Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

19 mars 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattages aux États-Unis

 

***R.J. O’Brien cumule plus d’un siècle d’expertise en options et contrats à terme*** 

Porc

À court terme, le marché des contrats à terme de porc semble être dans une situation grandement surachetée. Les indicateurs techniques indiquaient un RSI à plus de 87 ce matin. Une consolidation est donc attendue au cours des prochains jours, telle qu’observée aujourd’hui. Le prix au comptant en Chine a augmenté de 2.76% durant la journée d’hier, mais stagne depuis une semaine. Aux États-Unis, la découpe a connu une de ses meilleures journées avec une hausse de  $3.50 USD / 100 livres hier. En fait, le bacon et les jambons ont augmenté de plus $5.00 USD / 100 livres. Si ces coupes augmentent, c’est peut-être l’effet domino expliqué la semaine dernière; les acheteurs traditionnels de produits américains (Mexique et Japon) ne veulent peut-être pas passer derrière la Chine et accélèrent ainsi leurs achats avant des hausses de prix futures.

Un point qui encourage les acheteurs est le soudain ralentissement du rythme d’abattage. Alors que depuis le début de l’année 2019, les producteurs ont envoyés leurs porcs à un rythme de +5% par rapport aux mêmes semaines en 2018, la semaine dernière, les usines ont reçu 1.4% plus d’animaux que l’an dernier. L’offre se resserre tranquillement pas vite ce qui est favorable pour le prix cash.   

Tous les yeux sont tournés vers les rapports qui seront publiés au cours des prochains jours; 1 ) rapport des exportations- jeudi 21 mars, 2) rapport du Cold Storage le vendredi 22 mars et 3) rapport du Hog & Pig le jeudi 28 mars prochain. 

Prix des découpes de porc américain

Au niveau des prix en $CA, toutes les échéances surpassaient la barre symbolique du 200 $CA/100kg ce matin. Autrement dit, l’ensemble des 16 prochains mois peut être fermé à profit présentement. Les prix de juin à décembre 2019 représentent le 2ème meilleur prix en 20 ans, après 2014. Pour février 2020 à 202.20 $CA/100kg, c’est même au-dessus du prix de 2014 (par quelques cents…). Une stratégie intéressante peut être de concentrer les protections d’octobre à avril 2020 afin de s’assurer d’être rentable pendant l’hiver 2019-20, mais de garder le potentiel haussier pour les mois d’été 2019 et 2020.

Aussi, la saison des paris est lancée… quel sera le sommet du prix cash cette année!?!? 250 $CA/100kg…. 300 $CA/100kg… ou seulement 220 $CA/100kg? Certains points à considérer :

  • L’offre de viande aux États-Unis est beaucoup plus importante qu’en 2014. Avant la DEP, la production de viande était déjà très faible à seulement 202-203 lbs/habitant, en raison du prix du grain qui avait été très élevé pendant plusieurs année. Autrement dit, la DEP a frappé au moment où l’offre de viande était à son plus faible. Présentement, l’offre de viande est très abondante aux États-Unis, pratiquement 10% de plus qu’en 2014 à 222 lbs/habitant.
  • En 2016, le prix de gros en Chine était 30% plus élevé qu’en ce moment. La Chine avait acheté un volume considérable de porc américain entre mars et mai… basé sur ces anticipations, le prix du contrat d’août avait atteint 90¢/lb. Cependant, la Chine a absorbé la hausse du prix, permettant aux éleveurs chinois d’engranger des profits et les réinvestir afin d’augmenter la productivité du secteur porcin chinois. Bref, les volumes de porc achetés par la Chine ont grandement déçu et le prix août avait terminé à 67 ¢/lb.
  • La perte de production en Chine représenterait la production combinée des États-Unis, du Canada, du Brésil et du Mexique… c’est beaucoup de cochons!
  • Qu’arrivera-t-il si le virus du la PPA atterrie en sol américain? 

Ma mise sur le prix cash : 260 $CA/100kg pour la mi-juillet… et vous?

Bœuf

Les conditions climatiques aux États-Unis ont rendu les conditions de transport du bétail très difficiles. Le passage de la tempête la semaine dernière aura provoqué des inondations à plusieurs endroits et créer des « situations boueuses » à plusieurs autres. Ainsi le bétail se retrouve dans une situation pénible et l’accès est souvent impossible dans certains parcs. Les abattoirs n’hésitent pas à proposer des hausses sur le prix spot alors qu’ils peinent à remplir les usines. De plus, les gains de poids sont et seront moins rapides. 

Le USDA a rappelé que le rythme d’abattage avait diminué de 1.3% versus l’an dernier alors la production de viande a diminué de 2.3% signe que le poids est à la baisse par rapport à 2018. Il sera intéressant de suivre les rencontres entre le président brésilien et américain aujourd’hui. En fait, M. Bolsonaro souhaiterait la réouverture du marché américain aux produits bovins brésiliens. En échange, il propose d’importer davantage de blé et d’éthanol américain. De plus, avec la hausse des ventes de viande de porc américains sur les marchés d’exportations, peut-être que certains importateurs voudront acheter des produits bovins américains afin de mitiger le risque d’approvisionnement futur.

Prix du bœuf sur juin

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article