Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 15 janvier 19

15 janvier 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont clôturé en baisse de 5 à 7 ¼ cents. La faiblesse des prix de l’éthanol et le manque de nouvelles exportations ont pesé sur le marché.

Le rapport hebdomadaire sur l’éthanol US sera présenté demain à l’heure normale.

Une firme de consultants ukrainiens estime que l’Ukraine devrait exporter 25,75 millions de tonnes de maïs entre juin et juillet prochain.

 

Soya

Malgré le support des nouvelles données du NOPA, la plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la journée avec des pertes de 9 à 10 ½ cents. Les contrats de tourteau ont également terminé dans le rouge de 2,50 $/tonne. L’huile a reculé de 16 points.

Dans le courant de l’avant-midi, le NOPA a présenté son rapport pour le mois de décembre dernier. L’organisme a indiqué que ses membres avaient trituré 171,759 millions de boisseaux (4,67 millions de tonnes) durant cette période.

Il s’agit du plus important niveau enregistré après celui du mois de mars 2018. C’est également 2,87 % plus élevé qu’en novembre dernier et de 3,28 % de plus qu’en décembre 2017. Le marché s’attendait à 170,016 millions de boisseaux. Les inventaires d’huile ont été de 1,498 milliard de lbs., ce qui était légèrement plus élevé que le mois précédent. Ce serait aussi une baisse de 1,33 % par rapport à décembre 2017. À noter que la majorité des anticipations du marché étaient un peu plus élevées.

 

Blé

La majorité des contrats de blé US ont terminé la session en baisse de 1 à 4 cents.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 111,961 tonnes de blé d’origines australienne, canadienne et américaine. L’appel d’offres prendra fin jeudi. 52,971 tonnes concernent les États-Unis.

APK-Inform estime les exportations de blé ukrainien à 15,5 millions de tonnes. Dans son plus récent rapport sur la question, le USDA les estimait à 16,5 millions de tonnes.

Le 11 janvier dernier, les prix FOB russes étaient fixés à 12,80 $US/tonne de plus que ceux du blé tendre rouge d’hiver US établis pour la région du Golf. Ceci devrait rendre le blé américain plus compétitif à l’échelle internationale, bien qu'un dollar américain plus ferme n'aura pas aidé. 

 

Bœuf

Les contrats de bœuf aux échéances le plus rapprochées ont fini en hausse de 75 cents à 1,525 $. Par contre, ceux différés ont clôturé avec des pertes. La majorité des contrats de veau ont terminé dans le vert. Le contrat janvier 19 a fait exception en baissant de 10 cents.

Le 14 janvier dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 21 cents à 144,44 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse. La découpe «Choice» a progressé de 19 cents à 212,21 $. Celle «Select» a suivi en prenant 41 cents à 205,87 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 239,000 têtes, ce qui correspond à une augmentation de 2,000 têtes par rapport à la semaine dernière et de 6,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Ce mercredi, le Feeder Cattle Exchange devrait présenter 542 têtes à son encan en ligne.

 

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont terminé la journée sur une note partagée. Ceux aux échéances les plus rapprochées ont fini en hausse de 12,5 cents à 30 cents. Les autres, qui ont des échéances plus éloignées, ont clôturé en légère baisse.

Le 11 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 52 cents comparativement au jour précédent à 57,21 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes de porc en recul de 86 cents à 70,33 $. Le flanc a été la seule découpe en baisse. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse fut en régression de 29 cents à 51,46 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 943,000 têtes, une baisse de 11,000 têtes comparativement à la semaine dernière, mais également une augmentation de 105,000 têtes par rapport à la même période l’an passé.

Aujourd’hui, le ministère chinois de l’Agriculture a annoncé avoir abattu 916,000 têtes dans l’espoir d’éradiquer l’épidémie de fièvre porcine africaine. Il s’agit toutefois d’une fraction du cheptel porcin chinois évalué à 400 millions de têtes. Il reste actuellement très peu de provinces chinoises qui n’ont pas fait de découverte de cas de la maladie sur leur territoire.

 

Dollar canadien 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article