Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 28 décembre 18

28 décembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session au neutre à haussier de 1 ¼ cent. Pour cette semaine écourtée, le contrat de mars 19 a reculé de 0,79 %. La force de l’éthanol et les couvertures de positions vendeuses observées dans le soya US auraient poussé le marché à la hausse.

Présenté ce matin, le rapport de l’EIA sur l’éthanol US a indiqué que dans la semaine du 21 décembre dernier, la production était de 1,042 million de barils par jour, une baisse de 4,000 bpj comparativement à la semaine précédente. C’était également un résultat bien inférieur à celui de l’an passé à la même période. Quant aux stocks, ils étaient en recul de 740,000 barils à 23,133 millions de barils. L’EIA a noté des diminutions d’inventaires dans toutes les principales régions. Il est à supposer que les usines tournaient au ralenti en fonction des congés qui s’annonçaient.

 

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en hausse de 12 à 13 ¾ cents. Pour la semaine, le contrat de janvier 19 a été en baisse de seulement 0,23 %. Les couvertures de positions vendeuses et des achats techniques pour cette fin d’année auraient stimulé le marché. Le tourteau a également terminé avec des gains de 5,00/tonne. L’huile a gagné 21 points.

Pour la semaine dernière, le marché estime les ventes à l’exportation de soya US entre 1,8 et 2,0 millions de tonnes. Ce résultat a été calculé grâce aux rapports quotidiens sur les exportations. À noter que le USDA a suspendu indéfiniment la publication du vrai rapport sur les ventes à l’exportation de grain US en raison de l’impasse budgétaire qui affecte actuellement le gouvernement américain.

La Chine a autorisé les importations de riz américain en signe de bonne volonté. Mais si cette mesure est positive pour les relations Chine/États-Unis, des tarifs de 25 % sur les importations de riz américain sont toujours applicables.

En raison de la sécheresse qui a affecté récemment le Brésil, les analystes et les spéculateurs ont remis en doute l’idée que la récolte de soya brésilien pourrait se situer entre 125 et 130 millions de tonnes. Selon certains, la baisse de production pourrait être entre 3 et 4 millions de tonnes.

 

Blé

La majorité des contrats de blé d’hiver US ont clôturé au neutre à haussier de 10 cents. À Minneapolis, la baisse a été de 1 à 2 ½ cents. Pour la semaine, à Chicago, le recul a été de 0,49 %. À Kansas, elle a été de 1,34 % et à Minneapolis de 1,92 %. Ce vendredi à Paris, les contrats de blé étaient stables à 6,33$/bo. Selon Reuters, pour le moment dans le Golf, le prix FOB du blé US est à 220,60 $/tonne pour le blé tendre alors que celui de la Russie est de 236 $/tonne. Cette situation rend le blé américain plus compétitif. Toutefois, le transport vers la Méditerranée reste toujours un désavantage.

Pour les ventes à l’exportation de blé US, les analystes et les spéculateurs les estiment entre 200,000 et 600,000 tonnes.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée au neutre à haussier de 1,15 $. Pour la semaine, le contrat décembre 18 a gagné 2,65 %. Celui de février 19 a également pris 1,2 %. Les contrats de veau ont fini sur une note partagée, mais ceux aux échéances plus rapprochées ont clôturé en hausse. Pour la semaine, le contrat de janvier 19 a progressé de 1,17 %.

Le 27 décembre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 6 cents à 147,26 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé de bœuf était en progression partagée. La découpe «Choice» a perdu 89 cents à 214,41 $. Celle «Select» a fait l’inverse en prenant 30 cents à 207,52 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 438,000 têtes, ce qui représente une baisse de 60,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Ce vendredi, des ventes au comptant ont été enregistrées à 123 $ dans la plupart des régions américaines. Mais, quelques ventes à 124 $ ont été rapportées un peu plus tard dans la journée.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont fini la session en baisse. Celui de février 19 était en hausse de 7,5 cents. Pour la semaine, par contre, il a baissé de 0,78 %.

Le 26 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 20 cents comparativement au jour précédent à 53,12 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes en hausse de 2 cents à 70,46 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse est dans le vert de 26 cents à 46,89 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,884 million de têtes. L’an passé à pareille date, c’était 2,089 millions de têtes.

 

 

Dollar canadien

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article