Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

20 décembre 2019, RJO'Brien

Bon matin,  

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

Porc

On ne compte plus les indécisions du marché du porc depuis plusieurs semaines. Si on avait à faire un récapitulatif de l’année 2019 dans ce marché, je crois bien que le mot serait pétard mouillé. Par contre, tout n’est pas perdu puisque les marges des producteurs pour la prochaine année demeurent intéressantes au niveau financier malgré notre devise qui commence à montrer des signes positifs. Elles peuvent encore s’améliorer cependant si les pays asiatiques touchés par la peste porcine africaine se donnent le mot pour importer des quantités massives au cours des prochaines semaines.

Parlant des exportations que peut-on retenir des chiffres publiés hier matin par le USDA? Les ventes se sont établies à 26 800 tonnes et le Mexique demeure l’acheteur privilégié avec 11 300 tonnes. La Chine est bonne deuxième avec 5900 tonnes achetés pour des livraisons futures. Les ventes prévues pour 2020 furent de 10 400 et c’est la Corée du Sud qui achète 8600 tonnes. Par contre, ce qui devrait retenir l’attention ce sont les quantités de viandes ayant quitté les ports américains : 39 200 tonnes, un sommet depuis 10 mois. La Chine demeure la destination la plus prisée avec des réceptions de 15 300 tonnes métriques.

Le marché se prépare tranquillement à la publication de 2 rapports lundi 23 décembre : 1) Cold Storage et 2) le Hog & Pig. Selon les attentes des analystes, le USDA pourrait révéler un nombre records de porcs dans les bâtiments : 77.1 millions de porcs (+3%). Le nombre d’animaux reproducteurs serait en hausse de 1.6% selon les gens sondés. Évidemment, les vrais chiffres du USDA seront scrutés à la loupe lundi après la fermeture des marchés. Les prix du printemps reposent ainsi sur 2 choses : la discipline des producteurs américains à augmenter modestement et volontairement leur production pour le 1er trimestre 2020 et les ventes à l’exportation à venir. Pour l’instant, malgré de bonnes ventes, les producteurs ont tout simplement trop produit d’animaux ce qui empêche les prix de grimper à la Bourse ainsi que sur le marché cash

Le prix de la découpe connait des ratés depuis plus d’une semaine maintenant baissant de près de 4 cents / livre. Les jambons et le bacon sont les grands responsables de cette baisse perdant près de 10% chacun depuis 7 jours. Pourtant, on revoie les promotions des restaurants de restauration rapide avec le bacon mis en évidence (Bacon Portabella Mushroom Melt de Wendy’s – de la haute gastronomie!).  Le Cold Storage pourra nous éclairer davantage sur les inventaires des différents pièces de viandes durant le mois dernier. 

Prix des découpes en boîte – c/lb

Bœuf

Tout comme le porc, le marché du bœuf se prépare pour la publication du rapport Cattle-on-Feed ce vendredi ainsi que la sortie du Cold Storage lundi 23 décembre. Comme tout bon rapport de Cattle on Feed, les attentes sont complètement disparates. Pour résumé les choses et utilisant la moyenne des attentes : le nombre de placements dans les parcs serait en hausse de 1.2%, les mises en marché en novembre seraient en hausse de 2.6% et le nombre d’animaux on Feed se situerait à 11.96 en hausse de 1.9% par rapport à 2018. 

Les contrats à terme demeurent toujours sur le qui-vive malgré des fondamentaux de plus en plus fragiles. Le prix au comptant semble glisser vers le bas alors que les acheteurs pressent moins le pas et proposent des prix près de 117$ / 100 livres. Pourtant officiellement, les prix se négocieraient près de $119 / livre. Même le prix de la découpe a reculé depuis 1 semaine passant de $218.65 / 100 livres à $209.57 / 100 livres (-4%). Ce n’est pas un recul important, mais c’est la tendance qui importe. De plus, si le prix recule ainsi pendant encore quelques temps, la pression sera sur les éleveurs de livrer des animaux à des prix au comptant inférieurs. Les abattoirs voudront protéger leurs marges bénéficiaires. Le nombre d’animaux abattus est aussi en hausse par apport à 2018. Le USDA rapportait que l’industrie avait accepté 365 000 bêtes cette semaine comparativement à 345 000 l’an dernier. L’usine de Tyson ayant passée au feu en aout dernier est revenu opérationnelle et recoit quelques têtes. Il faudra quelques jours afin de mettre l’usine à niveau. 

Prix du bœuf sur avril

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article