Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

12 mars 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Un mot ce matin pour vous dire que nous sommes encore bien vivants et que le Coronavirus ne s’est pas insinué dans notre bureau.

De plus, concernant les marchés des viandes, il est un peu vain d’expliquer les hausses et les baisses des contrats à terme par une quelconque analyse logique et rationnelle puisque les marchés ne le sont plus. Les données quotidiennes sont pertinentes pour avoir une idées de la direction prochaine à moyen terme. Pour l’instant, la panique des marchés financiers boursiers provoque une réaction sur les marchés périphériques comme ceux des viandes et des grains par exemple.

Ce matin, il faut tout même souligner certaines choses pertinentes :

  1. Des ventes à l’exportation négatives aux Etats-Unis. La Chine a annulé l’achat de 45 200 tonnes métriques. Le carnet de commande a soudainement pris du plomb dans l’aile. Peut-être ces ventes reviendront-elles dans un futur proche, peut-être est-ce dû à la logistique déficiente, peut-être que l’abattoir n’a pas pu livrer la qualité de viande demandée? Bref nous n’avons aucun détail. Peut-être que la Chine veut profiter des baisses de prix? Il faut souligner que la Chine a approuvé le retrait temporaire sans tarif pour les importations américaines. Peut-être que les ventes conclues avant ne pouvaient entrer dans l’exemption? Par contre, les envois réels, la viande qui a quitté les ports américains se sont établis à 44 500 tonnes métriques ce qui constitue un record pour l’année en cours.  La Chine était la destination numéro 1 (16 100 tonnes métriques).
  2. Comment les abattoirs réagiront-elles si des employés américains ne venaient pas au travail? On sait qu’un grande proportion des travailleurs ne sont pas couverts par les régimes santé et que les congés payés sont presque inexistants. De plus, ces travailleurs peuvent être des employés illégaux, si le COVID-19 devait toucher l’industrie de la découpe quel serait l’impact sur les prix au comptant?
  3. L’impact de la baisse touristique sera énorme pour les restaurants américains et mondiaux. La consommation de viande pourrait très certainement diminuer dans cet environnement précaire. 

Bref, un mot qui n’est pas encourageant, mais il faut donner un coup de barre temporaire pour entrevoir quelque chose plus loin. 

Prix du contrat de porc sur juin

Prix du contrat de boeuf sur juin

FREDERIC HAMEL, CFA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article