Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Raphaël Pouliot & Réjean Leblanc, Consultants

marge 26 septembre à -27$ par porc

26 septembre 2016, Raphaël Pouliot & Réjean Leblanc, Consultants

Cette semaine;

 

Peu de changement vis-à-vis la semaine dernière, la marge du modèle 1 an (septembre 2016 à septembre 2017) demeure à – 27 $/porc.

Le prix moyen 1 an du maïs continue de diminuer à 217 $/t versus 219 $/t la semaine dernière.

Pour ce qui est du tourteau, la baisse est plus significative. D’un prix sur 1 an à 510 $/t, celui-ci est maintenant de 496 $/t.

Cette baisse du prix des intrants fut annulée par la baisse du prix du porc jumelé à la hausse de la valeur du dollar.

Il faut toujours se concentrer sur l’aspect des grains.

 

Commentaires;

 

La marge du modèle est maintenant négative depuis le 18 avril dernier. Après l’euphorie de l’année 2014, la situation en 2015 fût plus serrée pour plusieurs entreprises et l’année 2016 sera négative avec intervention de l’ASRA. On voit bien que de produire des porcs au Québec pose des défis important et que les producteurs d’ici doivent maîtriser plusieurs éléments. Tant les éléments relatif à la santé, les performances techniques que des habilités de gestion sont importants pour assurer une rentabilité. On note bien l’importance qu’a l’ASRA pour stabiliser le revenu. Par contre, on ne peut se fier qu’à cela pour arriver, surtout pas avec le nouveau modèle, de là l’importance qu’on vous souligne régulièrement vis-à-vis une gestion de marges.

 

La page de suivi 1 an qui vous est envoyé chaque semaine illustre bien l’importance de saisir les fenêtres d’opportunités lorsqu’elles se présentent. D’ici la prochaine fenêtre, il faut travailler sur les éléments dont on a un certain contrôle;

 

1)      Connaissance de son coût de production = marge visée

2)      Marge disponible = sécuriser une partie via un plan de commercialisation

3)      Produire en bas ou au modèle d’ASRA – Ne pas oublier qu’à mesure que celui-ci intervient, vous devrez battre le modèle d’un montant plus important en lien avec votre cotisation

 

Réjean Leblanc, agroéconomiste


Partager cet article