Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 3 janvier 19

03 janvier 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en hausse de 3 à 4 cents.

Retardé par le congé du nouvel an, le rapport hebdomadaire de l’EIA sur l’éthanol US devrait être présenté demain. Par ailleurs, hier après-midi, il n’y a pas eu de rapport sur la trituration des grains (USDA) en raison de la fermeture partielle des activités gouvernementales fédérales aux États-Unis.

Michael Cordonnier a réduit son estimé de la production de maïs brésilien de 1 million de tonnes à 94 millions de tonnes.

En Europe, entre le 1er juillet et le 30 décembre dernier, les importations de maïs auraient augmenté de 46,75 % comparativement à la même période en 2017 à un total de 11,3 millions de tonnes.

En Ukraine, entre le 1er juillet dernier et le 2 janvier 2019, les exportations de maïs ont été en hausse de 62,5 % par rapport à l’année précédente à 9,1 millions de tonnes.

Le Buenos Aires Grains Exchange (BAGE) estime que les ensemencements de maïs argentin sont complétés à 82,7 % comparativement à une moyenne des dernières années de 80,4 %. Les conditions de culture des semis émergés seraient à 47,8 % dans les catégories «bon à excellent». L’an passé à la même période, c’était 29,3 %.

 

Soya

La plupart des contrats de soya US ont clôturé dans le territoire positif par 5 à 6 cents. Le tourteau a également terminé en hausse de 1,70 $/tonne. L’huile a gagné 28 points.

Selon le Dr Michael Cordonnier, la production de soya brésilien 2018/2019 est en baisse de 2 millions de tonnes à 119 millions de tonnes.

En Europe, entre le 1er juillet et le 30 décembre dernier, les importations de soya ont été en hausse de 12,1 % à 6,95 millions de tonnes. Le pourcentage originaire des États-Unis est beaucoup plus élevé en raison de l’augmentation des exportations du soya brésilien vers la Chine.

Selon le BAGE, les ensemencements de soya argentin sont terminés à 89,7 % comparativement à une moyenne des dernières années de 86,8 %. Les conditions de culture seraient à 41,3 % dans les catégories «bon à excellent» comparativement à 51,2 % à la même période l’an dernier.

 

Blé
La majorité des contrats de blé US ont fini la session avec des gains de 5 à 11 ½ cents. La faiblesse du dollar américain aurait aidé le marché.

La fermeture partielle du gouvernement américain pourrait retarder la publication du rapport sur les ensemencements de blé d’hiver US d’environ une semaine à partir de vendredi 4 janvier. Le USDA rendra son verdict demain. Aussi, et pour la même raison, le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation ne sera pas dévoilé.

En Europe, entre le 1er juillet et le 30 décembre dernier, les exportations de blé étaient en baisse de 26,4 % comparativement à la même période l’an passé à 8 millions de tonnes. La même chose s’est produite en Ukraine pour la période qui s’échelonnait entre le 1er juillet et le 2 janvier dernier, alors que les exportations de blé étaient en recul de 7,08 % à 10,5 millions de tonnes.

 

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée avec des baisses de 15 à 40 cents. Les contrats de veau ont suivi en perdant de 1,025 $ à 1,50 $.

Le 2 janvier dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 1,57 $ à 146,06 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en recul avec un «spread» Ch/Se qui s’est élargi à 7,11 $. La découpe «Choice» était en baisse de 15 cents à 216,49 $. Celle «Select» a fait de même en perdant 1,53 $ à 209,38 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 309,000 têtes.

Des ventes au comptant à 123 $ ont eu lieu dans le sud et comme nord des États-Unis.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont clôturé au neutre à haussier de 50 cents. Toutefois, le contrat d’avril 19 a fini en baisse de 12,5 cents.

Le 31 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 15 cents comparativement au jour précédent à 53,05 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes en recul de 14 cents à 69,90 $. Le USDA a également mentionné que le prix moyen au comptant de la carcasse de porc a été en hausse de 85 cents à 47,40 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattage sous inspections fédérales à 1,358 million de têtes, une augmentation de 40,000 têtes comparativement à la même période en 2018.

 

Dollar canadien

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article