Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Raphaël Pouliot & Réjean Leblanc, Consultants

marge 24 octobre à -32$ par porc

24 octobre 2016, Raphaël Pouliot & Réjean Leblanc, Consultants

Cette semaine;

 

Légère baisse du prix du maïs 1 an à 221 $/t versus 222 $/t la semaine dernière.

Le prix du tourteau 1 an a augmenté à 510 $/t versus 494 $/t la semaine dernière.

Le prix du porc, lui est le même à 144 $/100 kg à l’indice 100.

La marge demeure fortement négative à – 31,8 $/porc.

 

Commentaires

 

Avec la hausse du prix des intrants, il y a peu à faire sauf peut être de regarder les bases offertes dans le maïs.

Pour ceux qui n’ont pas encore de bases dans le tourteau, c’est bien aussi de regarder cela.

Avec le prix du porc actuel, ce marché n’offre rien de bon sauf dans le cas d’un finisseur qui voudrait sécuriser le prix d’achat des porcelets et profiter des bas de marché.

 

Après 43 semaines en 2016, le marché a offert des opportunités de marges positives pour le modèle pour 16 semaines et de ce nombre de semaines, 12 semaines au-dessus de 5 $/porc de marges. Évidemment, selon les prix des intrants que vous avez fermés pour l’année 2016, le nombre de semaines avec une marge positive peut être plus élevé, et à l’inverse, moins élevé. On voit bien qu’au Québec, le fragile équilibre entre le prix des intrants et le prix du porc sur les fenêtres d’opportunités de sécuriser des marges positives. Heureusement, le programme d’ASRA viendra combler une partie de ces marges négatives, mais les marges de crédit devront supporter ces pertes dans l’attente des avances. De plus, pour ceux dont le coût de production est plus élevé que le modèle, vous devez vous attendre à une détérioration de votre situation financière à court terme.

 

En parallèle, selon les calculs de l’Iowa State University et son estimation de rentabilité pour un naisseur-finisseur en Iowa (un des plus importants, sinon le plus important état producteur de porcs aux États-Unis), pour les 39 premières semaines de 2016, soit de janvier à septembre 2016, il y a eu des pertes pour le modèle en janvier et septembre, soit pour 8 des 39 semaines. Les marges ont été plus élevées que 5 $/porc pour 4 mois consécutifs soit du mois d’avril à juillet inclusivement. Cela démontre bien qu’il y a plus de fenêtres d’opportunités de sécuriser des marges en Iowa et des défis importants que demande une bonne gestion de marges au Québec.

(Source, Iowa State University)

 

Réjean Leblanc, agroéconomiste


Partager cet article