Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

10 octobre 2019, RJO'Brien

Aujourd’hui le 10 octobre

  • Maïs : Plus d’inventaire que prévu, prix ↓
  • Maïs : rendement à 168.4 (+0.2) et stock de fin 1.9 milliard
  • Soja : moins d’inventaire que prévu, prix neutre à ↑ 
  • Soja : rendement 46.9 (-1.0) et stocks de fin à 460 million

Rapport USDA important, on attendait impatiemment de savoir si le ministère allait baisser la taille de la récolte (rendement ou surface) comme c’était le risque. Les analyste et les sondages ont encore été « surpris »…. Depuis le printemps qu’ils suspectent que la taille de la récolte est plus petite, mais à chaque fois l’USDA rabroue le marché en affichant des récoltes plus abondantes que le estimés. C’est comme ça. Je l’ai souvent dit, miser contre l’USDA ne m’a rarement rapporté. 

Grand-père me disais souvent « écoute le jeune, r’garre ben…. J’ai toujours raison, même quand j’ai tort ».

Quoi retenir….

Bedingue

Peu ou pas de changement sur la taille de la récolte. Le rendement et les superficies ont été ajusté, mais à peine d’une peanut et la taille de la récolte va rester 13.8 milliard de boisseaux. Le reste du bilan est aussi sans histoire à mon avis – les changements apportés ne sont pas vraiment surprenant. Je m’explique. Primo l’ancienne récolte est moins abondante, mais ça on le savait avec les rapport sur les inventaires de la semaine passée. C’est 300 millions de boisseaux et on savait déjà que l’USDA allait plugger ça dans le rapport aujourd’hui. C’est une « vieille » nouvelle. Le reste est très logique; les troupeaux sont nombreux alors le feed est revu à la hausse mais en contrepartie l’éthanol et l’export ça va pas bien et l’USDA a réduit la consommation.

En gros, les inventaires de fin de 2.2 milliard passent à 1.9 parce qu’il y a moins d’ancienne récolte (300 millions).  That’s it.

1.9 milliard et une demande molle, c’est un ratio d’utilisation de 13.75% et c’est similaire aux automne passés.

Soja

Le bilan du soja a plus été travaillé je trouve. La taille de la récolte est plus petite car le ministère a coupé le rendement et les ensemencement un peu plus agressivement. Pas en malade non plus, mais clairement plus en comparant avec le corn. À ca on ajoute les inventaires d’ancienne récolte plus faible (rapport Grain Stock de la semaine passée, on le savait) alors tout d’un coup on se retrouve avec des inventaires de fin plus serré. Ça reste abondant, mais la réduction des stocks d’une année à l’autre est importante. L’an dernier les stocks étaient au-dessus du milliard, du jamais. Aujourd’hui c’est 460 million. C’est sûr qu’en semant 12 millions d’acres de moins ça va vite…. Au niveau de la demande rien à signaler le ministère n’a pas vraiment touché à la consommation si bien que la baisse de la production tombe directement dans la ligne du bas, le ending stock moins abondant. La bourse a réagi positivement, mais je pense que le poids du -15 cents dans le corn a fait mal au soja.

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: (514) 218-6888
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article