Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 13 novembre 18

13 novembre 2018,

Maïs

Les contrats de maïs à Chicago aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 4 à 5 cents. L’éthanol a également reculé en raison de la baisse observée dans le pétrole.

Durant la semaine du 8 novembre dernier, les inspections à l’exportation de maïs US ont été de 1,137 million de tonnes. Ce résultat est bien supérieur à celui de l’an dernier à la même période, bien qu'il représente une baisse par rapport à la semaine précédente.

Par ailleurs, le USDA devait présenter cet après-midi son rapport sur la progression de la récolte et le marché s’attendait à ce que celle-ci soit complétée entre 87 % et 89 %. Or, le dimanche 11 novembre dernier, les producteurs de maïs US avaient plutôt terminés leurs travaux à 84 %.

Les estimations pour la production de maïs ukrainien sont à la hausse en raison du rendement record. Cette situation signifie notamment que les Américains devront affronter une plus grande compétition sur le marché des exportations.

 

Soya

Ce mardi, les contrats de soya à Chicago, excluant celui de novembre 18 qui devrait expirer bientôt, ont fini en baisse de 5 cents ou plus. De son côté le contrat de tourteau à échéance la plus rapprochée a clôturé dans le rouge de 1,70 $/tonne. L’huile a également suivi en perdant 16 points.

Ce matin, des ventes privées à l’exportations de 276,732 tonnes de soya 2018/2019 ont été annoncées par le USDA. Les destinations étaient inconnues.

Concernant le rapport sur les inspections à l’exportation de soya US, le USDA estime qu’elles ont été de 1,302 million de tonnes durant la semaine du 8 novembre dernier. Ce serait une baisse de 40,5 % par rapport à l’an dernier mais aussi une hausse de 4,6 % comparativement à la semaine précédente. Sur le total, 249,278 tonnes ont été expédié en Argentine.

Pour le rapport sur la progression de la récolte de soya US qui devait être présenté cet après-midi, le marché prévoyait qu’elle soit terminée à 90 %. La réalité en date du dimanche le 11 novembre dernier a plutôt été de 88 %. La normale pour cette période-ci de l’année est de 93 %.

Ce jeudi, le NOPA devrait présenter son rapport mensuel pour le mois d’octobre dernier. Le marché s’attend à ce que les membres aient trituré 170,026 millions de boisseaux de soya. Si c’est le cas, ce sera une hausse de 3,5 % par rapport à la même période en 2017. Les stocks d’huile sont anticipés à 1,521 milliard de livres.

 

Blé

Les contrats de blé US ont perdu leurs gains d’hier. À Chicago, le contrat de décembre 18 a reculé de 12 cents. À Kansas comme à Minneapolis, les contrats ont baissé de 4 à 7 cents.

Le USDA estime que dans la semaine du 8 novembre dernier 342,157 tonnes de blé US ont été inspectées pour l’exportation. Ce résultat est légèrement plus élevé que la semaine précédente. Il est également de 10,85 % supérieur à celui de l’an passé à pareille date.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’agriculture recherche 120,226 tonnes de blé américain, canadien et australien. 50,327 tonnes concernent les Américains. L’appel d’offres prendra fin demain.

L’Irak explore l’idée d’importer du blé russe plutôt que du blé australien, canadien ou américain.

Des sources commerciales ont réduit leurs estimations de la production de blé brésilien à 5,3 millions de tonnes avec une augmentation possible des importations de blé argentin ou d’autres origines pour l’équivalent de 7 millions de tonnes. Le blé argentin est actuellement moins cher que celui des Américains.

Selon le USDA, en date du dimanche le 11 novembre dernier, les ensemencements de blé d’hiver US étaient terminés à 89 %. La moyenne des années passées est de 94 %. Aussi, 77 % des cultures auraient émergé comparativement à une normale de 83 %. Par contre, les conditions de culture se sont améliorées de 3 % à 54 % dans les catégories «bon et excellent».

 

Bœuf

Les contrats de bœuf à Chicago ont fini la journée à la hausse entre 45 et 85 cents. Ceux de veau ont également terminé légèrement dans le vert.

Le 12 novembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 70 cents à 149,89 $. À noter qu’en raison du congé du Thanksgiving Day, le 22 novembre prochain, le contrat de veau novembre 18 devrait expirer ce jeudi-ci.

Cet après-midi, le surgelé était dans le rouge. La découpe «Choice» fut en baisse de 1,47 $ à 214,08 $. Celle «Select» a également perdu 1,41 $ à 198,98 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de bœuf sous inspections fédérales à 230 000 têtes, ce qui représente une baisse de 8000 têtes comparativement à la semaine dernière et de 7000 têtes par rapport à la même semaine en 2017.

Quelques offres au comptant entre 174 $ et 176 $ ont été présentées dans le nord des États-Unis.

Demain, pour son encan en ligne, le Feeder Cattle Exchange devrait présenter seulement 620 têtes.

 

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session avec des gains de 40 à 75 cents. Toutefois, les contrats différés sont demeurés neutres à baissiers de 30 cents.

Le 9 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse d’un autre 90 cents comparativement au jour précédent à un total de 61,87 $.

Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes en recul de 14 cents à 70,69 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était également en baisse de 1,33 $ à 51,61 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de porc sous inspections fédérales à 919 000 têtes. Il s’agit d’une baisse de 34 000 têtes comparativement à la semaine dernière et de 14 000 têtes par rapport à la même semaine en 2017.

 

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article