Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande (WASDE)

13 mai 2020, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Hier midi, l’USDA publiait son bilan offre et demande incluant ses premières projections pour 2021. Normalement, l’année 2021 aurait été au centre de l’attention dans ce rapport, mais la pandémie change les choses et le marché attendait avec impatience les révisions de production pour 2020. À la lumière des chiffres de l’USDA, on parle d’une révision de production historique entre 2 rapports mensuels. Aussi, la production de viande pour 2021 sera de retour seulement aux quantités de 2019.

Porc 

Pour l’année 2020,  la production annuelle anticipée est réduite de 29.03 à 27.44 millions de livres, une révision de -5.5% par rapport les chiffres d’avril. Autrement dit, selon l’USDA, 1 porc sur 20 ne se fera pas abattre, soit en raison d’euthanasie (baisse de production du 2ème et 3èmetrimestre) ou des avortements (baisse de la production du 4ème trimestre).

  • 2ème trimestre : la production est revue à 6.04 millions lbs, ajustement de -9.3% versus avril et baisse de -8.8% vs 2019.
  • 3ème trimestre : la production est revue à 6.9 millions lbs, ajustement de -5.2% versus avril et hausse de 2.9% vs 2019… sans la COVID, la production s’enlignait pour une augmentation de +8%!
  • 4ème trimestre : la production est revue à 7.08 millions lbs, ajustement de -8.9% versus avril et baisse de -5.4% vs 2019. 

Malgré une révision à la baisse des exportations pour 2020, de 7.48 à 7.15 millions lbs (vs 6.3M en 2019), il restera 21.19 millions de livres aux américains, reflétant une consommation par habitant de 49.7 lbs comparativement à 52.3 lbs avant l’impact de la COVID. Même pour 2021, l’USDA prévoit seulement une disponibilité de porc de 50.8 lbs/habitant, soit 1.5 lbs de moins que ce que nous aurions eu cette année avant la COVID. 

Concernant la production de 2021, l’USDA prévoit 7.08M lbs pour le premier trimestre, soit une baisse de -4.7% versus le T1-2019. Pour l’ensemble de l’année, la production prévue s’établit à 28.25M ce qui représentera un rebond face à la production de 2020 (27.45M), mais ne reflète pas un rebond suffisant pour combler l’impact du COVID avec des prévisions pré-pandémie de 29.05M.

Il faut garder en tête que ces chiffres de production auront un impact direct sur le valeur des découpes, mais l’impact sur le prix cash (prix boursier) dépendra de la reprises des activités d’abattage aux États-Unis.

Ce matin, les prix ouvrent à la baisse d’environ 2c/lb après une chute de plus de 8c/lb sur la valeur des découpes d’hier, à 112.8 $US/100lbs.

Bœuf

Pour la production de bœuf, c’est tout de même phénoménal la révision qui a été faite pour les 2ème trimestre. Alors qu’on devrait avoir une hausse de production de +1% vs 2019 dans les prévisions d’avril, on parle maintenant d’une baisse de -17% à 5.6 millions lbs pour le trimestre actuel. Cette chute de production causée par le ralentissement des abattages en raison du COVID explique bien l’explosion du prix des découpes qu’on observe. Présentement, le Choiceest à 4.75 $US/lb et Select à 4.51 $US/lb, plus du double d’il y a 1 an.

Pour les trimestres subséquents, la production devrait rester inférieure à l’an dernier et inférieure aux prévisions d’avril, mais par une plus petite envergure étant donné qu’on ne s’attend pas à d’euthanasie/avortement comme dans le porc. Autrement dit, les bœufs qu’on n’abat pas présentement sera éventuellement sur le marché. La production du T4 a seulement été revue à la baisse par -0.8%, c’est pratiquement rien.

Pour 2021, la production devrait être de 27.55 millions lbs, environ ce qui était prévue avant la COVID pour la production de 2020. C’est la même danse que l’USDA a suivi pour les exportations lesquelles ont été revues à la baisse pour 2020, mais un retour à la normale est prévu pour 2021. Somme toute, la quantité de viande bovin disponible à la consommation est prévue de passer de 57.7 lbs/habitant à 54.7 pour 2020, mais un retour à 57.8 lbs/habitant est prévu pour 2021.

Pour l’ensemble des protéines animales, la quantité de viande disponible à la consommation était prévue d’être de 226.7 lbs/habitant, un record qui aurait pesé lourd sur les prix. À cause du COVID, l’USDA révise à 217.1 lbs/habitant, c’est un choc instantané sur l’offre de -4.3%... c’est majeur! Même pour 2021, l’ensemble de l’offre de viande en sol américain sera de 223 lbs/habitant, sous les niveaux prévus pour 2020 avant la crise.

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article