Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 19 novembre 18

19 novembre 2018,

Maïs

Les contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse de 1 ¼ à 2 ½ cents.

La Chine a entamé une enquête anti-dumping sur les importations d’orge australien.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 138 000 tonnes de maïs US 2018/2019. La destination était la Corée du Sud.

Dans son rapport hebdomadaire sur les inspections à l’exportation, le USDA estime que dans la semaine du 15 novembre dernier, 797 459 tonnes de maïs US ont été expédiées. Ce serait une baisse de 31,11 % par rapport à la semaine précédente, mais une augmentation de 17,5 % comparativement à la même période en 2017. Le cumulatif des inspections est en hausse de 79,8 % par rapport à l’an dernier à 11,935 millions de tonnes.

Les exportations de maïs européen ont, jusqu’à présent, augmenté de 1,5 million de tonnes à un total de 7,1 millions de tonnes.

Pour le rapport sur la progression de la récolte qui devait être dévoilé cet après-midi, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs s’attendaient à un retard comparativement à la moyenne des 5 dernières années. Or, après la fermeture du marché, le USDA a confirmé que la récolte était terminée à 90 % alors que la moyenne des dernières années est de 93 %.

 

 

Soya

Ce lundi, les contrats de soya à Chicago ont fini en baisse de 14 à 18 ½ cents. En marge du sommet de l’APEC, qui se tient ces jours-ci, les spéculateurs sont très sceptiques à l’idée qu’une entente Chine/États-Unis puisse régler les litiges dans le secteur du soya. Par ailleurs, les contrats de tourteau ont clôturé dans le rouge de 5,40 $/tonne. L’huile a perdu 5 points.

Dans la semaine du 15 novembre dernier, le USDA estime que les inspections à l’exportation de soya US ont été de 1,056 millions de tonnes. Il s’agit d’une baisse de 22,13 % par rapport à la semaine précédente et de la moitié moins qu’à la même période l’an passé.

Depuis quelque temps, l’Argentine est devenue une destination importante pour le maïs US. Cette semaine, 140 191 tonnes de maïs américain ont été expédiées vers ce pays.

Vendredi dernier, la CFTC (Commitment of Traders) estimait que mardi le 13 novembre dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs avaient ajouté 9,947 contrats à leurs positions nettes vendeuses à un total de -55,025 contrats.

Concernant le rapport sur la progression des culture, qui devait être présenté cet après-midi, le marché s’attendait à ce que la récolte de soya US soit terminée entre 92 % et 93 %. Or, le USDA estime qu'au dimanche 18 novembre dernier, la récolte de soya US était complétée à 91 % alors que la moyenne des 5 dernières années est de 96 %.

 

Blé

Aux trois places de marché, les contrats de blé US ont terminé en recul de 2 ¼ à 8 ¾ cents. Le contrat de décembre 18 à Minneapolis était l’exception puisqu’il a fini avec un gain de ¼ cent.

Dans son rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 15 novembre dernier, le USDA estime que 509,118 millions de tonnes de blé US ont été expédiées. C’est presque le double de l’an passé à pareille date et également 47,25 % de plus que la semaine précédente.

Le rapport hebdomadaire de la CFTC a indiqué qu’à Chicago, les gestionnaires et les spéculateurs avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 14,459 contrats à un total de -12,414 contrats mardi le 13 novembre dernier.

Dans un appel d’offres qui prendra fin vendredi, la Turquie recherche 240 000 tonnes de blé. De son côté, suivant son un appel d’offres, l’Arabie Saoudite a acheté la semaine dernière 495 000 tonnes de blé. Les États-Unis faisaient partie des vendeurs comme les destinations optionnelles.

Par ailleurs, en date d’hier, les ensemencements de blé d’hiver étaient terminés à 93 % alors que la moyenne des 5 dernières années est de 97 %.

 

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont terminé en baisse de 35 cents à haussier de 80 cents selon les échéances. Les intérêts pour les achats étaient surtout observables en début de session. Les contrats de veau ont clôturé dans le vert de 25 à 75 cents.

Le 16 novembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 0,74 cents à 147,09 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé était en hausse. La découpe «Choice» fut en progression de 48 cents à 213,39 $. Celle «Select» a suivi en prenant de 1 $ à 198,57 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 119 000 têtes, une augmentation de 8000 têtes comparativement à la semaine dernière. Il s’agit aussi d’une baisse de 2000 têtes par rapport à la même période en 2017.

Ce mercredi, le rapport mensuel Cattle on Feed devrait être dévoilé et, selon des sondages, le marché anticipe une hausse des inventaires de bovins de 4,4 % comparativement à novembre 2017. Pour le mois d’octobre dernier, il est difficile de calculer les placements, mais les négociants pensent qu’ils seraient stables ou à la hausse de 1 %. Les sondages indiquent 94 % à 104,3 % d'octobre 2017 l'an dernier.

 

Porc

Aujourd’hui, le marché du porc à Chicago a continué sa progression de vendredi dernier en prenant de 50 cents à 2,27 $.

Le 15 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 76 cents par rapport au jour précédent à 59,10 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc était en hausse de 0,63 $ à 68,81 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant a été dans le vert de 17 cents à 51,77 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 479 000 têtes, une augmentation de 18 000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Vendredi dernier, la CFTC mentionnait que mardi le 13 novembre dernier, les gestionnaires et les spéculateurs actifs dans le porc avaient diminué leurs positions nettes acheteuses de 1,467 contrats à un total de 28,048 contrats.

Le rapport Cold Storage sera présenté mercredi.

 

$CAN

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article