Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revues des marchés - 28 novembre 18

28 novembre 2018,

Maïs

Ce mercredi, encouragés par la bonne performance observée dans le secteur du soya et par la faiblesse du dollar US, les contrats de maïs à Chicago ont terminé en hausse de 2 ¾ à 4 ¾ cents.

Selon l’EIA, dans la semaine du 23 novembre dernier, la production hebdomadaire d’éthanol a été de 1,48 million de barils par jour. C’était une augmentation de 6000 bpj par rapport à la semaine précédente et ce, même si les marges étaient faibles. Les inventaires d’éthanol ont monté de 139 000 barils à un total de 22,93 millions de barils. Des hausses de stocks ont également été observées dans le Midwest et dans la région du Golf.

Par ailleurs, l’EPA a gelé le programme de dérogation sur les exemptions concernant les petites raffineries afin de l’examiner.

Demain, le USDA devrait présenter son rapport sur les ventes à l’exportation pour la semaine du 22 novembre dernier et dans le cas du maïs US, le marché s’attend à un résultat entre 400 000 et 950 000 tonnes.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini avec des gains de 14 à 15 cents. Par ailleurs, les contrats de tourteau à échéance les plus rapprochées ont aussi terminé en hausse de 3,00 $/tonne. L’huile a gagné 57 points.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 268 748 tonnes de soya US 2018/2019. Les destinations étaient inconnues.

Le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation devrait être présenté demain matin comme prévu. Pour le soya US, le marché anticipe un résultat entre 400 000 et 900 000 tonnes. Dans le cas du tourteau, les prévisions sont entre 175 000 et 400 000 tonnes et pour l’huile, les attentes sont entre 8000 et 30 000 tonnes.

 

Blé

Sous la pression des autres secteurs du grain, la majorité des contrats de blé ont terminé la session en hausse de 1 à 8 ¾ cents. Toutefois, le contrat de décembre 18 était en baisse à Chicago comme à Minneapolis. Le «spread» Chicago/Kansas s’est déroulé sur 9 cents pour totalisé 30 ½ cents.

La principale raison de la baisse des prix à Kansas et, dans une moindre mesure, à Chicago et à Minneapolis est le rythme des exportations. Les engagements à l’exportation du HRW sont seulement à 42,28 % des projections du USDA. Pour le SRW ce serait à 54,81 % et pour le HRS 58,27 % sont avancés. De nouvelles données issues du rapport sur les ventes à l’exportation sont attendues demain matin et pour tous les types de blé, les marché s’attendent à un résultat entre 250 000 et 500 000 tonnes.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont clôturé au neutre à baissier de 25 cents. Le contrat de décembre 18 était par contre en hausse de 7,5 cents. Les contrats de veau ont également perdu entre 30 et 75 cents.

Le 27 novembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 26 cents à 147,91 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» fut dans le rouge de 72 cents à 213,38 $. Celle «Select» a suivi en perdant 1,74 $ à 198,50 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 356 000 têtes. Il serait donc au même niveau que la semaine dernière tout comme à celui de l’an passé à la même période.

À son encan en ligne, le Feeder Cattle Exchange a annoncé avoir vendu 148 têtes sur les 620 têtes offertes au prix de 116,75 $. Les autres lots n’ont pas été vendus alors que les parcs d’engraissements demandaient 117 $. En dehors de ceci, les offres ont été rares, mais certaines entre 180 $ et 183 $ ont eu lieu dans le nord.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont terminé la session en baisse de 50 à 70 cents. Le contrat de décembre 18 était cependant en hausse de 7,5 cents.

Le 26 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 27 cents par rapport au jour précédent à 57,17 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 53 cents à 67,74 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 26 cents à 49,59 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,392 millions de têtes. Il s’agit d’une baisse de 44 000 têtes par rapport à la semaine précédente, mais aussi d’une augmentation de 26 000 têtes comparativement à l’an dernier.

 

Dollar canadien

 

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article