Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 2 AOÛT 18

02 août 2018,

Maïs

La majorité des contrats à terme de maïs US ont terminé la session en hausse de 1 à 2 cents.

Ce matin, le rapport du USDA sur les ventes à l’exportation de maïs américain pour la semaine du 26 juillet dernier, indiquait de faibles ventes ancienne récolte de seulement 292 022 tonnes. Ce chiffre était supérieur à celui de l’an dernier, mais représentait une baisse de 13,73 % par rapport à la semaine précédente. Par contre, les ventes de 986 125 tonnes de la nouvelle récolte ont dépassé les meilleures anticipations des marchés. La principale destination était "à déterminer" à 372 500 tonnes. On note que les importateurs mexicains ont acquis 286 100 tonnes. Les exportations réelles de la semaine ont totalisé 1 625 millions de tonnes, un résultat qui se trouve à être le plus élevé depuis la mi-juin. La principale destination fut le Japon avec 405 600 tonnes. Ensuite venait le Mexique avec 349 000 tonnes.

Au Brésil, des données issues du ministère du Commerce ont montré que les exportations de maïs de juillet ont été supérieures à ce qu’elles avaient été le mois précédent à 1,17 million de tonnes. C'est cependant la moitié moins que l’an passé en juillet. La Chine a vendu 1 102 millions de tonnes de maïs provenant de ses réserves gouvernementales, ce qui représentait 27,62 % du total qui était offert.

 

Soya

Le marché du soya à Chicago a terminé la journée en baisse de 3 à 4 ½ cents. Le tourteau a suivi le mouvement en chutant de 3,70 $/tonne. L’huile de soya a également perdu 33 points.

Pour la semaine du 26 juillet dernier, les ventes à l’exportation de l’ancienne récolte de soya US n’ont totalisé que 93 670 tonnes, un résultat qui est bien inférieur à celui de la semaine précédente. La réduction provenait principalement de "destination à déterminer", avec 316 200 tonnes d'annulées, et de la Chine (120 000 tonnes), ce qui a été partiellement compensé par des ventes à l’Allemagne (143 300 tonnes) et d’autres pays. Pour la nouvelle récolte, le USDA a enregistré des ventes à l’exportation de 543 284 tonnes, un chiffre qui dépasse celui de l’an dernier par 47,8 %. Les chargements à l’exportation de soya américain ont été robustes à 856 438 tonnes. Les ventes à l’exportation de tourteau de soya ont totalisé 136 306 tonnes et celles de l’huile 15 947 tonnes.

Au Brésil, le ministère du Commerce estime qu’en juillet dernier, les exportations de soya brésilien ont été fortes à 10,2 millions de tonnes. Un tel résultat est supérieur à celui de l’an passé, mais reste inférieur à celui de juin dernier.

 

Blé

Les contrats à terme de blé américain ont terminé la séance bien au-dessus de leurs sommets, mais ils ont néanmoins progressé de 2 à 6 cents.

Un peu plutôt dans la journée, une rumeur selon laquelle l’Ukraine envisagerait de limiter les exportations de blé a stimulé les marchés. Néanmoins, celle-ci ayant été démentie, les prix ont reculé par la suite. Ce matin, le FAS (USDA) mentionnait que les ventes à l’exportation de la semaine du 26 juillet dernier ont été de 382 452 tonnes pour 2018/2019. Le résultat était dans les anticipations des marchés. C’est peut-être légèrement inférieur à la semaine précédente, mais le chiffre dépasse de 162,8 % celui de l’an dernier à la même période. Les chargements de blé ont totalisé 386 639 tonnes, soit une baisse de 5,5 % par rapport à la semaine passée.

Tout au long de la semaine, Taïwan a acheté 104 900 tonnes de blé et les Philippines 104 500 tonnes. Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture a acheté 107 843 tonnes de blé canadien et américain. Ce jeudi, le GASC (Égypte) a acheté 240 000 tonnes de blé. 180 000 tonnes étaient d’origine russe et 60 000 tonnes roumaines. L’Algérie a aussi acheté 360 000 tonnes de blé dans un appel d’offres récent.

 

Bœuf

Les contrats à terme boeuf à Chicago ont terminé en baisse de 32,5 cents. Ceux de veau ont fait de même en perdant de 10 et 65 cents. Le CME feeder cattle index était en hausse de 26 cents par rapport à hier en terminant à 149,13 $/100 lb.

La valeur du surgelé était partagée cet après-midi. La découpe «Choice» fut en progression de 5 cents à un total de 203,80 $. Toutefois, celle «Select» a baissé de 48 cents à 197,10 $. Jusqu’à présent cette semaine, les abattages sous inspections fédérales sont estimés à 472 000 têtes. C’est 1000 têtes de plus que la semaine dernière et 10 000 têtes de plus qu’à la même période en 2017. Les offres des abattoirs avoisinent toujours de 109$ à 110$ avec peu ou pas de ventes. Pour la semaine du 26 juillet dernier, les ventes à l’exportation de bœuf ont été de 16 159 tonnes. Les exportations réelles ont monté de 4,87 % par rapport à la semaine précédente à 18,761 tonnes.

 

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont, pour la plupart, baissé de 40 cents à 1,275 $. Le 31 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 82 cents à 69,98 $.

Selon le USDA, la valeur moyenne de la découpe était en baisse de 63 cents par rapport au jour précédent à un total de 73,24 $. Le filet fut la seule découpe à la hausse. Cet après-midi, sur une base nationale, le prix carcasse était en baisse de 1,41 $ avec une moyenne totale de 56,22 $. Aujourd’hui, le USDA estime que les abattages sous inspections fédérales ont été de 1 793 millions de têtes. C’est bien plus que la semaine dernière et 51 000 têtes de plus qu’à la même période l’an passé. Pour la semaine du 26 juillet dernier, les ventes à l’exportation de porc ont été de 35 774 tonnes, ce qui représente le second meilleur résultat hebdomadaire de l’année. Les chargements de découpes de muscles ont été de 21 199 tonnes, ou de 17 % de plus que l’an dernier.

 

Ce survol est réalisé par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article