Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 17 septembre 18

17 septembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse de 3 à 4 cents.

Ce matin, le rapport sur les inspections à l’exportation de maïs US de la semaine du 13 septembre dernier indiquait qu’elles ont été de 1,03 million de tonnes. C’était une augmentation de 49,75 % par rapport à la même semaine l’an dernier. Elles étaient également une hausse de 31,5 % comparativement à la semaine précédente.

Cet après-midi, le NASS (USDA) mentionnait dans son rapport hebdomadaire sur la progression des cultures que 93 % du maïs américain étaient dentés. Il estimait également que 54 % de la récolte étaient matures. Dans les deux cas, c’était au-delà de la normale. Par ailleurs, la récolte de maïs US serait complétée à 9 % comparativement à 6 % pour la normale. Les conditions de culture sont demeurées les mêmes par rapport à la semaine dernière à 68 % dans les catégories «bon à excellent».

Mardi dernier, d’après la CFTC (Commitment of Traders), les gros fonds spéculatifs à Chicago ont ajouté 6,586 contrats et options dans leurs positions nettes vendeuses sur le maïs à un total de 63,740 contrats.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la journée en baisse de 6 à 7 cents. Le tourteau a fait de même en déclinant de 2,90 $/tonne. L’huile a perdu 6 points.

L’USDA a rapporté ce matin des ventes privées à l’exportation de 241 000 tonnes de soya US 2018/2019. Les destinations étaient inconnues.

Par ailleurs, le rapport sur les inspections à l’exportation de soya américain a indiqué qu’elles ont été de 784 752 tonnes. C’était une baisse de 15,29 % par rapport à la semaine précédente et de 15,86 % comparativement à la même semaine l’an dernier.

Le NOPA a indiqué aujourd’hui que ses membres auraient trituré un record de 158,885 milliards de boisseaux durant le mois d’août dernier. Le résultat est par contre moins élevé de 5 millions de boisseaux par rapport à la plupart des anticipations des marchés. À noter qu’il s’agit toutefois d’une hausse de 11,56 % comparativement à la même période l’an dernier. Toujours selon ce rapport, les stocks d’huile de soya étaient aussi inférieurs aux attentes des marchés à un total de 1,623 milliard de livres.

D’après, le NASS, 53 % des cultures de soya US auraient perdu leurs feuilles (36 % pour la moyenne). Toujours en date de dimanche dernier, la récolte de soya était terminée à 6 % comparativement à 3 % pour la moyenne. Le NASS a également mentionné que les conditions de cultures se sont détériorées de 1 % à 67 % dans les catégories «bon à excellent».

Selon la CFTC, mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le secteur du soya américain ont ajouté un autre 5 5200 contrats à leurs positions vendeuses. Globalement, les positions vendeuses à Chicago sont les plus élevées depuis le mois de janvier dernier à -68,269 contrats.

 

Blé

La majorité des contrats de blé à Chicago et à Kansas ont reculé entre 3 et 5 ¼ de cents. À Minneapolis, les contrats ont été neutres à haussiers de 3 cents.

Le rapport sur les inspections à l’exportation de blé américain a indiqué que dans la semaine du 13 septembre dernier, elles ont totalisé 406 004 tonnes. Il s’agissait d’une baisse de 5,74 % par rapport à la semaine précédente et de 13,4 % comparativement à la même semaine l’an dernier.

Le NASS estime que 97 % du blé de printemps est récolté. Ce serait 5 % plus vite que la normale. Par ailleurs, 13 % de la récolte de blé d’hiver américain a été ensemencés, ce qui représente un retard de 1 % par rapport à la normale.

Selon le CFTC, en date du mardi 11 septembre dernier, les spéculateurs et gestionnaires actifs à Chicago ont réduit leurs positions vendeuses de 24,351 contrats à un total de 18,415 contrats. À Kansas, ils ont fait la même chose en abaissant leurs positions acheteuses sur le blé de 11 715 contrats à 43,539 contrats.

Les plantations de blé australien ont souffert du gel au cours de la fin de semaine dernière.

L’Arabie Saoudite a acheté 630 000 tonnes de blé avec son dernier appel d’offres. Les origines, incluant celles des États-Unis, étaient diverses. Le GASC (Égypte) a lancé un autre appel d’offres pour obtenir du blé qui prendra fin demain.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session au neutre à haussier de 40 cents. Par contre, le contrat octobre 18 a reculé de 27,5 cents. Les contrats de veau étaient neutres à haussier de 70 cents. Le contrat septembre 18 était en baisse de 32,5 cents.

Le 13 septembre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 11 cents à 152,71 $. La valeur du surgelé était en bonne progression cet après-midi. La découpe «Choice» était dans le vert de 1,77 $ à 206,04 $. Celle «Select» était également en hausse de 91 cents à 197,38 $.

L’USDA estime les abattages sous inspections fédérales à 119 000 têtes. Il n’y aurait pas de changement par rapport à lundi dernier. C’est toutefois une augmentation de 8000 têtes par rapport à la même semaine l’an passé.

En Australie, ABARES estime que le nombre d’abattages pourrait augmenter en 2018/2019 en raison des conditions trop sèches.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont clôturé la journée en baisse de 92,5 cents à 1,275 $. Néanmoins, le contrat octobre 18 a gagné 22 cents.

Le 13 septembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,77 $ à 51,85 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes américaines a gagné 1,49 $ à 76,02 $. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse du porc était en hausse de 1,80 $ à 50,59 $. Le cumulatif hebdomadaire des abattages est actuellement à 416 000 têtes, une baisse de 43 000 têtes par rapport à la semaine dernière et de 32 000 têtes comparativement à la même période l’an dernier. Durant le week-end dernier, des abattoirs de la Caroline du Nord ont dû observer des temps d’arrêt en raison de la présence de l’ouragan Florence. Des autoroutes sont encore fermées et environ 300 000 personnes sont actuellement privées d'électricité.

 

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article