hiver dernier, la seule occasion dont la marge a surpassé la situation actuelle est en décembre’98 - janvier’99 alors que la capacité d’abattage avait été dépassée et avait fait chuter le prix cash du porc à seulement 18 ¢/lb. Cela démontre que l’abondance actuelle de porc versus la capacité limitée des abattoirs américain représente un sérieux risque. 

Les abattages de la semaine dernière est de 2.36 M têtes ce qui n’est pas tellement loin de la capacité d’abattage (environ 2.45M)… et nous sommes seulement au mois de septembre. Il y a donc beaucoup d’inquiétude face à la situation pour décembre prochain. Le rapport Hogs & Pigs du 30 septembre sera déterminant pour la prévision des abattages du mois de décembre.

En Iowa (32% du porc US), les producteurs de porc étaient au seuil de la profitabilité durant le mois d’août, on peut donc déduire que leur coût de production se situe près de 65 - 67 ¢/lb (environ 176 $CA/100kg). La moyenne des prix pour les prochains 12 mois est de 58.8 ¢/lb (157 $CA/100kg), ça ne s’annonce pas meilleur aux États-Unis qu’ici finalement. Cela pourrait affecter les intentions de mises-bas, mais d’avantage pour le rapport Hogs & Pigs de décembre que celui de septembre. Il ne faut toutefois pas oublier qu’environ 32% de la production américaine provient directement des «packers » qui pourraient être tenté d’augmenter leur production, contrairement aux éleveurs qui représentent le 2/3 de la production américaine.

Bonne journée

Marge des abattoirs 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN,M.SC.,CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article