Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

17 octobre 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Malgré toutes les choses positives dites, écrites et mentionnées sur le prix du porc en Chine, les contrats à terme 2020 cessent soudainement de grimper. Fait-il s’en alarmer ou s’en préoccuper? La fin de la hausse du prix US est-elle temporaire ou cache-t-elle quelque chose de plus profond?

Pour l’instant, on souligne simplement le fait de vous assoir avec vos comptables, conseillers et banquiers pour bien évaluer votre production et votre profitabilité pour l’an prochain puisque les prix proposées par les marchés boursiers suggèrent une rentabilité de plus de $20 par porc produit. 

Pour ceux qui transigent avec nous, vous savez que nous avons accéléré récemment les mises en marché pour les mois de 2020 et même 2021. Pourquoi direz-vous? Surtout quand la Chine est censée acheter des quantités phénoménales de porcs américains. Le prix en Chine vient de dépasser le niveau de 5 USD/kg! Et oui, malgré toutes ces nouvelles réelles ou potentielles, l’équipe suggère que les contrats à terme boursiers semblent offrir un potentiel haussier incertain, mais un potentiel baissier réel. 

Qu’est-ce qui motive nos décisions ces temps-ci? La première chose demeure l’accroissement de la production américaine. Encore cette semaine, le marché anticipe une production supérieur à 2 700 000 porcs abattus (hausse de presque 9% par rapport à 2018). Ces porcs sont aussi plus lourds que l’an dernier de plus de 1 livre. La quantité totale de viande produite en Amérique du Nord dépasse toutes les années précédentes et la quantité de viande produite par individu atteigne presque un nouveau sommet (224 livres/personne). Ainsi pour un consommateur américain, l’offre est vraiment abondante et n’ira pas en diminuant. De plus, il semble que toutes les bonnes nouvelles soient peut-être reflétés dans les prix futurs.

La deuxième chose préoccupante est le fait qu’hier se réunissait plusieurs intervenants agricoles chinois ainsi que le ministre des affaires rurales et agricoles chinois pour faire le point sur la propagation de la maladie de la fièvre porcine africaine au pays. D’après les intervenants, le fond du baril sera atteint prochainement et ils entrevoient l’année 2020 avec un surplus d’optimisme en affirmant que la production reviendra au même niveau que 2018. C’est peut-être trop optimiste! Par contre, il faut lire entre les lignes et comprendre que l’industrie se relève péniblement, mais surement.

Quand on scrute les données chinoises de production porcine du mois de septembre, on note que les entreprises produisant 5000 porcs et plus par an montraient une croissance de la production de 0.6% en septembre et une hausse du cheptel de truie de 3.6%. Oui, oui, 3.6% en 1 mois! De plus, ces truies seront nettement plus productive que les truies de basse-cours qui ont été contaminées. De plus, si on tient compte que la consommation de moulée semble avoir augmenté de 10% en septembre par rapport à aout, on pourrait commencer à croire que les choses se replacent tranquillement.

Ainsi, les prochaines semaines seront intéressantes afin de déterminer si la production de porcs en Chine recommence à augmenter. Si cette possibilité devient une réalité, les prix pour la fin 2020 et pour 2021 semblent clairement surévalués et devraient inciter les producteurs québécois à profiter de ces prix. 

L’utilisation des options de types Min-Max peut être justifiée afin de profiter de la hausse possible des prix (si hausse il y avait), mais en établissant un prix plancher pour la prochaine année. Pour ceux qui veulent sécuriser entièrement le prix actuel, l’utilisation des contrats à terme est de mise. 

Prix du porc sur décembre 2019 - $CA/100kg

 

Prix du porc sur juin 2020 - $CA/100kg

Bœuf

Le prix n’en finit plus de grimper sur les diverses échéances dans le bœuf. Les discussions au sujet des consommateurs américains qui puisent dans leur portefeuille pour finaliser des achats de viande de bœuf pour le temps des Fêtes ainsi que les analystes qui semblent convaincus de la possibilité d’exportations à la Chine qui sont grandissantes. Les prix sont à des sommets des 6 derniers mois. Un fait à noter; la production de viande de bœuf pour le dernier trimestre de 2019 sera en baisse par rapport au 3ieme trimestre, une première en 5 ans.  

De plus, il est intéressant de noter qu’après des conditions climatiques difficiles pour les États du nord des États-Unis, la situation reviendra plus normale, mais les températures demeureront plutôt froides. Cette condition devrait encore fois ralentir les gains de poids des animaux. Pour l’instant, le poids moyen des bœuf abattus tournent autour de 823 livres versus 831 l’an dernier.

Le seul souci demeure l’abondance de viandes sur les marchés domestiques (porc et poulet) et aussi les craintes de récession économiques aux États-Unis. Une vigilance devrait être de rigueur pour les producteurs à ces niveaux de prix.

Prix du bœuf de février 2020 - $US/lb

 

Bonne journée

FREDERIC HAMEL, CFA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: (514) 932-7340 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article