Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 9 novembre 18

09 novembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé en baisse de 3 à 4 cents. Pour la semaine, le contrat de décembre 18 a reculé de 1 ½ cents. La force du dollar américain a encouragé les prises de profit avant le week-end. À noter que le USDA sera fermé lundi prochain en raison du Veterans Day.

Hier, dans son rapport mensuel, le USDA a réduit son estimé pour la demande animale de maïs américain de 50 millions de boisseaux. Il a également présenté une réduction des exportations américaines de maïs de 25 millions de boisseaux.

Les engagements à l’exportation de maïs US sont actuellement plus élevés que l’an passé de 16,19 %. Il sont également à 36,21% de la projection du USDA, la normale étant de 39 %. La moyenne nationale du prix du maïs US est prévue à la hausse de 10 cents avec un point médian de 3,60 $.

Cet après-midi, la CFTC (Commitment of Traders) a signalé que mardi le 6 novembre dernier les gestionnaires de fonds avaient ajouté 12,360 contrats de maïs US à leurs positions nettes acheteuses à un total de 26,629 contrats.

En date du 7 novembre dernier, le Buenos Aires Grains Exchange (BAGE) estime que les ensemencements de maïs argentin étaient terminés à 35,9 % comparativement à 37,5 % pour la moyenne des dernières années.

 

Soya

Les contrats de soya à Chicago ont terminé à la hausse de 7 à 8 ¼ cents. Les contrats de tourteau aux échéances les plus rapprochées a baissé de 50 cents/tonne. Sous l’effet d’une baisse des marges de trituration, l’huile a perdu 40 points.

Selon la CFTC, en date du mardi le 6 novembre dernier, les gestionnaires de fonds avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 26,227 contrats à un total de -45,078 contrats.

Hier, dans son rapport d’offre et de demande, le USDA a augmenté la quantité de soya US trituré de 10 millions de boisseaux, mais, du même coup, il a réduit sa projection pour les exportations de soya US de 160 millions de boisseaux à 1,9 milliard de boisseaux.

Les engagements pour les exportations de soya US sont à 42,2 % des projections du USDA alors que la moyenne pour cette période-ci de l’année est de 64 %. Il s’agit aussi d’une baisse de 30,6 % par rapport à l’an passé. Le USDA s’attend encore à une réduction supplémentaire des exportations de soya US. Par ailleurs, le USDA laisse son estimation du prix national moyen à un point médian de 8,60 $ avec une baisse de 50 cents.

Selon le BAGE, en date du 7 novembre dernier, les ensemencements de soya argentins étaient terminés à 9,4 %. La moyenne des dernières années est de 6,9 %. Au Brésil, AgRural estime que les semis de soya brésilien 2018/2019 sont complétés à 71 %. La normale est de 57 %.

 

Blé

La plupart des contrats de blé d’hiver ont fini la session en baisse de 9 à 13 cents. À Chicago, ils ont reculé de 5 ¾ cents. À Kansas, les prix ont été influencés par le couvert de neige qui a affecté les cultures nouvellement ensemencées. À Minneapolis, les contrats ont clôturé dans le rouge de 6 à 8 cents.

Le total des engagements à l’exportation de blé US s’est amélioré. De plus, il est actuellement inférieur de seulement 15,5 % par rapport à la même semaine en 2017. Comparativement aux projections du USDA, les engagements sont présentement complétés à 50 % alors que le rythme typique de la période actuelle est de 68 %. L’an passé, il se chiffrait à 73 %.

Cet après-midi, la CFTC estimait que mardi le 6 novembre dernier, les gestionnaires de fonds avaient réduit leurs positions nettes vendeuses par 3,574 contrats à un total de -41,143 contrats.

Le ministère russe de l’agriculture estime le total de la récolte de blé russe 2018/2019 à 69,3 millions de tonnes. Le USDA l’évalue plutôt à 70 millions de tonnes.

Selon le BAGE, les conditions de culture du blé argentin sont de 43 % dans les catégories «bon à excellent». L’an passé, à la même période, c’était 58 %.

 

Bœuf

Ce vendredi, les contrats de bœuf à échéances les plus rapprochés ont terminé en baisse de 1 $ à 2,075 $. Pour la semaine, le contrat de décembre a perdu 2,14 %. Les contrats de veau ont suivi la même direction en perdant de 1 $ à 2,50 $. Depuis vendredi dernier, le contrat de janvier 19 a reculé de 3,97 %.

Le 8 novembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 60 cents à 151,63 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé était en léger recul. La découpe «Choice» était dans le rouge de 87 cents à 215,20 $. Celle «Select» a également perdu 39 cents à 198,72 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 640 000 têtes. Ce serait une baisse de 3000 têtes comparativement à la semaine précédente mais aussi d’une hausse de 16 000 têtes par rapport à la même période en 2017.

Ce matin, quelques ventes au comptant ont eu lieu à 115 $ avant de baisser à 114 $ un peu plus tard durant la journée.

 

Porc

La performance des contrats de porc à Chicago a été partagée. Ceux à échéances plus rapprochées ont fini en baisse. Le contrat de décembre 18 avait perdu 17,5 cents à la fermeture du marché. Pour la semaine, il a reculé de 4 %.

Le 7 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 34 cents à 63,38 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc était en baisse de 1,30 $ à 70,27 $. Le flanc était particulièrement sous pression puisqu’il a reculé de 4,27 $ Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse fut également en baisse de 97 cents à 53,35 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de porc sous inspections fédérales à 2,589 millions de têtes. Ce serait une hausse de 3000 têtes comparativement à la semaine dernière et de 97 000 têtes par rapport à la même période en 2017.

Cet après-midi, la CFTC indiquait que mardi dernier, les gestionnaires de fonds actifs dans le porc avaient réduit leur positions nettes acheteuses par 2,815 contrats à un total de 29,515 contrats.

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article