Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Sur la défensive pour le congé du 4 juillet aux États-Unis

03 juillet 2018,

Suivant une réaction « positive » à la publication des rapports du USDA vendredi dernier, les prix des grains ont de nouveau capituler pour débuter la semaine, le marché du soya demeurant spécialement négatif.

Grainwiz - Ensemencements et stocks de grains américains - Résultats des rapports du 29 juin
RJO’Brien - Rapport USDA
La Coop - Flash Marché du 29 juin 2018

Par contre, une certaine nervosité flotte dans l’air avec plusieurs nouvelles taxes commerciales qui entrent/entreront en vigueur au cours des prochains jours, notamment celles américaines sur les importations de plusieurs produits chinois (6 juillet). De plus, les conditions météo s’annoncent très chaudes et sèches pour plusieurs régions du Midwest et des Plaines américaines au cours des 2 prochaines semaines alors que les cultures de maïs arrivent au stade de la pollinisation.

 

Avec la fête du Jour de l’Indépendance aux États-Unis ce mercredi 4 juillet, les bourses américaines seront fermées, ce qui aura incité les marchés à se mettre sur la défensive aujourd’hui en attendant la réouverture des marchés ce jeudi.

Hier, le rapport hebdomadaire sur la progression et l’état des cultures aux États-Unis aura fait état d’un léger recul de l’état des cultures, ajoutant un peu de fermeté dans le marché :

Maïs – Baisse de 1% à 76% dans les catégories « bon à excellent » état, dans les attentes des marchés. Le développement des cultures est toujours très rapide avec 17% des cultures au stade de la soie, une avance de +9% par rapport à la normale.

Soya - Réduction de 2% à 71% dans les catégories « bon à excellent », un peu mois que la moyenne des anticipations, mais nettement mieux qu’à pareille date l’an dernier où 64% des cultures étaient dans ces catégories. Tout comme pour le maïs, le développement des cultures de soya est très rapide avec 27% qui ont atteint le stade de la floraison, la moyenne 5 ans étant de 13%.

Blé – 77% des cultures de blé de printemps sont classés dans les catégories « bon à excellent » état, en baisse de 1% par rapport à la semaine dernière. 48% des cultures de blé de printemps sont au stade de l’épiaison et 51% de la récolte du blé d’hiver est complétée.

Dans l’ensemble, l’état et la progression des cultures demeurent néanmoins exceptionnelles pour cette période-ci, assez pour que plusieurs organisations continuent d’envisager de nouveaux rendements américains record. Le Dr Cordonnier de Soybean and Corn Advisor inc se situe à 178 bo./acre dans le maïs et 51 bo./acre dans le soya. Rich Nelson d’Allendale prévoit pour sa part un rendement dans le maïs de 179 bo./acre. Rappelons que l’an dernier, un rendement record de 176,6 bo./acre avait été atteint dans le maïs. Pour le soya, il faut remonter à 2016 avec un rendement record de 52 bo./acre.

Du côté de la demande, le dernier rapport de transformation et trituration de grains aux États-Unis du USDA présenté hier aura été positif pour le maïs, avec 470,404 millions de boisseaux utilisé pour la production d’éthanol en mai dernier, soit 5,6% de plus qu’en avril et près de 4% de plus qu’en mai l’an dernier. Par contre, la trituration de soya en mai dernier aura déçu avec 172,45 millions de boisseaux, sous la moyenne des anticipations des marchés.

À Chicago, le marché du soya fleurte maintenant avec un support important autour de ses creux atteints à la fin 2015/début 2016 autour de 8,44 $US/boisseau. Un passage sous ce niveau laisserait peu de supports avant une revisite du seuil clé de 8,00 $US/bo..

De son côté, le marché du maïs tente de freiner sa chute sous 3,50 $US/bo. (CàT Sept. 18) dans un contexte qui demeure survendu, mais toujours sous l’emprise d’une tendance baissière à surveiller, avec un prochain support plus important à surveiller à 3,45 $US/bo..

Les marchés demeurent plus nerveux concernant le marché du blé qui cherche à se consolider à plus de 4,75 $US/bo. à Chicago (CàT Sept. 18) alors que les conditions météo demeurent incertaines en Russie et en Europe. À la hausse, le 1er objectif demeure un retour au-dessus de la barre du 5,00 $US/bo..


Partager cet article