Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 17 octobre 18

17 octobre 2018,

Maïs

Les contrats de maïs à Chicago ont perdu de ¾ cent à 1 cent. La météo plus sèche à l’ouest du Corn Belt devrait permettre la reprise de la récolte.

Le rapport hebdomadaire de l’EIA concernant l’éthanol américain a indiqué que dans la semaine du 12 octobre dernier, la production a été de 1,011 millions de barils par jour. Il s’agit d’une diminution de 29 000 bpj par rapport à la semaine précédente. C’est également la production la moins élevée depuis la mi-avril. Quant aux inventaires, et malgré la baisse de production, ils étaient en hausse d’un autre 109 000 barils à un total de 24,130 millions de barils. La région des Montagnes Rocheuses et celle du Golf étaient les seules zones où des baisses d’inventaires ont été signalées.

Par ailleurs, l’EPA (US) a indiqué aujourd’hui que le projet de passage au E15 (15 % d’éthanol dans l’essence) ne sera pas discutable avant le mois de février prochain. De plus, en raison des procédures du gouvernement fédéral américain, il est possible que sa mise en œuvre ne soit réalisable qu’au mois de mai ou plus tard.

Selon les sondages, le rapport sur les ventes à l’exportation du maïs US de la semaine du 11 octobre dernier, qui sera dévoilé demain, devrait présenter un résultat entre 0,8 et 1,3 million de tonnes.

 

Soya

Les contrats de soya ont perdu leurs gains de ce matin. Toutefois, ils ont réussi à se stabiliser à la hausse de ½ cent à 1 cent. Pour le tourteau, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminé en hausse de 1,40 $/tonne. L’huile a fait l’inverse en perdant 10 points.

Les contrats d’huile de palme ont touché un sommet dans les dernières semaines, surtout en raison de l’idée qu’il y aurait une augmentation de son usage dans la production de biodiésel.

Pour le rapport de demain concernant les ventes à l’exportation du soya US 2018/2019, les analystes prévoient des ventes de 0,6 à 1 million de tonnes. Quant au tourteau, et toujours pour la semaine du 11 octobre dernier, le marché s’attend à un résultat entre 150 000 et 450 000 tonnes. Pour l’huile, la réalité pourrait être entre 5000 et 25 000 tonnes.

Aujourd’hui en Chine, 97,292 tonnes de soya 2013 issues des réserves gouvernementales ont été vendues à l’encan. C’était 96,05 % du total offert.

 

Blé

Sur les trois marchés boursiers de blé américain, les contrats ont fini en baisse de 4 à 9 cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps ont été particulièrement faibles. Une météo suffisamment sèche pour permette aux États-Unis la progression des ensemencements de blé d'hiver de même que la force du dollar américain ont nui à la hausse des prix.

Concernant le rapport de demain sur les ventes à l’exportation de tous le types de blé US 2018/2019, les marchés s’attendent à un résultat entre 300 000 et 600 000 tonnes. La semaine dernière, les ventes à l’exportation avaient été de seulement 339 022 tonnes.

Dans un appel d’offres, la Corée du Sud a acheté 60 000 tonnes de blé d’origines optionnelles. Par le même processus, la Jordanie a acquis 60 000 tonnes de blé. Ce mercredi, les Philippines ont acheté 55 000 tonnes de blé australien.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont fini en baisse de 52 cents à haussier de 27 cents. Les contrats de veau étaient en baisse de 57 cents à 87 cents. Le contrat d’octobre 18 était en hausse de 5 cents alors qu’il convergeait au comptant avant son expiration prochaine.

Le 16 octobre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 22 cents à 155,314 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé était en recul. La découpe «Choice» était en baisse de 56 cents à 204,56 $. Celle «Select» a également subi des pertes de 1,36 $ à 191,19 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales US à 352 000 têtes, soit une hausse de 1000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 5000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Ce matin, le Feeder Cattle Exchange n’a pas enregistré de vente sur les 1,103 têtes offertes. Par contre, quelques ventes au comptant ont eu lieu hier après-midi à 174 $. Mais jusqu’à maintenant, seul le Nebraska a connu quelques ventes à 111 $.

Le rapport Cattle on Feed pour 1er octobre dernier sera présenté ce vendredi. Le marché anticipe que les inventaires des parcs d’engraissement étaient de 11,501 millions de têtes. Si cette prévision se réalise, ce sera une augmentation de 6,4 % par rapport à l'an dernier.

 

Porc

Pour les 3 mois les plus rapprochés, les contrats de porc à Chicago ont terminé en baisse de 97 cents à 2,17 $. Les contrats après celui de juillet 19 ont fini en nette baisse.

Le 15 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 26 cents par rapport à la journée précédente à 68,59 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc était en baisse de 2,35 $ à 78,52 $. Le flanc donnait le ton au marché en perdant 7,06 $/100 lb.. Sur une base nationale, et toujours cet après-midi, le prix moyen de la carcasse était en recul de 66 cents à 59,26 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages US sous inspections fédérales à 1,413 million de têtes, ce qui correspond à une hausse de 24 000 têtes par rapport à la semaine dernière et de 52 000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

La Chine a déclaré 40 cas de fièvre porcine africaine dans 10 provinces, mais les autorités chinoises ont aussi confirmé que les abattages étaient toujours inférieurs à 50 000 têtes.

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article