Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 11 décembre 18

11 décembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont fini la journée en hausse d’une fraction à 1 ¾ cent.

Le USDA a présenté son rapport mensuel d’offre et de demande vers midi et pour le maïs US, comme anticipé par les marchés, aucun changement n'a été apporté à la production américaine. Le USDA a tout de même réduit son estimation de la quantité de maïs utilisés pour la fabrication d’éthanol de 50 millions de boisseaux. Il a également revu à la baisse son évaluation pour les importations de maïs US de 5 millions de boisseaux pour des inventaires nets de fin d’année de + 45 millions de boisseaux à un total de 1 781 milliards de boisseaux.

Dans le monde, le USDA estime les inventaires à la hausse de 1,29 million de tonnes à un total de 308,8 millions de tonnes. La majeure partie de cette augmentation viendrait des États-Unis.

Le USDA laisse son estimation de la production de maïs brésilien 2018/2019 inchangé à 94,5 millions de tonnes. De son côté, CONAB a annoncé ce matin que son estimation pour la production de maïs brésilien est de 91,1 millions de tonnes.

 

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en hausse de 5 à 5 ½ cents. Le contrat de tourteau a suivi en prenant 1$/tonne. L’huile a gagné 19 points.

Dans son rapport WASDE, le USDA ne voit aucun changement au niveau de l’offre et de la demande américaine de soya. Il en estime les inventaires de 2018/2019 à 955 millions de boisseaux.

Mondialement, le USDA projette des stocks de soya à 115,33 millions de tonnes, une augmentation de 3,25 millions de tonnes. Par contre, des révisions ont été faites pour la saison 2017/2018 alors que la production de soya brésilien aurait augmenté de 0,5 million de tonnes à 120,3 millions de tonnes avec des inventaires en hausse de 1,6 million de tonnes. Pour la saison 2018/2019, le USDA a augmenté son estimé pour la production de soya brésilien à 122 millions de tonnes comparativement à 120,066 millions de tonnes évaluées par CONAB.

 

Blé

Ce mardi, les contrats de blé d’hiver US ont clôturé avec des pertes pouvant atteindre plus de 5 ½ cents. Mais à Minneapolis, les contrats ont fini la session au neutre à haussier de 2 cents.

Pour le rapport WASDE, le USDA projette les inventaires de blé US 2018/2019 de fin d’année à la hausse de 25 millions de boisseaux à un total de 974 millions de boisseaux. Il a également réduit les exportations de blé US de 25 millions de boisseaux à 1 milliard de boisseaux. La baisse viendrait du HRW (- 40 millions de boisseaux) alors que des hausses auraient été observées dans le HRS et le SRW.

Au niveau mondial, le USDA estime les inventaires de fin d’année en hausse de 1,39 million de tonnes à 268,1 millions de tonnes. Les augmentations viendraient surtout des États-Unis et de l’Europe. Les exportations de blé russe sont actuellement projetées à 36,5 millions de tonnes.

Dans un appel d’offres qui prenait fin jeudi, le Japon a acheté 137,657 millions de tonnes de blé, dont 60,248 tonnes en provenance des États-Unis. Le reste était partagé entre le Canada et l’Australie.

SovEcon estime la récolte de blé russe à 70,9 millions de tonnes, une hausse de 0,2 million de tonnes comparativement à son évaluation précédente.

 

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée avec des gains de 65 à 95 cents. Les contrats de veau étaient également en hausse de 1,15 $ à 2,275 $.

Le 10 décembre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 96 cents à 144,96 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé fut partagée avec un «spread» qui s’est rétréci à 13,07 $. La découpe «Choice» a été dans le rouge de 96 cents à 214,46 $. Celle «Select» a fait l’inverse en prenant 45 cents à 201,39 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 241,000 têtes, soit à une augmentation de 1000 têtes par rapport à la semaine dernière et de 7000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Demain, à son encan en ligne, le Feeder Cattle Exchange va présenter 156 têtes. Deux lots proviendraient du Kansas.

Le USDA a présenté son rapport trimestriel sur la production des viandes. Comparativement à novembre dernier, il estime la production de bœuf US 2018 en hausse de 25 millions de lb à un total de 26,939 milliards de lb. Par contre, celle de 2019 a été revue à la baisse du même montant à un total de 27,765 milliards de lbs.

 

Porc

La performance des contrats de porc à Chicago a été partagée. Les contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 27,5 cents à 1,625 $. Ceux aux échéances les plus éloignées ont par contre terminé en hausse.

Le 7 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 16 cents par rapport au jour précédent à 56,12 $. Cet après-midi, le USDA mentionnait que la valeur moyenne des découpes de porc était en progression de 68 cents à 73,33 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en baisse de 58 cents à 46,58 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 958,000 têtes, une augmentation de 13,000 têtes par rapport à la semaine dernière et de 28,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Pour 2018, le USDA projette une production de porc US en baisse de 10 millions de lbs. à un total de 26,310 milliards de lbs. Il estime aussi qu’en 2019, la production de porc US devrait être stable à 27,715 milliards de lbs.

 

Dollar canadien

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article