Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 17 janvier 19

17 janvier 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse de 4 à 6 cents.

Pour l’année commerciale en cours, les demandes à l’exportation de maïs US ont été meilleures qu’anticipées. Toutefois, la faiblesse des marges pour l’éthanol ont eu un impact négatif sur les bases.

Aujourd’hui, des importateurs sud-coréens ont acheté séparément un autre 129,000 tonnes de maïs d’origine optionnelle.

Le Buenos Aires Grains Exchange (BAGE) a indiqué que les ensemencements de maïs argentin sont complétés à 86,1 %. La moyenne des dernières années est de 91,2 %. Les conditions de culture pour les semis émergés seraient à 55,3 % dans les catégories «bon à excellent», soit à un niveau bien supérieur à celui de l’an passé à la même période.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont monté en force après avoir franchi le cap de midi pour clôturé avec des gains de 11 à 13 ¼ cents.

Le secteur a trouvé un support sur la rumeur selon laquelle le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin envisagerait de retirer en partie ou en totalité les droits de douanes imposés sur les importations de produits chinois avant la réunion prévue la semaine prochaine. Pour l’instant, il s’agit d’une rumeur démentie par le Trésor américain.

L’Imea estime que la récolte de soya brésilien est terminée à 5,6 % dans le Mato Grosso. Pour le Paraná, elle serait complétée à 10 % comparativement à 5 % la semaine passée.

Le BAGE estime que 38,9 % des plants de soya argentin sont actuellement en floraison. La moyenne des dernières années est de 45,7 %. Il a également réduit son estimé de la superficie ensemencée par 494,000 acres à un total de 43,7 millions d’acres. Le BAGE a indiqué que 51,2 % des plants se trouveraient dans les catégories «bon à excellent». L’an passé, à pareille date, c’était 35 %.

 

Blé

En suivant les autres secteurs du grain, celui du blé US a terminé la session en hausse de 5 à 8 ½ cents.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture a acheté 111,961 tonnes de blé canadien, australien et américain. 52,971 tonnes concernaient les États-Unis.

Stratégie Grains a réduit sa projection pour la production de blé tendre UE 2019/2020 de 0,6 million de tonnes à un total de 146,4 millions de tonnes. Par contre, il s’agit d’une augmentation de 15,18 % par rapport à la saison 2018/2019 où 127,1 millions de tonnes de blé tendre UE avaient été produits.

Il y a actuellement des discutions sur la possibilité que des cultures de blé d’hiver US subissent des dommages en raison de la chute des températures. Mais tout dépendra du degrés de froid et du couvert de neige dans les champs.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont fini la journée en baisse de 60 à 85 cents. La majorité des contrats de veau ont également terminé dans le rouge de 72,5 cents à 2,35 $.

Le 16 janvier dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 1,10 $ à 143,09 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse. La découpe «Choice» a pris 57 cents à 212,50 $. Celle «Select» a suivi en gagnant 70 cents à 207,64 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 480,000 têtes, une augmentation de 3,000 têtes comparativement à la semaine précédente et de 13,000 têtes par rapport à la même semaine en 2018.

Jusqu’à présent depuis le début de la semaine, les ventes au comptant ont été limitées. Mais quelques offres ont été présentées à 197 $ dans le Nebraska alors que la plupart des demandes étaient entre 202 $ et 203 $.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont terminé en baisse de 20 à 45 cents. Par contre, le contrat février 19 a pris 80 cents.

Le 15 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 37 cents comparativement au jour précédent à 58,02 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes de porc en progression de 46 cents à 70,10 $. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse a été en baisse de 33 cents à 51,44 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 1,896 million de têtes, ce qui représente une augmentation de 188,000 têtes par rapport à la même semaine en 2018.

Le ministère chinois de l’Agriculture a rapporté qu’en décembre dernier, le cheptel porcin était en baisse de 4,8 % comparativement à l’année précédente. Le nombre de truies aurait également reculé de 8,3 %. À noter que les responsables chinois encouragent actuellement les gros producteurs à regarnir leurs inventaires en prévision d’une augmentation des prix. Mais ces derniers sont peu nombreux à avoir commencé à le faire.

 

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article