Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

14 septembre 2020, RJO'Brien

Bon matin,

Statistiques d’abattage aux É.-U.

Les contrats à terme sur porcs ont prolongé leurs gains vendredi, s'installant à plus de 2 cents après avoir atteint des gains de 3 cents jeudi (limit up). Les porcs d'octobre ont augmenté de 2,20 $ à 66,575 $, sur décembre de 3,15 $ à 66,06 $ et les porcs de février ont augmenté de 2,075 $ à 69,475 $. Le marché a augmenté pour la deuxième journée consécutive en raison de la potentielle hausse des exportations américaines en raison de la découverte de la peste porcine africaine sur 1 sanglier en Allemagne. Ce matin, le contrat d’octobre gagne 1 cent et le reste des échéances sont plutôt inchangés..

On ne sait pas exactement quels avantages les producteurs de porc américains tireront de la situation en Allemagne. Le ministère allemand de l'Agriculture a déclaré que les exportations de porc allemand vers la Chine et certains autres pays non membres de l'Union européenne ne sont temporairement pas réalisables et ont été interrompues. "La plupart des certificats vétérinaires approuvés pour l'exportation de viande de porc d'Allemagne incluent la déclaration selon laquelle l'Allemagne est indemne de peste porcine africaine", a déclaré un porte-parole du ministère. "Cette déclaration depuis hier ne peut plus être faite sur les certificats." Le gouvernement allemand. est actuellement en pourparlers avec la Chine et d'autres pays non membres de l'UE dans le but de les amener à régionaliser les interdictions d'importation de porc allemand, plutôt que d'interdire tout le porc allemand. Si l'Allemagne réussit dans ses tentatives de régionalisation, l'augmentation potentielle des exportations américaines de porc vers la Chine pourrait en grande partie disparaître.

Donc, deux scénarios sont présentement possible :

  1. L’Allemagne parvient à convaincre la Chine de continuer à acheter sa viande. Donc, la hausse du prix serait en grand partie injustifiée et pourrait reculer d’ici 2021.
  2. La Chine n’achète plus en Allemagne. En 2020, l’Allemagne vend en moyenne 50,000 tonnes mensuellement à la Chine. Si ce dernier répartie équitablement ses achats parmi ses multiples fournisseurs, les exportations de porc américain augmenterait d’environ 10,000 à 12,000 tonnes par mois, soit environ 1.3% de la production mensuelle. Ce n’est pas beaucoup… 

Même avec le scénario #2, je trouve la réaction du marché un peu exagérée versus le fondamental et représente une bonne opportunité pour sécuriser des ventes sur la première moitié de 2021, particulièrement avril 2021. Cependant, comme vous savez, les marchés financiers sont capables de diverger encore plus si les spéculateurs et éleveurs transigent tous dans le même direction. On pourrait donc encore voir un momemtum haussier cette semaine, même si les prix d’avril à 195 $CA/100kg est élevé relativement au fondamental. De la sorte, vendre plusieurs petites tranches afin de se bâtir une position vendeur au cours des prochains jours semble approprié à la dynamique qu’on pourrait observer cette semaine. Par exemple, vendre 3 tranches sur avril à 195, 200 et 205 $CA/100kg afin d’aller capter les hauts du début de l’année. La stratégie de mettre des ordres de vente en « stop » peut aussi être intéressant pour ne pas vendre trop vite et pouvoir suivre la tendance haussière.

Pour les éleveurs ayant une plus petite production, le SGRM peut constituer un outil intéressant pour faire plusieurs tranches de vente. Notez que les frais des CLD ont changé depuis le 9 septembre :http://www.accesporcqc.ca/nsphp/portail/prix_sgrm.php 

Prix du porc sur avril 2021 en $CA/100kg

 

Concernant les abattages, il y avait 2.34 millions de porc abattus la semaine dernière, en baisse par rapport la semaine précédente en raison du jour férié de lundi. C’est tout de même une deuxième semaine consécutive dont la production se replie se qui devrait supporter le prix cash à très court terme. On voit que le poids des carcasses continue de s’enligner avec le poids de l’an dernier ce qui représente 2 bonnes nouvelles pour le prix; 1) moins de production et; 2) possiblement la fin des porcs en attentes. Un autre élément qui vient confirmer l’atténuation des porcs en attente est le prix du porcelet qui continue sa progression à 33 $US/tête, en ligne avec le prix moyen pour la mi-septembre. C’est pratiquement le triple du prix de cet été ce qui devrait aider financièrement les maternités.

Prix du porcelet de 40 lbs - $US/tête

 

Déjà avant l’annonce du cas de PPA en Allemagne, le raffermissement du prix cash et des découpes avait capté l’attention des spéculateurs lesquels empilent les positions d’achat depuis le début août. Entre le 2 et 8 septembre, les spéculateurs ont acheté +4,839 contrats (net) pour augmenter leur exposition d’achat à 33,616 contrats. C’est la plus grosse position d’achat que les spéculateurs détiennent en 2020 et elle va fort possiblement continuer à grossir pour la période suivante en se basant sur le momtentum des derniers jours.

Bonne semaine 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article