Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

23 septembre 2019, RJO'Brien

Bonjour,

Statistiques d'abattage

Les marché des viandes ont vacillé vendredi dernier suite à l’annonce de la non-visite d’une ferme au Montana de la part des négociateurs chinois. Il n’en fallait pas plus pour que la machine à rumeur s’emballe et fasse diminuer les prix de toutes les denrées agricoles. Ce weekend, les autorités chinoises ont tenté de rassurer tout le monde. Le retour à la maison des négociateurs chinois n’avait pas pour but de faire dérailler les négociations en cours. Conséquence, le prix du porc retourne à la hausse en ce lundi. 

De plus, au cours de ce même weekend, la Chine a publié que les importations de viande de porc avaient augmenté de 76% en aout 2019 par rapport à aout 2018. En fait, c’est 162 935 tonnes métriques que le pays a acheté à l’étranger. Même si ce chiffre peut sembler énorme à première vue, il représente l’équivalent de la production ou de la consommation D’UNE seul journée dans ce pays. Le manque à gagner en terme de production cette année pourrait s’établir à près de 10 millions de tonnes de viande. 

Ainsi pour les 8 mois de l’année 2019, la Chine a importé 1,16 millions de tonnes de viande de porcs. La grande majorité des analystes prévoient des importations de presque 2 million de tonnes cette année (article Wang Zuli de Chinese Academy of Agricultural sciences & même Rabobank rapportait des chiffres similaires). Si la tendance se maintient, la Chine devrait importer en moyenne 210 000 tonnes de viande de porcs par mois pour les 4 derniers mois de l’année. Elle devrait donc accélérer un peu pour rencontrer ces objectifs. Mais la Chine peut être très imprévisible (comme en 2016).

La Chine a aussi importé davantage de viande de bœuf (+32.4% à 130 619 tonnes) et de poulet (+51% à 67 074 tonnes métriques) en août. 

Les prix du porc en Chine ont encore une fois débuté la semaine à la hausse. Le prix a augmenté de 0.87% lundi.

Pour demeurer très positif sur les prix, il faudra que les commandes de ventes soient réelles et non pas espérées et pour cela il faudra suivre le prix de la découpe publié par le USDA à chaque jour. Si ce prix monte au cours des prochains jour de manière importante c’est peut-être un signe que la demande internationale se manifeste réellement.

LH Decembre

Bœuf

La publication du dernier rapport Cattle-on-feed vendredi dernier donne des ailes aux marchés des contrats à terme de bœuf aujourd’hui. En effet, le nombre de veaux placés dans les parcs a diminué de 9% par rapport aux mêmes données en 2018. Les analystes prévoyaient une baisse de 5.7% Ainsi le nombre d’animaux totaux dans les parcs en août se situaient à la baisse de 1.3% versus des attentes à -0.7%. C’est la première fois depuis décembre 2016 que le nombre d’animaux est à la baisse par rapport à l’année précédente. 

Tel que mentionné la semaine dernière, le prix au comptant se solidifiait au-dessus de la barre du $1 USD / livre. Au Nebraska on enregistrait même un hausse de $2 USD / 100 livre pour s’établir à $102 USD / 100 livres. Les acheteurs du Texas n’étaient pas en reste offrant $101 USD /100 livres.

Malgré la baisse du prix des coupes de près de $4 USD / 100, le nombre d’animaux abattus ont progressé de de 5000 têtes la semaine dernière par rapport à la même semaine de 2018.

Le marché tente de relever la tête après la perte de l’abattoir de Tyson, et il semble que la demande interne, les exportations et la diminution du nombre d’animaux disponible pourraient garder les prix sur une légère pente ascendante pour les prochains mois.

Cattle décembre

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: (514) 218-6888
Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article