Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 24 janvier 19

24 janvier 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse de 1 à 2 cents.

Selon les données de l’EIA présentées cet avant-midi, la production d’éthanol US durant la semaine du 18 janvier dernier s’est chiffrée à 1,031 barils par jour, ce qui correspondait à une baisse de 20,000 bpj par rapport à la semaine précédente. De leur côté, les inventaires d’éthanol US ont augmenté de 150,000 barils à un total de 23,501 millions de barils.

Pour la saison à venir, Farm Futures prévoit que les superficies de maïs US s’étaleront sur 90,3 millions d’acres.

L’International Grains Council (IGC) a augmenté son estimé des inventaires mondiaux de maïs de fin d’année 2018/2019 par 5 millions de tonnes à un total de 271 millions de tonnes. Il s'agit toutefois d'une baisse de 33 millions de tonnes par rapport à l’année précédente.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la session au neutre à haussier d’un centime. Les contrats de tourteau ont clôturé en baisse de 60 cents/tonnes. L’huile a gagné 13 points.

D’après un sondage réalisé par Farm Futures, les superficies allouées à la culture de soya US 2019 pourraient être de 84,6 millions d’acres.

La Corée du Sud a lancé un appel d’offres pour acquérir 100,000 tonnes de soya non-OGM. La livraison devrait se faire entre janvier et août 2020. L’appel d’offres prendra fin jeudi prochain. Il fait suite à l’achat de 50,000 tonnes enregistré hier.

L’IGC estime que les inventaires mondiaux de soya 2018/2019 sont en hausse de 3 millions de tonnes par rapport aux projections de décembre dernier à un total de 54 millions de tonnes. Par contre, la consommation aurait baissé de 3 millions de tonnes.

Au Brésil, Deral a abaissé ses prévisions pour la production de soya du Paraná de 19,1 millions de tonnes en décembre dernier à 16,8 millions de tonnes ce mois-ci.

 

Blé

La majorité des contrats de blé d’hiver US ont terminé la journée en baisse de 3 à 4 ½ cents. À Minneapolis, la progression des contrats a été partagée.

Suite à son sondage, Farm Futures a indiqué que les producteurs américains pourraient ensemencer du blé sur 46,6 millions d’acres au cours de la saison 2019/2020. De ce total, 31,6 millions d’acres concerneraient le blé d’hiver et 12,5 millions d’acres le blé de printemps.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture a acheté 102,057 tonnes de blé américain, argentin et canadien. 53,195 tonnes étaient d’origine américaine.

Dans un appel d’offres qui prendra fin le 29 janvier prochain, Taïwan recherche 55,000 tonnes de blé US.

Les Philippines ont également acheté 50,000 tonnes de blé. L’origine était probablement australienne.

L’IGC a augmenté son estimé sur les inventaires mondiaux de blé de 1 millions de tonnes à 263 millions de tonnes. Son résultat est basé sur l’augmentation de la production de 8 millions de tonnes et sur une hausse de la consommation de 6 millions de tonnes.

 

Bœuf

Ce jeudi, les contrats de bœuf à Chicago ont eu une progression partagée. Ceux aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en recul de 2,5 à 20 cents. Les autres, aux échéances plus éloignées, ont terminé la session en hausse.

Le 23 janvier dernier, le CME feeder cattle index a été en progression de 66 cents à 142,24 $. Cet après-midi la valeur du surgelé était en hausse. La découpe «Choice» a pris 54 cents à 217,75 $. Celle «Select» a suivi en gagnant 10 cents à 212,14 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 468,000 têtes, une diminution de 12,000 têtes par rapport à la semaine passée et une augmentation bien supérieure à celle de l’an passé à la même période.

Des offres pour les ventes au comptant ont commencé la journée au Nebraska pour se situer entre 121 $ et 122 $ pour le vivant et entre 196 $ et 197 $ pour la carcasse.

En raison de la fermeture partielle du gouvernement américain, il n’y aura pas de publication du rapport Cattle on Feed ce vendredi-ci.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont clôturé avec des pertes de 70 à 97,5 cents. Le contrat avril 19 a reculé de 3 chiffres et celui février 19 a continué de converger vers sa valeur au comptant avant son expiration prévue le mois prochain.

Le 22 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 25 cents par rapport au jour précédent à 58,58 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes de porc en baisse de 1,43 $ à 67,27 $. Les côtes ont été la seule découpe à la hausse de 2,76 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 68 cents à 51,58 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 1,816 millions de têtes, ce qui représente une baisse de 80,000 têtes comparativement à la semaine précédente mais également une augmentation de 45,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article