Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

13 août 2020, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattages aux É.-U.

***R.J. O’Brien cumule plus d’un siècle d’expertise en négociation d’options et contrats à terme***

Cette semaine, le prix du porc a atteint un sommet lundi avant de dégonfler. La surprise à la fin de la semaine dernière que les prix cash et du cutout soient plutôt forts s’est vite dissipée après que les dernières publications démontraient ont confirmé que ce rebond était plutôt éphémère et n’était pas une nouvelle tendance.

Pendant ce temps, les contrats de bœuf atteignent leur plus haut niveau en 6 mois, continuant leur tendance haussière des dernières semaines grâce à la force du prix cash qui gagne 1 cent depuis mardi à 104 c/lb dans le sud des plaines américaines. 

Ce matin, l’USDA a publié la vente à l’exportation de la semaine dernière et les chiffres sont plutôt décevant. À peine 11,600 tonnes de viande de porc ont été vendues, en baisse de 66% versus la semaine dernière et 70% versus les 4 dernières semaines. Du côté des livraison, c’est stable relativement aux dernières semaines, avec 16,800 tonnes livrées, dont 5,500 tonnes en Corée du Sud et 4,800 tonnes au Japon. Concernant les ventes de viande bovine, elles s’établissaient à 11,600 tonnes ce qui représente une baisse de 46% versus la moyenne des 4 dernières semaines. Un peu comme dans le porc, les exportations de bœuf se maintienne à des niveaux similaires aux semaines précédentes.

Hier, l’USDA publiait son rapport offre et demande. Outre les rendements record dans les cultures américaines, il n’y avait pas beaucoup d’information intéressante pour les éleveurs. L’USDA a revu à la baisse la production de porc pour le 3ème trimestre, de 7.3 milliards livres à 7.17 milliards. 

Commentaire des viandes de l’USDA du WASDE : Les prévisions de 2020 pour la production totale de viande sont légèrement abaissées par rapport au mois dernier, la baisse de la production de porc ayant plus que compensé la hausse de la production de bœuf et de volaille. La hausse de la production de bœuf reflète en grande partie un rythme plus rapide d'abattage des bœufs et des génisses. Les prévisions de production de porc sont réduites en raison d'un rythme d'abattage plus lent au troisième trimestre et d'un poids de carcasse plus léger pour l'année. La production de poulets de chair et de dinde reflète les données de production de juin; aucune modification n'est apportée aux prévisions pour les prochaines trimestres. Les prévisions de production d'œufs pour 2020 sont établies à partir des données des écloseries. Pour 2021, les prévisions de production de viande rouge et de volaille sont inchangées par rapport au mois précédent en compensant les variations de la production de bœuf et de poulets de chair. Les prévisions de production de bœuf pour 2021 sont réduites par rapport au mois précédent, car la baisse des placements prévus au premier semestre se traduira par une baisse des abattages prévus au second semestre de 2021. Les prévisions de production de poulets de chair pour 2021 sont relevées par rapport au mois dernier en raison de la baisse des coûts d'alimentation. Les prévisions de production de porc et de dinde sont inchangées. Les prévisions de production d'œufs sont relevées par rapport au mois dernier.

Pour 2020, les importations de bœuf sont augmentées grâce aux données commerciales récentes et à la forte demande de bœuf transformé importé de qualité. Les prévisions d'importation de bœuf pour 2021 sont également relevées. Les prévisions d'exportation de bœuf pour 2020 sont légèrement réduites d'après les données commerciales récentes. Les prévisions du commerce de porc pour 2020 sont ajustées pour refléter les données commerciales de juin; aucune modification n'est apportée aux prévisions 2021. Les prévisions d'exportation de poulets de chair pour 2020 sont réduites en fonction des données commerciales récentes et de la lenteur persistante de la demande d'importations de la part d'un certain nombre de partenaires commerciaux. Les prévisions d'exportation de dinde pour 2020 sont ajustées pour refléter les données de juin; la prévision 2021 est inchangée.

Les prix des bovins engraissés pour 2020 sont augmentés par rapport au mois dernier en raison de la vigueur actuelle des prix. Les prévisions de prix des bovins engraissés pour le premier trimestre 2021 sont relevées, mais les prévisions annuelles sont inchangées par rapport au mois dernier. Les prévisions de prix du porc pour 2020 sont abaissées en raison de la récente pression sur les prix, mais les prévisions de prix pour 2021 sont inchangées. Les prévisions de prix des poulets de chair pour 2020 sont légèrement augmentées sur un prix prévu plus élevé au troisième trimestre. Les prévisions pour 2021 restent inchangées. Les prévisions de prix de la dinde au troisième trimestre pour 2020 sont relevées; aucun changement n'est apporté aux prévisions de prix de la dinde pour 2021. Les prévisions de prix des œufs pour 2020 sont réduites en raison de la récente faiblesse des prix et de la pression sur l'offre. Les prévisions de prix des œufs pour 2021 sont également réduites, car les approvisionnements importants devraient peser sur le marché.

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article