Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

06 mars 2019, RJO'Brien

Bonjour, aujourd’hui le 6 mars

  • Dollar : La banque du Canada craintive pour l’économie, le huard chute.
  • Éthanol : La production ralenti (encore) les stocks augmentent (encore)
  • La Chine bloque les importations canadiennes de canola.
  • Rapport USDA ce vendredi : bilan offre-demande ancienne récolte

Un mot sur le dollar…

Le huard en baisse de 50 points à 74.50 cents USD suite aux commentaires de la Banque du Canada. Ce matin la BduC annonce le maintien des taux à 1.75%, ce qui était largement attendu. Dans le communiqué, je retiens :

  • Les données récentes portent à croire que le ralentissement de l’économie mondiale a été plus prononcé et plus généralisé que la Banque l’avait prévu.
  • Les tensions concernant le commerce extérieur et l’incertitude pèsent lourdement sur la confiance et l’activité économique.
  • le ralentissement a été plus marqué et plus généralisé que prévu.
  • les investissements des entreprises ont également été en deçà des attentes.
  • Il faudra du temps pour jauger la durée pendant laquelle la croissance restera sous son niveau potentiel ainsi que les implications pour les perspectives d’inflation.

Les taux canadiens sur les obligations 2 ans sont maintenant 0.85% plus faible que le comparable U.S. Une telle divergence suggère un dollar canadien beaucoup plus faible qu’actuellement.  Malgré que la plupart des banques voient le dollar canadien s’apprécier en 2019, le différentiel de taux est un sérieux challenge en ce moment.

Un mot sur l’éthanol…

Les semaines se suivent et se ressemble pour l’éthanol. La production est en baisse et pourtant les inventaires ne cessent d’augmenter! Dans le rapport de vendredi on s’attend à voir la demande de maïs pour l’éthanol baisser d’environ 50 millions de boisseaux. C’est nécessaire. D’ailleurs même en baissant de 50 million il faudrait que la production d’éthanol soit 1.3% supérieur à l’an dernier, ce qui n’est pas garanti au rythme actuel. Je ne pense pas que l’éthanol est le « grand responsable » de la chute des prix à Chicago, mais définitivement pas un élément bullish dans le bilan offre-demande!

Richardson et le Canola en Chine…

Coup donc ça va donc mal…. C’est vrai que c’est pas une bonne nouvelle. Après les Italiens qui ne veulent pas du blé canadien à cause du glyphosate (arrosé une semaine avant les récoltes… pas l’idéal mettons). Maintenant on apprend que la Chine a bloqués les importations de canola de Richardson. J’en parlais ce matin avec mon ami Simon… Le canola en Chine provient à 90% du Canada. Allo!!! Ça veut tu dire qu’il en achèterons pu du tout? Je ne pense pas. Ils disent avoir trouvé des bibittes dans les cargaisons, mais tout le monde pense que c’est plutôt des représailles suite à l’arrestation de M Meng, le CFO de l’entreprise Chinoise Huawei. Huawei est extrêmement ciblé par Trump dans le conflit sino-américain. Bref, très politique…. Encore.

On notait ceci :

#1 C’est juste Richardson qui est ciblé… donc en fait rien n’empêche P&H ou Viterra ou Cargill, etc.. de shipper en Chine.

#2 Le Canada exporte entre 16B et 18B de produits en chine.

#3 La majorité de ces produits sont des matières premières ; agricole, bois, minéraux, métaux…

4 En revanche, le Canada importe 50B, près de 3 fois plus que les export.

#5 Évidemment la majorité de nos imports sont des « gogosses » électroniques, et la machinerie, des jouets et du préfab.

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article