Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Acheter la rumeur, vendre la nouvelle

06 juillet 2018,

C’est à minuit la nuit dernière qu’entrait en action la taxe sur les importations américaines de plusieurs produits chinois pour une 1re tranche de 34 milliards de dollar. La tranche subséquente de 16 milliards de dollars prévus sera ajoutée dans les prochaines semaines. Répondant du tac au tac comme promis, la Chine va de l’avant avec des taxes sur l’importation de plusieurs produits américains, dont le soya, à hauteur d’un montant équivalent. Aucune mention n’a été faite pour le maïs américain, bien que la taxe sur le sorgho demeure effective.

Dans ce qui s’apparente à un cas typique « d’acheter la rumeur, vendre la nouvelle », les marchés auront très bien réagi à cette nouvelle escalade des tensions commerciales sino-américaines, maintenant officiellement déclarée « guerre commerciale ». Le marché du soya à Chicago clôture ainsi spécialement bien la semaine, en forte hausse de +0,3925 à 8,7750 $US/bo. sur l’échéance d’août 18, celle récolte en forte hausse également de +0,3975 à 8,9425 $US/bo.. Les marchés maïs et du blé ont suivi la parade, en hausse sur leur échéance immédiate de respectivement +0,0825 à 3,5950 $US/bo. (CàT Sept. 18) et de +0,0850 à 5,1375 $US/bo. (CàT Sept. 18).

Aujourd’hui, le rapport hebdomadaire des exportations américaines de grains aura proposé des chiffres décevants pour le maïs, mais positifs pour le soya et le blé.

Maïs – Des ventes de seulement 440 696 tonnes ont été enregistrées pour l’ancienne récolte et de 232 138 tonnes pour la prochaine récolte. Dans les deux cas, il s’agit de résultats sous les attentes des marchés.

Soya – Les ventes ancienne récolte de soya ont dépassé le haut des anticipations à 561 646 tonnes, et celles nouvelle récolte également à 458 772 tonnes. On note cependant que la Chine a annulé 366 000 tonnes d’achats de soya américain ancienne récolte.

Blé – 440 102 tonnes ont été vendues la semaine dernière, dans le haut des attentes des marchés de 300 000 à 500 000 tonnes.

Côté météo, le sentiment général demeure que les conditions restent très favorables pour les cultures aux États-Unis présentement. Une certaine nervosité persiste cependant avec les températures anormalement chaudes prévues au cours des deux prochaines semaines alors que les cultures de maïs atteignent le stade de la pollinisation.

On constate cependant des prévisions de retour à des précipitations dans la normale saisonnière pour les deux prochaines semaines sur pratiquement l’ensemble du Midwest américain. Avec les bonnes réserves d’eau accumulées au cours du mois de juin, le seul risque apparait du côté des températures nocturnes trop chaudes qui pourraient nuire à la pollinisation.

En Europe et dans a région de la Mer Noire, les marchés ont à l’œil les conditions anormalement sèches, spécialement en Russie où de semaine en semaine, une mauvaise récolte de blé se confirme.

À surveiller la semaine prochaine, le rapport mensuel d’offre et demande du USDA qui sera présenté le jeudi 12 juillet. Ce rapport est comme chaque année très attendu des marchés, puisqu’il prendra en compte les derniers chiffres présentés le 29 juin dernier sur les ensemencements américains de grains et les stocks trimestriels américains de grains au 1er juin dernier. Avec les excellentes conditions des cultures américaines, certains estiment possible que le USDA revoie déjà à la hausse ses prévisions de rendements dans le maïs et le soya. Rappelons qu’il est cependant rare que le USDA propose des ajustements à ses prévisions avant les mois d’août, voire septembre. Actuellement, plusieurs firmes d’analyse prévoient que le rendement américain en maïs devrait passer dans une fourchette de 176 à 180 bo./acre versus la prévision actuelle du USDA de 174 bo./acre. Pour le soya, les prévisions sont de 49 à 51 bo./acre versus la prévision actuelle du USDA de 48,5 bo./acre.

À Chicago, le rebond très intéressant des prix donne une bouffée d’air frais, bien qu’il faut se méfier de l’idée que des creux définitifs puissent avoir été atteints pour l’instant. Ce rebond s’apparente davantage à la prise de position de « chasseurs d’aubaine » dans un contexte qui était fortement survendu, mûr depuis un bon moment pour une bonne correction à la hausse, et plusieurs signaux techniques qui convergeaient également en ce sens.

Il faut toutefois reconnaître que ce rebond s’appuie sur des supports intéressants et prometteurs, le maïs sur sept. 18 à 3,48-3,50 $US/bo. et le soya à 8,39-8,40 $US/bo. sur août 18. Dans le cas du soya, ce support apparait spécialement important considérant qu’il avait été testé il y a longtemps en 2015, puis en 2009 et 2008, et qu’il constitue l’une des dernières barrières pour freiner un recul subséquent vers 8,00 $US/bo..

Pour le blé à Chicago, un bon support se sera confirmé à 4,80 $US/bo cette semaine avec une fermeture au-dessus de la résistance 5,10 $US/bo., une première étape intéressante pour assurer davantage de fermeté pour les prochains jours/semaines.


Partager cet article