Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 27 décembre 18

27 décembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont clôturé en hausse d’une fraction à 1 ¼ cent. Malgré la baisse du prix du pétrole brut sur le marché américain, l’éthanol a gagné 1,21 %.

En raison du congé, le rapport hebdomadaire de l’EIA sur l’éthanol américain sera présenté demain.

La Commission Européenne a augmenté son estimé de la production de maïs européen de 62,9 millions de tonnes à 67,5 millions de tonnes. Elle projette également les importations annuelles de maïs à 18,5 millions de tonnes.

Selon le Buenos Aires Grains Exchange (BAGE), les ensemencements de maïs argentin sont terminés à 73 % comparativement à une moyenne des dernières années de 71,7 %. Les conditions de culture sont à 44,6 % dans les catégories «bon à excellent».

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont perdu une fraction à un centime de cent. Néanmoins, le contrat de tourteau a enregistré un gain de 50 cents/tonne alors que l’huile a reculé de 5 points.

En raison de la fermeture partielle du gouvernement américain, provoquée par une impasse budgétaire entre le Président et le Congrès, il est impossible de savoir quand le rapport hebdomadaire des ventes à l’exportations sera rendu public par le FAS (USDA). Par ailleurs, les analystes américains espèrent toujours plus d’achats de soya US par les Chinois. Malheureusement, le USDA est incapable de fournir le rapport quotidien sur les acquisitions de soya américain qui permettrait d'en savoir plus à ce sujet.

Il y aurait quelques discutions sur les rendements de maïs qui seraient plus faibles au Brésil en raison de la sécheresse qui sévit actuellement dans le Mato Grosso. Toutefois, jusqu’à présent, aucune perte majeure n’a été rapportée. Les activités de récolte sont encore extrêmement limitées.

Le BAGE estime que la 83,3 % du soya argentin sont ensemencés, ce qui correspond au rythme normal. Les conditions de culture sont à 31,2 % dans les catégories «bon à excellent» alors que l’an passé, c’était 61,4 %. À noter que la saison vient juste de débuter.

 

Blé

Plusieurs achats vers la fin de la session ont permis à la majorité des contrats de blé US de terminer la journée en hausse. À Kansas, les contrats ont perdu ½ cents. À Minneapolis, le marché avait commencé la journée en baisse avant de clôturer en territoire positif par 3 cents. À Chicago, il y a toujours une prime de 15 ½ cents par rapport aux contrats de Kansas qui ont reculé de 40 cents comparativement à leur sommet.

En Russie, IFAX estime la production de blé du pays à 72 millions de tonnes comparativement à 70 millions de tonnes pour le USDA. L’estimé est également bien inférieur à celui de l’an passé à pareille date.

Le Maroc a suspendu les droits de 30 % imposés sur les importations de blé au moins jusqu’à avril prochain. Il est présumé que cette mesure sera effective le 1er janvier 2019.

 

Bœuf

À la fermeture à Chicago, les contrats de bœuf aux échéances les plus rapprochées avaient enregistré des gains de trois chiffres. Les contrats aux échéances plus éloignées ont clôturé modérément à la hausse. Les couvertures sur les positions vendeuses ont permis au contrat de décembre 18, qui devrait expirer bientôt, de terminer dans le vert par 1,575 $.

Le 26 décembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 51 cents à 147,20 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé de bœuf a été dans le rouge. La découpe «Choice» fut en baisse de 39 cents à 215,30 $. Celle «Select» a suivi en perdant 38 cents à 207,22 $.

Cette semaine, les ventes au comptant se font plus lentement en raison du congé des fêtes. Par contre, le USDA a observé des ventes à 190 $ pour la carcasse et à 121,50 $ pour le vivant.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 243,000 têtes. À noter que pour la semaine, les abattages étaient moins élevés en raison du congé de mardi dernier.

Une tempête qui traverse actuellement les plaines dans le Midwest a affecté le transport en fonction du givre et des accumulations de neige. Certaines fermetures d’autoroutes ont été ordonnées au Nebraska.

 

Porc

La plupart des contrats de porc ont fini la journée au neutre à baissier de 52,5 cents. Celui de février 19 a gagné 20 cents.

Le 21 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 55 cents à 53,32 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc a été en recul de 19 cents à 70,44 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 33 cents à 44,82 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,002 million de têtes.

 

Dollar canadien

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article