Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

14 février 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistique d’abattage aux États-Unis

Porc

Hier, les variations de prix du porcs pour l’été variaient de +0.55 cent à +0.78 cent à la clôture, les prix des contrats de février et d'avril perdaient du terrain sous la pression des faibles prix au comptant… et l’histoire se répète aujourd’hui. Les mois les plus différés ont encore progressé grâce au soutien d’un sentiment haussier envers la demande chinoise, suite à la publication des projections de Rabobank stipulant que la production chinoise pourrait chuter jusqu’à -20% dans la prochaine année. 

Le ton du marché des porcs au comptant était un peu plus ferme hier, avec le prix cash qui a baissé de seulement -0.16¢/lb (publication de ce matin). Toutefois, la valeur des découpes du porc a glissé de -1.34 ¢ ce qui accentuera la pression sur les marges d’exploitation des abattoirs. Le nombre de porcs abattus a atteint 464 000 têtes hier, contre 473 000 la semaine dernière et 466 000 l'an dernier. Les abattages de mardi a été revu à la baisse de 17 000 à 453 000. L'abattage hebdomadaire est inférieur de 4.4% à la semaine dernière et de 2.4% à celui de l'année dernière. Certaines ventes ont peut-être été retardées dans le Midwest en raison des fortes chutes de neige ces deux derniers jours. Les abattages de samedi devrait se chiffrer à environ 210 000 têtes.

*Aujourd’hui, c’est l’expiration du contrat de porc sur février (et la St-Valentin, donc n’oubliez pas les fleurs!).

Prix des découpes de porc

 

Bœuf

Les marchés de bovins des Plaines sont restés calmes hier, les abattoirs et les parcs d'engraissement semblant avoir encore entre 5 et 6 ¢ d’écart. Selon DTN, les offres d’achat était de 122¢ pour le bétail vivant au Texas, alors que des parcs d'engraissement dans les Plaines demandaient un prix compris entre 127 et 128 ¢. La détérioration de la prime aux liquidités des contrats à terme sur les mois de février et d’avril pourrait obliger les parcs d'engraissement à adopter des prix un peu plus faibles. Les valeurs de découpe du bœuf ont baissé de -0.72 à -0.99 cents hier après-midi, la faiblesse de la demande saisonnière semblant s'imposer sur le marché de gros. L’abattage de bovins d’hier a été inférieur aux attentes avec 108 000 têtes, contre 117 000 la semaine dernière et 116 000 l’année dernière.

Les contrats à terme de bovins vivants du mois d'avril semblent techniquement fragiles après s'être retirés d'un canal de négociation à la hausse après le creux de novembre. Le marché a terminé la session inférieur à sa moyenne mobile du prix sur 20 jours. Le support à proximité s’élève actuellement à 126.63 ¢, mais le marché pourrait essayer de tester sa moyenne mobile sur 40 jours, ce qui devrait être proche de 126.40 ¢. Nous continuons de croire que ce marché a enregistré un sommet le 29 janvier à 129.48 ¢ et qu’il sera difficile de le surpasser.

Prix du CàT de bœuf d’avril

Bonne journée

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article