Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Exportation, Boeuf et Économie

01 septembre 2016, RJO'Brien

Aujourd’hui le 1er septembre,

· Oui. Déjà rendu en septembre, ça passe vite l’été!
· Exportations de grains américains: fort pour le soja, normal pour le maïs et blé
· Bœuf : Baisse de 3 cents (limite)
· Économie : statistiques importantes demain matin au Canada et aux USA.

Rédigé Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** Vous prévoyez venir à la journée champêtre de la Tournée Grandes Cultures le 9 septembre ? Appelez-nous pour acheter votre billet ***

Une autre bonne semaine d’exportation, principalement au niveau de la fève. Je surveille de près ce qui se passe sur l’ancienne récolte qui techniquement prend fin aujourd’hui le 1er septembre selon le calendrier de commercialisation. Ca fait une couple de semaine que les annonces de l’USDA sont bonnes pour la fève, mais ils révisent à la baisse les chiffres de la semaine d’avant ce qui donne l’impression d’une force plus élevé qu’elle l’est en réalité. Par contre, attention, l’export américain va très bien. Les ports américains ont été capables de livrer plus de stocks que le marché avait anticipé je pense puisqu’il reste « seulement » 111 millions de boisseaux à shipper. Une nette réduction comparé à il y a trois semaines à peine. Ce qui est important à retenir c’est que les américains ont mis les bouchées doubles sur les livraisons ce qui forcera fort possiblement l’USDA à augmenter l’export d’ancienne récolte de 50-60 millions de boisseaux le 12 septembre prochain dans son rapport WASDE. Actuellement le ministère utilise 1.880 milliard.

Dans le cas de maïs et du blé, sommes toutes la vigueur de l’exportation est dans les attentes. Pour le blé d’inde on parle de 214 milles tonnes d’ancienne récolte et 647 sur la nouvelle. Dans les différents types de blé on parle de 279 milles tonnes sur la nouvelle récolte.

Les prix du bœuf après un rebond mardi reprennent le chemin des bas-fonds avec une baisse de 3 cents, soit la limite journalière. Les prix cash sont en baisse à moins de 110$, la découpe aussi et l’abattage demeure bien au-delà de 100,000 têtes par jours en route vers une autre abondante semaine à près de 500 millions de livres en production, en hausse de 6.9% par rapport à la même période l’an dernier. 

Économie : demain matin je surveille deux choses à 8H30AM.

Premièrement au Canada on aura la balance commerciale pour le mois de juillet. On se rappelle qu’en juin elle est sortie avec un déficit record de 3.6 milliard de dollar et les économistes s’attendent à voir un léger redressement à 3.2 milliard. Plus le déficit est grand, plus ça veut dire que nos exportations ne sont pas suffisantes par rapport à nos importations et cela peut forcer la banque centrale à baisser les taux pour stimuler la croissance économique. Hausse de taux au Canada = dévaluation de notre dollar. C’est important. D’ailleurs il y a justement une décision à ce sujet mercredi prochain, le 7 septembre à 10H00AM mais la structure du marché n’évalue les chances qu’à 5% que la BduC baisse les taux à 0.25% (actuellement 0.50%).

Deuxièmement aux États-Unis on a les chiffres sur la création d’emploi (non-farm payroll), un indicateur ultra important de l’économie américaine. Le moteur de l’économie c’est la consommation, donc avec un bon emploi les gens dépensent et font tourner la grosse machine. Think Big. On s’attend à une création de 180,000 emplois durant le mois d’aout, si jamais l’emploi est encore mieux que prévu, peut-être que la FED haussera les taux lors de son prochain meeting en septembre. La probabilité implicite d’une hausse de taux US est de 27%, mais plusieurs doutent qu’ils fassent quoi que ce soit avant les élections du 8 novembre d’autant plus que l’inflation n’est pas hors de contrôle à 2.2%. Une hausse de taux aux USA, ou meme l’anticipation de, fait en sorte de renforcir la devise américaine et donc fait faiblir notre dollar canadien.

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article