Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

11 mai 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

L’obligation imposée par Trump pour que les abattoirs continuent d’opérer durant la pandémie commence à avoir un impact. Bien que les volumes abattus sont nettement inférieur aux dernières années, on constate une petit regain comparativement à la dernière semaine d’avril. Dans le porc, les abattages étaient de 1.77 millions têtes, en baisse de -24% versus l’an dernier, mais c’est tout de même 235,000 porcs de plus que la semaine précédente. Pour une première fois, on voit le poids des animaux augmenter considérablement, par +0.6 lbs/porc… c’est tout de même surprenant de voir que le poids des carcasses n’a que très peu augmenté depuis 1 mois, à peine 1 livre de plus que l’an dernier. Dans le bœuf, la production était de 637 millions lbs, découlant d’abattages de 452,000 têtes (-32% vs l’an dernier) et d’un poids moyen de 816 lbs/carcasse. Les abattages de bovins étaient donc 27,000 têtes de plus que la semaine dernière.

En bout de ligne, on constate que la pénurie de viande n’est pas solutionnée par l’obligation de Trump et que le prix des découpes resteront élevés pendant encore quelques temps. Rappelons que la valeur de la carcasse découpée était, vendredi dernier, de 116.50 c/lb pour le porc et 460 c/lb pour le bœuf.

En Chine, le prix poursuit sa tendance baissière, même que ça s’accélère. Cette nuit, le prix cash diminuait de -7.7% à 28.88 CNY/kg (4.07 $US/kg). Depuis les sommets de la mi-février, c’est pratiquement 28% de baisse qu’a connu le prix chinois, au plus bas depuis 6 mois. La baisse fût moins prononcée pour le prix du porcelet lequel est toujours en forte demande pour la reconstruction du cheptel. Le prix a seulement baissé de 14% depuis les sommets à la fin mars, présentement à 121 CNY/kg (17 $US/kg). 

Prix du porc en Chine - $US/kg

On parle très peu de la position des spéculateurs dernièrement, c’est parce qu’il n’y a pas vraiment de changement. En effet, les spéculateurs demeurent à l’écart du marché des viandes ne sachant pas trop qu’elle sera l’impact de la pénurie de viande sur la valeur des animaux. Pour la dernière semaine répertoriée, les spéculateurs ont acheté 857 contrats de porc, pour un total acheteur de 12,000 contrats acheteur. Dans le bœuf, les spéculateurs ont vendu 1756 contrats, pour une position nette acheteur de 5000 contrats seulement. 

 

Bonne semaine

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article