Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 24 AOÛT 18

24 août 2018,

Maïs
Le marché du maïs à Chicago a clôturé ce vendredi en hausse de 1 à deux cents selon les échéances, sur la base de légères couvertures de position suivant un recul de -4,32% sur l’échéance de septembre cette semaine.

Le ProFarmer Crop Tour s’est terminé ce jeudi, la prévision finale de rendement moyen américain 2018 étant de 177,3 boisseaux/acre. C’est 1,1 boisseau/acre de moins que la prévision actuelle du USDA pour une récolte de 14,501 milliards de boisseaux.

Le rapport hebdomadaire du vendredi du CFTC a indiqué que les positions des spéculateurs et négociants pour les contrats et options du maïs ont réduit leur position nette vendue par 10 138 contrats en date de mardi dernier pour une position nette vendue de 14 824 contrats.

Les engagements américains à l’exportation affichent maintenant une progression de +6.82% par rapport à l’an dernier.

Ce vendredi, la vente aux enchères des réserves gouvernementales chinoises a été de 788 487 tonnes, ce qui représente 19,83% du volume total qui était offert. Un importateur sud-coréen a acheté 61 000 tonnes de maïs dans un appel d’offres ce vendredi, la provenance étant possiblement les États-Unis.

Soybeans
Les contrats de soya à Chicago ont affiché une certaine faiblesse à l’approche de la clôture des marchés ce vendredi, mais seront parvenus à dégager un timide gain de 1 à 2 cents sur des prises de profits de pré fin de semaine. L’échéance de septembre a affiché un recul de -4,48% par rapport au vendredi précédent.

Une vente privée à l’exportation de 146 000 tonnes de soya pour livraison 2018-19 à destination encore inconnu a été rapportée dans le système journalier du USDA ce matin.

Le ProFarmer Crop Tour prévoit un rendement moyen américain de 53 boisseaux/acre pour une récolte de 4,683 milliards de boisseaux. Ce serait un nouveau record qui survient après que la tournée cette semaine ait révélé un décompte du nombre de gousses plus élevé que l’an dernier pour pratiquement l’ensemble des États américains échantillonnés.

Les engagements américains à l’exportation de soya sont en baisse de -3,2% par rapport à l’an dernier, et ont atteint 102% de la prévision d’exportation du USDA (la moyenne étant de 105%).

Les données du CFTC ont indiqué ce vendredi que les spéculateurs dans le marché du soya détenaient une position nette vendue de 40 049 contrats en date de mardi dernier. Il s’agit d’un recul de 18 875 contrats par rapport à la semaine précédente.

Blé
Les contrats de blé ont terminé la semaine en baisse, la plupart des échéances en baisse de 7 à 9 cents ce vendredi. Pour la semaine, l’échéance immédiate sur Kansas a reculé de -8,165, à Chicago en baisse de -8,10% et à Minneapolis en baisse de -5,88%.

Les engagements totaux à l’exportation de blé américain affichent maintenant un retard de 25,9% par rapport à l’an dernier, alors que les ventes ont encore à montrer plus d’enthousiasme. Elles ont atteint seulement 31% de la prévision 2018-19 du USDA, la moyenne 5 ans étant de 48% pour cette période-ci. Ceci en invite plus d’un à se demander si le USDA va réduite sa prévision d’exportation dans l’un de ces prochains rapports mensuels si les ventes/expéditions ne gagnent pas plus de terrain.

Le rapport des engagements des spéculateurs et négociants de ce vendredi a indiqué que les spéculateurs à Chicago ont réduit leur position nette achetée dans le marché du blé de 6 136 contrats en date de mardi dernier à 60 812 contrats. Ils ont par contre ajouté 1 721 contrats à leur position nette à Kansas à un total acheté de 64 373. Il s’agit de la plus importante position nette achetée des spéculateurs à Kansas depuis juillet 2017.

Taiwan a lancé un appel d’offres pour acheter 110 500 tonnes de blé américain, la fin de cet appel d’offres étant prévue pour le 31 août. Le ministère de l’Agriculture en Allemagne prévoit que la récolte du pays pour 2018 atteindra un total de 19,4 millions de tonnes, en baisse par comparaison des 24 millions de tonnes de 2017.

Boeuf
Les contrats du boeuf à Chicago ont pour la plupart reculé de $1,025 à $2,025 ce vendredi, l’échéance d’août en baisse de -2,9% depuis sa fermeture vendredi dernier. Les contrats de veau à Chicago ont reculé au cours de la journée de -$0,95 à $2,075, l’échéance d’août 18 en hausse de 17,5 cents. Le CME Feeder Cattle Index a affiché un gain journalier de +0,21 à $150,85. Les valeurs des surgelés étaient en baisse vendredi après-midi, le Choice en recul de -$1,05 À $213,32 et le Select en baisse de -$0,17 à $203,82. Les abattages dans les abattoirs sous inspection fédérale pour cette semaine sont estimés par le USDA à 636 000 têtes jusqu’à ce samedi, en baisse de 24 000 têtes pour la semaine et de 9 000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Cet après-midi, le rapport des inventaires dans les parcs américains d’engraissement (Cattle on Feed) a indiqué qu’au 1er août, les boeufs en engraissement étaient de 11,093 millions de têtes, en hausse de +4,61% par rapport à l’an dernier. Les placements en juillet étaient en hausse de +7,86% à 1,67 million de têtes, la commercialisation de juillet en hausse de +4,99% à 1,739 millions de têtes. Jusqu’à présent pour la dernière semaine, les transactions au comptant ont avoisiné $109 à $109,5.

Porc
Le marché du porc à Chicago a profité de gains de +0,35 à $1,825 sur la plupart des échéances ce vendredi. L’échéance d’octobre a perdu la plupart de son gain de la semaine dernière, en baisse cette semaine de -11,65%. Le CME Lean Hog Index a reculé de 51 cents le 22 août dernier à $49,50. Le prix moyen des découpes a reculé de 67 cents ce vendredi après-midi à $64. La valeur moyenne nationale du porc sur une base carcasse a reculé de 20 cents à $37,06. Le USDA estime les abattages hebdomadaires américains à 2,526 millions de têtes jusqu’à ce samedi. Il s’agit d’une hausse de 75 000 têtes par rapport à la semaine dernière, et un résultat nettement plus élevé qu’à pareille date l’an dernier.

Les gestionnaires de fonds ont renversé leur position nette dans les contrats et options du porc à Chicago de 6 852 contrats à une position nette achetés de 559 contrats en date de mardi dernier.

Météo


Partager cet article