Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

29 août 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

***R.J. O’Brien cumule plus d’un siècle d’expertise en options et contrats à terme*** 

Porc

Une drôle de semaine dans les contrats à terme du porc. Après les lubies de Trump de dimanche et lundi dernier alors que celui-ci affirmait avoir reçu, pas 1, mais 2 appels des négociateurs chinois pour reprendre les discussions, la Chine affichait une moue dubitative puisqu’elle affirmait n’avoir jamais contacté le président américain. Encore une fois, qui dit vrai dans ces histoires. On s’ennuie des pieux mensonges du Capitaine Bonhomme! Par contre, ce qui donne de l’espoir aux marchés c’est le fil de presse qui provient de la Chine qui soutient que les autorités semblent sérieuses à reprendre les négociations dans le calme, selon leurs propres mots, ce matin.

On disait « drôle de semaine » puisque malgré le retour de l’optimisme sur les marchés des contrats à terme, les fondamentaux du porc cash se dégradent à la vitesse grand V. La carcasse découpée, qui devrait être le premier signe d’une reprise des acheteurs internationaux sur le marché américain, est en chute libre. En fait, le bacon est le grand responsable de la baisse vertigineuse du prix  e la découpe depuis 1 semaine. La découpe a perdu plus de 10% en 3 jours de négoce passant de $79.65 à $72.01 USD / 100 livres. Le bacon a perdu 46.43 USD / 100 livres durant cette période, ou encore 30% (154.24 à 107.81 USD /100 livres)… C’est signe que l’été tire à sa fin. 

Parallèlement au phénomène de baisse de la découpe, le prix au comptant entreprenait sa baisse saisonnière avec quelques jours de retard. Le prix au comptant se situe à $70.23 USD / 100 livres.  Pourtant, il est intéressant de mettre de l’avant le rythme d’abattage puisque plusieurs analystes s’attendent à une catastrophe pour la fin de l’année et croient à une explosion du nombre de porc mis en marché durant les 4 derniers mois de l’année. Depuis le 27 juillet 2019, les données d’abattages hebdomadaires par rapport à 2018 sont les suivantes : +3.05%, -0.3%, 0.13%, 6.1% et 1.44% la semaine dernière. Pour la semaine en cours, on se situe à 1.93%. La catastrophe sera-elle évitée si on suit cette tendance? L’an dernier, les creux saisonniers avaient été atteints durant la première semaine du mois de septembre, mais la baisse des prix avait débuté en juin. Peut-on s’attendre à voir des creux vers la fin de septembre cette année?

Le poids moyen des porcs vivants demeure sous le niveau de l’an dernier et clairement sous la moyenne des dernières années (277.4 versus 277.6 livres). C’est une tendance des 4 dernières semaines qui fait suite à des poids régulièrement supérieurs en 2019 par rapport à 2018. 

Le prix en Chine a ralenti sa progression. Le prix monte encore, mais plus modestement. Depuis la hausse de lundi (+5.6%) les journées subséquentes furent moins tumultueuses. Le prix demeure en hausse de 8.26% cette semaine. Depuis le début de l’année 2019, les prix ont augmenté de 101.2%

Les exportations ont finalement montré quelque chose de positif, mais rien de concluant. Le Japon et le Mexique ont acquis presque des 2/3 des exportations totales. La Chine est demeurée une acheteur marginal avec 1900 tonnes métriques commandées. Le total des ventes s’établi à 28 400 tonnes métriques 

Prix du bacon ($US/100lbs)

 

Prix du porc d’octobre

 

Bœuf

Les marges des abattoirs demeurent sans précédent et ont éclipsé les records précédents la semaine dernière. Par contre, depuis quelques jours, les prix de découpe ont pris du plomb dans l’aile perdant près de 5% depuis 1 semaine. Sous certaines menaces, les abattoirs ont dû augmenter les prix au comptant afin de ne pas trop pénaliser les producteurs. Certains politiciens et représentants du USDA commençaient à tourner la tête dans cette direction depuis quelques jours.

Les représentants des abattoirs assurent que la situation devrait revenir plus normale après la fête du travail. Les détaillants ont récemment fait le plein des produits pour en faire la promotion pour le long weekend.

Le marché des contrats à terme se cherche présentement et ne semble pas vouloir sauter au-dessus des résistances. Pourtant, les données fondamentales supportent un rebond des prix puisque le nombre de veaux mis dans les parcs est en diminution d’après les derniers données du USDA. La demande sera aussi certainement plus forte au cours des prochains mois alors que les acheteurs asiatiques devront se tourner vers des sources de protéines différentes de celle du porc. Les ententes de principe signées entre les États-Unis et le Japon devraient être un élément positif pour le prix en 2020. De plus, les dernières données d’importations de la Chine démontraient clairement un appétit pour d’autres sources de protéines alors que les importations de bœuf affichaient un niveau record. 

Marge des abattoirs de bœuf ($US/tête)

 

Prix du bœuf d’octobre

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: 514-932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article