Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 6 septembre 18

06 septembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs qui se transigent à Chicago ont terminé la session en hausse de 1 à 2 cents.

Après une journée de retard, l’EIA a publié aujourd’hui ses résultats concernant l’éthanol US et cette semaine, la production a été de 1,087 million de barils par jour, une hausse de 17 000 bpj par rapport à la semaine dernière. Quant aux inventaires d’éthanol, ils ont diminué de 358 000 barils à un total de 22,703 millions de barils.

Le rapport de demain concernant les ventes à l’exportations du 30 août dernier devrait indiquer une fourchette d’annulation nettes de 200 000 tonnes pour des ventes de 150 000 tonnes de maïs de l’ancienne récolte. Pour la nouvelle, les attentes varient entre 0,6 et 1,1 million de tonnes.

Par ailleurs, Informa Economics a augmenté son estimé de rendement de maïs américain 2018 à 178,8 bo./acre, un résultat supérieur à celui du USDA établi en août dernier par 0,4 bo./acre.

Aujourd’hui, les Chinois ont vendu à l’encan 2,987 millions de tonnes de maïs issues de leurs réserves gouvernementales. Le résultat représentait 75,2 % de ce qui était offert au marché.

 

Soya

La plupart des contrats de soya qui se transigent à Chicago ont gagné entre 1 et 2 cents. Le tourteau a mené le marché en prenant 4,80 $/tonne. Par contre, l’huile de soya a perdu 2 points.

Les résultats concernant les ventes à l’exportation seront présenté demain. Pour la semaine terminée le 30 août dernier (la dernière de l’année commerciale de 2017/2018), les ventes de l’ancienne récolte de soya étant estimé à 200 000 tonnes, il est possible qu’il y ait une réduction nette de 100 000 tonnes. Les ventes à l’exportation de la nouvelle récolte sont prévues entre 400 000 et 900 000 tonnes. Celles de tourteau devraient se situer entre 100 000 et 500 000 tonnes. Pour l’huile, le marché s’attend à un résultat entre 0 et 50 000 tonnes.

Informa Economics a augmenté sa projection du rendement de soya US à 52,9 bo./acre. C’est une hausse de 1,3 bo./acre par rapport au dernier estimé du USDA, lui-même établi en août dernier.

Ce matin, Statistique Canada a rapporté que les stocks de canola canadien en date du 31 juillet dernier étaient de 2,391 millions de tonnes, une augmentation de 78,17 % comparativement à juillet 2017. Par contre, le résultat est loin des attentes des marchés.

 

Blé

La plupart des contrats de blé US à Chicago et à Minneapolis ont terminé la journée dans le rouge de 7 à 8 cents. Les contrats à échéances rapprochées qui se transigent à Kansas City ont mené les marchés par des baisses allant de 10 à 11 ¼ de cents.

En ce moment, la force du dollar américain par rapport au rouble (Russie) exerce une pression négative sur les marchés.

Le rapport sur les ventes à l’exportation de blé US sera présenté demain en raison du congé de lundi dernier. Les marchés s’attendent à des ventes entre 200 000 et 500 000 tonnes.

Selon Statistique Canada, les stocks de tous les types de blé canadien étaient de 6,18 millions de tonnes le 31 juillet dernier. Ce serait une baisse de 9,86 % par rapport à la même période l’an passé. Dans le cas du blé durum, les inventaires canadiens seraient en baisse de 19,43 % à 1,473 million de tonnes.

 

Bœuf

Aujourd’hui, la session a été variable pour le secteur du boeuf. Les contrats à échéances rapprochées ont baissé entre 2,5 et 15 cents à Chicago. Les contrats veau à proches échéances étaient en hausse de 5 cents. Mais les contrats à échéances plus éloignées ont chuté entre 15 et 45 cents.

Le 5 septembre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 44 cents par rapport au jour précédent à 151,04 $. La valeur du surgelé de bœuf était en baisse cet après-midi. La découpe «Choice» a décliné de 1,65 $ à 208,75 $. Celle «Select» a suivit en perdant 3,08 $ à 197,83 $. Sur la semaine, le USDA estime les abattages sous inspections fédérales à 354 000 têtes. C’était une chute de 3000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Le USDA a signalé aujourd’hui quelques ventes au comptant dans l’Ouest du Corn Belt. Elles variaient entre 107 $ et 108,50 $.

Les données du Census Bureau (l’équivalant de Statistique Canada) converties par le USDA montrent que les exportations de bœuf au mois de juillet dernier ont été un record de 279,244 millions de livres. Le résultat dépasse celui de juillet 2017 par 16,8 % et celui de juin dernier par 2,4 %.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont terminé la journée en hausse entre 32,5 cents et 1,50 $. Ceux à échéance en octobre ont également fini dans le vert.

Selon le ministère chinois de l’agriculture, il y a eu jusqu’à présent 13 découvertes de fièvre porcine africaine sur le territoire chinois.

Le 4 septembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 23 cents à 45,67 $. Cet après-midi, la valeur de la carcasse établie par le USDA était en baisse de 18 cents à 67,77 $. Sur la base nationale, le prix au comptant de la carcasse de porc était en hausse de 1 $ à 38.27 $. Depuis le début de la semaine, le USDA estime les abattages à 1,407 million de têtes. Ce serait une augmentation de 53 000 têtes par rapport à la même semaine l’an passé.

Selon le Census Bureau, les exportations de porcs US ont atteint un record mensuel de 425,096 millions de livres au cours du mois de juillet dernier. Il s’agit toutefois d’une baisse de 6,4 % comparativement à juin, mais d’une hausse de 8,9 % par rapport à juillet 2017.

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article