Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

29 mai 2020, RJO'Brien

Bonjour à tous, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Encore une fois les prix du porc sur les contrats à terme se font rabrouer alors que tout le monde commence à craindre des pénuries des viandes pour les prochaines semaines et mois à venir. Malgré cet enthousiasme pour le futur, le présent continue d’être décevant. Les abattoirs américains contrôlent le jeu présentement. It’s my way or no way! comme dirait l’autre. En fait, ceux-ci dictent le prix au comptant et profitent de la détresse des producteurs américains ces temps-ci en achetant des porcs trop nombreux en raison des fermetures d’abattoirs durant les deux derniers mois. Par conséquent, on se retrouve avec toujours trop de porcs par rapport à la capacité d’abattage et des porcs plus lourds. C’est la même situation partout dans le monde. Par exemple, les prix au comptant ont chuté lamentablement en Italie (et en Espagne) alors que ceux-ci sont passés de 1.75 EUR/kg à 1.10 EUR /kg tout récemment. On annonce aujourd’hui la fermeture d’une usine de Tyson en Iowa alors que 22% des 555 employés ont été testés positifs au coronavirus. 

Évidemment le nombre de porcs euthanasiés n’est pas connu, les avortements de truies non plus. Par contre, on sait que le nombre de truies envoyées à l’abattoir (+19.54% la semaine dernière et +10.1% depuis le début de l’année) demeurent à des niveaux très élevés par rapport à l’an dernier, mais c’est la seule donnée fiable dont nous disposons pour se projeter dans l’avenir.

Le nombre de porcs abattus se situe 1 250 000 pour les 4 jours de la semaine en baisse de 150 000 porcs par rapport à l’an dernier. Le poids moyen des carcasses se situe à 220 livres en hausse de 5 livres par rapport à l’an dernier. 

Le problème des abattoirs américains est (presque)  (le syndicat des travailleurs déclarait que 3000 travailleurs ont été déclarés positifs et 44 personnes sont décédées) derrière nous et les exportations devraient aussi se rétablir. Le USDA a rapporté ce matin que les ventes à l’exportation sont revenues positives en s’établissant à 20 600 tonnes métriques. Un chiffre décevant par  rapport au rythme de 2020 mais qui demeure au niveau de 2019. Les exportations ayant quitté les ports américains se chiffrent à 34 500 tonnes métriques. 

Le porc est aussi victime du conflit qui perdure entre les Etats-Unis et la Chine. La Chine a profité de la Covid pour restreindre les libertés des résidents de Hong Kong. Les Américains ne voient pas d’un très bon œil ces visées anti-démocratiques. De plus, les Etats-Unis sont déçus du manque d’agressivité des chinois dans les achats de biens américains. L’entente de phase 1 est menacée d’être déchiré à tous les jours!

A court terme, la situation du Brésil en tant qu’exportateur de viandes au niveau mondial est préoccupante alors que plusieurs abattoirs  (BRF et JBS) sont sur le point de fermer temporairement. Le Brésil est devenu le point de mire de la propagation du virus alors que le président Bolsonaro n’a pris aucune mesure sanitaire contre la COVID-19. Par conséquent, les cas se multiplient et les les morts, malheureusement, aussi. Plusieurs travailleurs sont atteints et les autres craignent de retourner au travail. 

Le plus gros producteur chinois de porcs, la compagnie Wen Foodstuff Group a annoncé avoir construit 9 nouvelles fermes durant le premier trimestre de 2020 et aurait 12 autres en construction. L’intention du groupe est de multiplier par 4 la production d’ici 4 ans. 

Il sera très intéressant de suivre la situation des inventaires durant le mois prochain alors que les restaurants ont commencé à rouvrir dans plusieurs Etats et que l’été s’est pointé rapidement. Il est bien possible que les BBQ soit un remède pour rehausser l’humeur des gens en (dé)-confinement.

FREDERIC HAMEL, CFA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article