Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 31 octobre 18

31 octobre 2018,

Maïs

La plupart des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session en baisse de 1 à 1 ½ cents.

Ce matin, l’EIA a rapporté que dans la semaine du 26 octobre dernier, la production d’éthanol US a bondi de 35 000 barils par jour à un total de 1,059 millions de bpj. Ce serait la plus grosse production hebdomadaire depuis la fin du moins d’août dernier. Les inventaires d’éthanol ont, quant à eux, diminué légèrement de 1,151 million de barils à un total de 22,746 millions de barils. En fait, chaque région impliquée a connu une baisse des inventaires d’éthanol US.

Concernant le rapport sur les ventes à l’exportation de maïs US qui sera divulgué demain, le marché s’attend à un résultat entre 500 000 et 850 000 tonnes.

Le rapport su USDA concernant la trituration de grain US pour le mois de septembre dernier devrait être rendu public demain.

 

Soya

La majorité des contrats de soya à Chicago ont fini la journée dans le vert de 4 à 5 ½ cents. Dans le cas du tourteau, les contrats à échéances les plus rapprochées ont terminées en hausse de 1,30 $/tonne. L’huile a gagné 2 points.

Demain, le USDA devrait présenté son rapport mensuel Fats & Oils sur le mois de septembre dernier. Brugler anticipe que 171,2 millions de boisseaux de soya ont été triturés. Un sondage mené par Reuters montre que les analystes s’attendent plutôt à une trituration mensuelle de 171,0 millions de boisseaux. Le sondage spécifie également que les inventaires d’huile de soya pourrait être de 2,141 milliards de livres.

Par ailleurs, et comparativement à l’an passé, Oil World estime que la Chine devrait diminuer ses importations de soya (Nov.-Jan) par 11 millions de tonnes. L’organisme pense également que les Chinois pourraient acheter plus d’huile végétale et d’autres alternatives alimentaires pour le bétail. De plus, Oil World suggère des changements de ration en incluant plus de maïs et de lysine. Une baisse de l’usage du soya comme moulée est aussi envisageable.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de soya américain, le marché s’attend à un résultat entre 400 000 et 760 000 tonnes. Dans le cas du tourteau, les anticipations sont entre 150 000 et 300 000 tonnes. Enfin pour l’huile, le marché prévoit un résultat entre 8000 et 30 000 tonnes. Le rapport concerne la semaine du 25 octobre dernier.

Aujourd’hui, les Chinois ont vendu aux enchères 84,620 tonnes de soya 2013 issues de leurs réserves gouvernementales. C’était 84,2 % du total offert.

 

Blé

La majorité des contrats de blé US ont clôturé en baisse de 1 à 3 cents. À Chicago, par contre, le contrat de décembre 18 a gagné ¾ cent.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de blé US qui sera publié demain, et qui concerne la semaine du 25 octobre dernier, les marchés prévoient un résultat entre 200 000 et 500 000 tonnes.

Sur la scène internationale, la force du dollar américain continue de nuire aux exportations de blé US. Les offres américaines qui ont été refusées par les Égyptiens lors de leurs gros achats récents ont également été mal perçus.

Taïwan a lancé un appel d’offres pour obtenir 101,400 tonnes de blé américain. Celui-ci prendra fin le 1er novembre prochain.

Selon le ministère ukrainien de l’agriculture, entre juillet et octobre derniers, les exportations de blé ukrainien ont totalisé 7,541 millions de tonnes. L’an passé à la même période, c’était 8,07 millions de tonnes.

 

Bœuf

Ce mercredi, les contrats de bœuf US aux échéances les plus éloignées ont eu terminé sur une note partagée. Le contrat octobre 18, qui est expiré, a terminé en hausse de 1,95 $ à 115,85 $. La plupart des contrats de veau ont fini en hausse de 3 chiffres.

Le 30 octobre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 47 cents à 154,13 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression. La découpe «Choice» fut dans le vert de 1,33 $ à 216,93 $. Celle «Select» a suivi en gagnant 1,15 $ à 204,03 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de bœufs sous inspections fédérales à 352 000 têtes. Ce serait une baisse de 4000 têtes comparativement à la semaine précédente et de 1000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Ce mercredi, dans son encan en ligne, le Feeder Cattle Exchange n’a pas vendu les 229 têtes offertes. Les parcs d’engraissement demandaient entre 115 $ et 116 $. Les abattoirs offraient 110 $.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont terminé la journée en baisse de 55 cents à 1,625 $.

Le 29 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 23 cents par rapport au jour précédent à 63,93 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes de porc en baisse de 1,62 $ à 76,05 $. Le «butt» était la seule découpe à la hausse. Sur une base nationale le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 24 cents à 58,23 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de porcs sous inspections fédérales à 1,408 million de têtes. Ce serait une baisse de 20 000 têtes par rapport à la semaine précédente, mais également une hausse de 39 000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article