Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 7 AOÛT 18

07 août 2018,

Maïs

La plupart des contrats à terme de maïs à Chicago ont clôturé en baisse d'une fraction à une cent de recul.

Ce matin, le USDA a rapporté des exportations de 179 000 tonnes de maïs 2018/2019 d’origine optionnelle. Les destinations étaient inconnues. Pour le rapport du USDA de ce vendredi, le rendement moyen américain est prévu à 176,2 bo./acre avec une production en hausse à 14,411 milliards de boisseaux. Jusqu'à présent, le USDA prévoyait un rendement moyen de 174 bo./acre pour une récolte de 14,23 milliards de boisseaux. En ce qui concerne la dernière récolte, pour les inventaires de fin d’année, le marché anticipe une baisse de 6 millions de boisseaux à un total de 2,021 milliards de boisseaux. Pour la nouvelle récolte, les analystes s’attendent à des stocks en hausse de 84 millions de boisseaux à un total de 1,636 milliard de boisseaux.

Hier, le rapport sur la progression des cultures aux États-Unis indiquait que 57 % des cultures sont actuellement au stade pâteux comparativement à une moyenne des 5 dernières années de 37 %. Aussi, 12 % sont déjà dentés (6 % pour la normale). Par ailleurs, les conditions de cultures sont en baisse de 1 % à 71 % dans les catégories «bon à excellent». Sur une base hebdomadaire, les États de l’Est du Corn Belt (Ohio, Indiana et Illinois) ont vu leurs conditions de cultures s’améliorer. Mais l’Iowa a perdu 6 points et le Nebraska 3 points. Il y a eu également des baisses pour les États du Dakota (Nord et Sud) et le Minnesota.

Soya

Le marché du soya à Chicago a terminé en hausse,  selon les échéances, de 12 à 12 ½ cents. Les contrats de tourteau ont fini avec un gain de 2,70 $. Ceux de l’huile ont pris 30 points.

Des ventes (privées) à l’exportation de 145 000 tonnes de soya 2018/2019 ont été annoncées ce matin. Les destinations étaient inconnues. Concernant le rapport du USDA de vendredi, les analystes estiment que le rendement américain du soya 2018 sera de 49,6 bo./acre pour une récolte en hausse de 97 millions de boisseaux à un total de 4,407 milliards de boisseaux. Actuellement, le USDA prévoit 48,5 bo./acre pour une récolte de 4,31 milliards de boisseaux. Par ailleurs, le marché anticipe des stocks de soya de la nouvelle récolte en hausse de 58 millions de boisseaux à un total de 638 millions de boisseaux.

Ce lundi, l'état de culture de soya américain a décliné de 3 % à 67 % dans les catégories «bon à excellent». Le Missouri affiche un recul particulièrement important. Comme dans le cas du maïs, les États de l’Est du Corn Belt ont connu des améliorations comparativement à la semaine précédente. Mais, les États du Dakota ont vu leurs conditions baisser (Nord – 11 et Sud - 9). Pour le Nebraska, le recul a été de 5 points, celui de l’Iowa a été de 8 points et celui du Minnesota de 4 points.

Blé

Sous l’effet de prise de profits, les contrats à terme de blé HRW et SRW ont fini la journée en baisse de 5 à 7 cents, à Minneapolis, de 4 cents.

Pour le rapport de vendredi, le marché prévoit que la récolte américaine de tous les types de blé sera en baisse de 24 millions de boisseaux à un total de 1,857 milliard de boisseaux. Pour le blé de printemps, le recul prévu est de 13 boisseaux à un total de 601 millions de boisseaux.

Le rapport sur la progression des cultures de blé de ce lundi indique qu’en date du dimanche le 5 août dernier, 90 % du blé d’hiver américain était récolté. La récolte du blé de printemps est quant à elle complétée à 13 %, soit à un retard de 1 % par rapport au rythme normal. Dans le Dakota du Sud, elle dépasse la normale et au Minnesota, elle serait proche de la moyenne. Des retards ont été signalés ailleurs dans les autres États.

Les conditions de culture sont en baisse de 4 % à 74 % dans les catégories «bon à excellent». En fait, l’Idaho et le Montana sont les seuls États à avoir connu des améliorations des conditions de culture par rapport à la semaine précédente. Au Minnesota, la baisse fut de 10 points et dans le Dakota du Nord de 4 points.

Par ailleurs, le ministère japonais de l’agriculture recherche du blé en provenance des pays habituels (États-Unis, Australie et Canada). L’appel d’offres prend fin jeudi et 49 180 tonnes de blé américain sont recherchées. En France, le ministère de l’Agriculture estime que le pays devrait connaître une baisse de production de blé de 1 million de tonnes à un total de 35,1 millions de tonnes.

Bœuf

Ce mardi, les contrats de bœuf à Chicago ont essuyé des pertes de 32,5 cents à 1,55 $ selon les échéances. Les contrats de veau à Chicago ont fait de même en se repliant de 62,5 cents à 3,125 $. Le CME feeder cattle index était par contre en hausse de 32 cents par rapport à la session d’hier pour atteindre 150,06 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé fut partagée. La découpe «Choice» était en baisse de 19 cents à 205,49 $, celle «Select» en hausse de 18 cents à 198,51 $. Aujourd’hui, les abattages sous inspections fédérales sont estimées à 237 000 têtes. C’est 5000 têtes de plus que la semaine précédente et 2000 têtes de plus qu’à la même période en 2017.

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont suivi des trajectoires indécises. L'échéance de décembre a grimpé de 17 cents alors que les autres étaient en baisse. Au 3 août dernier, le CME Lean Hog Index était en replis de 1,53 $ à 66,04 $.

Cet après-midi, le USDA estimait que la valeur de la carcasse de porc était en baisse de 76 cents à 72,05 $. Le filet, les côtes et le jambon étaient en hausse. L’exception fut le flanc de porc qui a reculé de 9,52 $. Sur une base nationale, la valeur de la carcasse de porc était en baisse de 3,19 $ à un prix moyen de 49,88 $. Le USDA estime que les abattages sous inspections fédérales ont totalisé 848 000 têtes. C’est 36 000 têtes de moins que la semaine dernière, mais 17 000 de plus qu’à la même période l’an passé.

 

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article