Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

08 juillet 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le prix du porc n’est pas encore parvenu à sortir de sa tendance baissière ce qui est plutôt à l’inverse de la saisonnalité qu’on observe en début de l’été. Après plusieurs semaines de production abondante, les congélateurs débordent et le prix de la carcasse découpée a touché un nouveau creux jeudi dernier à 71.48 cents/lb, soit 17.5 cents sous les sommets du mois d’avril. En se basant sur le rapportHogs and Pigs, on pourrait dire que le pire est derrière nous et c’est ce que nous indique les chiffres d’abattage de la semaine dernière. Le nombre de têtes abattues est seulement 4.4% de plus que l’an dernier et le poids commence finalement à baisser, générant une production de 442 M lbs, en hausse de +7.3% versus l’an dernier. Ça reste une énorme augmentation de production, mais c’est moins pire que les +12% et +16% observés plus tôt en juin. Aussi, la température s’annonce chaude aux États-Unis pour les 2 prochaines semaines ce qui devrait continuer à faire baisser le poids des carcasse, en plus de prix de la moulé qui augmente. Le marché voit les mêmes facteurs ce qui justifie l’écart de 6 cents/lb entre les prix de juillet et août.

D’un point de vu moins optimiste, on peut dire que la production devrait retrouver sur le chemin de l’expansion jusqu’aux fêtes et la production attendue pour cet automne est énorme. La production américaine devrait donc reste un facteur négatif pour les prix. Bien que la demande domestique semble forte, elle est présentement saturée avec une quantité de viande/habitant qui atteint des sommets. Il faut donc compter sur les exportations pour relancer le marché et jusqu’à maintenant, ce fût décevant. Malgré le fait que le Mexique ait enlevé sa taxe sur le porc américain à la fin mai, on ne voit pas de répercussions majeures sur le volume acheté… est-ce que les acheteurs mexicains maintiennent leur relation avec leurs nouveaux fournisseurs? L’USDA semble y croire puisqu’elle a augmenté les prévisions d’exportation de 4% après le retrait des taxes mexicaines, dans le rapport WASDE de juin.

Pendant ce temps, la Chine maintient toujours des tarifs d’au moins 62% sur le porc américain ce qui met un frein sur la demande extérieure. La carte cachée demeure la PPA en Chine avec 23% du troupeau chinois de perdu, selon le gouvernement. Les besoins d’importation de la Chine devrait être très élevés au 4ème trimestre et en 2020 ce qui explique la prime sur les contrats de décembre, février et avril. Nul besoin de dire ce qu’il arrivera au prix sur les achats chinois seraient décevants, mais avec le prix domestique en Chine qui a grimpé de 12% depuis 1 mois, il manquerait seulement une ou deux nouvelle pour que le marché retrouve sont optimistes du printemps. Je ne pense pas qu’il faut viser 90 cents/lb sur décembre avant de vendre… mais moindrement que les prix retourneraient dans la zone de 75 à 78 cents sur décembre (au-dessus de 200 $CA/100kg), on pourrait songer à augmenter le % protéger afin de s’assurer de passer un hiver rentable. On maintient toujours les ventes effectuées en avril.

Prix de la carcasse découpée

Prix du porc d’août

Bœuf

Vendredi, le prix du bœuf a clairement mis fin à la tendance baissière des 3 derniers mois. Durant la deuxième moitié de juin, la résistance était à 106 cents/lb et cette résistance fût brisée suite à l’ouverture des marchés qui s’était fait avec un « gap ». De la sorte, l’ancienne résistance devient désormais le support du prix et les perspectives d’un point de vue technique s’améliorent. Le rebond qu’on a vu à Chicago s’est fait en parallèle à ce qu’on a pu observer sur le marché cash. Les transactions au Nebraska étaient à 1.14 $US/lb vendredi (seulement 165 têtes rapportées) comparativement 1.119 $US/lb mercredi et 1.112 $US la semaine précédente.

La semaine dernière, les abattages étaient de 573,000 têtes, en baise de 13.8% versus la semaine dernière en raison du férié du 4 juillet, mais en hausse de 0.5% versus l’an dernier. Le poids augmente légèrement, à 1314 lbs, 3 lbs de plus que la semaine dernière, mais 19 lbs/vivant de moins que l’an dernier. Somme toute, la production était de 454.7 M livres, en baisse de 1.3% versus l’an dernier.

Prix du bœuf sur août

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article